Ai­mée Da­nis, une femme si ef­fa­cée

Le Journal de Montreal - Weekend - - TÉLÉVISION -

La réa­li­sa­trice et pro­duc­trice Ai­mée Da­nis est morte il y a une di­zaine de jours. Elle a quit­té Mon­tréal sur la pointe des pieds, si dis­crè­te­ment. Si dis­crè­te­ment que peu de Qué­bé­cois, hor­mis ceux qui sont du mi­lieu de la té­lé­vi­sion et du ci­né­ma, la connaissent. Sans avoir brû­lé son sou­tien­gorge sur la place pu­blique, sans avoir mi­li­té bruyam­ment, elle a ou­vert la voie aux femmes dans des mi­lieux et des mé­tiers qui étaient en­core la chas­sée gar­dée des hommes.

Après avoir tra­vaillé quelques an­nées comme script-as­sis­tante de Max Ca­co­par­do et Pierre Gau­vreau à Ra­dio-ca­na­da, Ai­mée quitte la té­lé pu­blique pour de­ve­nir script girl de Jacques God­bout, qui tourne pour L’ONF le film de long mé­trage Yul 871 avec Charles Den­ner. Choix tout à fait in­usi­té pour l’époque, elle dé­cide de tra­vailler à la pige et de­vient mon­teuse aux Films Claude Four­nier, puis chez Onyx Films.

SAU-SEC-FI CO-PAIN

Elle quitte le mon­tage de film pour de­ve­nir la pre­mière femme au Qué­bec à réa­li­ser des mes­sages pu­bli­ci­taires. On lui doit, entre autres, les pu­bli­ci­tés d’hy­dro-qué­bec, celles des pro­duc­teurs de lait, de Do­mi­nion Stores, puis les cé­lèbres mes­sages des Caisses Po­pu­laires Des­jar­dins.

Les «pop-sac-à-vie-sau-sec-fi-co-pain» de la pe­tite Marie-jo­sé Taille­fer ré­sonnent en­core dans les oreilles de la plu­part des Qué­bé­cois.

Elle réa­lise trois dra­ma­tiques d’une heure ( La croix du mont Royal, L’éva­dé et L’adieu au lys) pour Ra­dio-ca­na­da et les té­lé­vi­sions française, belge et suisse. Elle ré­vèle alors à l’écran une très jeune co­mé­dienne, Ca­role Laure, qui de­vien­dra l’ac­trice fé­tiche de Gilles Carle.

Elle tourne KW+, un do­cu­men­taire sur l’éner­gie élec­trique qui est la pièce de ré­sis­tance du pa­villon du Qué­bec à l’ex­po­si­tion d’osa­ka, au Ja­pon, en 1970. Son film rem­porte le pre­mier prix du Fes­ti­val in­ter­na­tio­nal du film de Chi­ca­go.

DE RÉA­LI­SA­TRICE À PRO­DUC­TRICE

Au dé­but des an­nées 70, Ai­mée pour­suit sa car­rière en France. Elle réa­lise pour Pa­thé Ci­né­ma deux grands do­cu­men­taires his­to­riques, La ba­taille de York­town et La ba­taille de Qué­bec, dans la sé­rie de Da­niel Cos­telle et Hen­ri de Tu­renne, puis pour Eu­rope 1, deux épi­sodes d’une heure de la sé­rie Jo Gaillard avec l’ac­teur Ber­nard Fres­son.

De re­tour au Qué­bec, elle réa­lise pour L’ONF Sou­ris, tu m’in­quiètes, une dra­ma­tique met­tant en ve­dette Mi­che­line Lanc­tôt, puis aban­donne la réa­li­sa­tion pour fon­der Les Pro­duc­tions du Verseau et de­ve­nir pro­duc­trice.

Rares sont les pro­duc­trices riches d’une aus­si longue feuille de route : Ai­mée pro­duit une dou­zaine de longs mé­trages et presque au­tant de sé­ries de té­lé­vi­sion. L’or et le pa­pier, Les en­fants de la rue, Ri­vière-des-jé­ré­mie et L’ombre de l’éper­vier comptent par­mi les sé­ries dont elle est la plus fière. Cette der­nière est la pre­mière sé­rie qué­bé­coise en­re­gis­trée en nu­mé­rique.

UN FAIBLE POUR MI­CHEL BRAULT

Par­mi les longs mé­trages qu’elle pro­duit, c’est sû­re­ment Léo­lo de Jean-claude Lau­zon qui res­te­ra le plus cé­lèbre. Léo­lo est d’ailleurs choi­si par le ma­ga­zine Time comme l’un des 100 meilleurs films de toute l’his­toire du ci­né­ma, ce qui n’est pas rien. Comme Ai­mée a une ad­mi­ra­tion par­ti­cu­lière pour le réa­li­sa­teur Mi­chel Brault, elle pro­duit pour lui Les noces de pa­pier et Mon amie Max, qui met en ve­dette Marthe Kel­ler et Ge­ne­viève Bujold.

Si Ai­mée Da­nis fut si ef­fa­cée toute sa vie, c’est que du­rant les 20 ans que nous avons vé­cu en­semble et toutes les an­nées du­rant les­quelles nous avons été as­so­ciés, elle a tou­jours vou­lu me lais­ser le pre­mier plan. Je n’en de­man­dais pas tant et n’en mé­ri­tais sû­re­ment pas au­tant non plus. Comme tous ceux qui l’ont bien connue, je garde d’elle un sou­ve­nir qui ne s’ef­fa­ce­ra pas de si­tôt.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.