LE PLAI­SIR SI­GNÉ MAR­COTTE

Avec Si­gné M, sa nou­velle marque éla­bo­rée conjoin­te­ment avec le Ré­seau TVA et TVA Pu­bli­ca­tions, Louis-françois Mar­cotte sou­haite trans­mettre son amour de la bonne bouffe et des plai­sirs de la table.

Le Journal de Montreal - Weekend - - WEEKEND - Marie-jo­sée Roy Agence QMI

Son émis­sion es­ti­vale, Un été Si­gné M, pren­dra l’an­tenne le mer­cre­di 6 juin, à 19 h 30, tan­dis que le ma­ga­zine Si­gné M se­ra en kiosque à comp­ter du 31 mai. Un im­por­tant vo­let Web, si­gnem.com, vien­dra com­plé­ter la ban­nière, pour of­frir en­core plus de conte­nu et d’as­tuces aux ama­teurs de bonne chère. Le chef cui­si­nier de 29 ans nous a par­lé de ces nou­veaux dé­fis, qui le sti­mulent au plus haut point. Louis-françois, tu ef­fec­tues en ce mo­ment tout un chan­ge­ment de cap. Tu viens de vendre tes res­tau­rants Le Lo­cal, Le Han­gar et Sim­plé­chic Trai­teur, et tu amorces une col­la­bo­ra­tion étroite avec toutes les fi­liales de TVA. Comment en­tre­vois-tu cette nou­velle vie ? « En fait, je suis su­per content. Ça fait dé­jà un bon bout de temps qu’on tra­vaille sur tout ça. La vente de mes res­tau­rants n’avait pas de lien avec mon en­tente avec TVA, mais le ti­ming était bon. Ça change un mo­dèle de vie. Je vais avoir beau­coup moins d’em­ployés à gé­rer, même si je garde quand même l’éta­blis­se­ment Ca­bine M, à l’aé­ro­port Pierre-elliot-tru­deau. Au­jourd’hui, je tra­vaille avec une équipe qui est dé­jà en place, et les gens de Qué­be­cor forment un beau groupe. C’est bien plai­sant. » Peux-tu nous dire à quoi res­sem­ble­ra ton émis­sion, Un été Si­gné M ? « On en­re­gistre l’émis­sion chez moi, sur ma ter­rasse et je vais avoir une belle pe­tite cui­sine d’été ex­té­rieure. Quand tu en­re­gistres une émis­sion d’été dans ta cour, tu as une su­per qua- li­té de vie ! Et, à ce jour, on a été chan­ceux sur la tem­pé­ra­ture. Ce se­ra as­sez re­lax, comme concept. Je veux dire aux gens de pro­fi­ter de leur cui­sine d’été, de leur bar­be­cue. Je veux aus­si leur faire com­prendre que, même si c’est l’été, on ne fait pas né­ces­sai­re­ment tout griller. Je vais faire beau­coup de sa­lades, tra­vailler le pois­son. On va es­sayer de suivre le plus pos­sible les se­maines de l’été, en con­si­dé­rant ce qui sort comme fruits et lé­gumes. Je veux ap­por­ter de la fraî­cheur. Et je n’au­rai pas d’in­vi­tés, ce qui me per­met­tra d’être vrai­ment avec le té­lé­spec­ta­teur et col­ler sur la tech­nique. » Par­lons de ton nou­veau ma­ga­zine,

Si­gné M. Toi qui n’avais pu­blié, jus­qu’ici, que des livres, comment as-tu ai­mé l’ex­pé­rience de conce­voir un ma­ga­zine de A à Z ? « Ç’a été un gros dé­fi. Quand on est ha­bi­tué de faire des livres, un ma­ga­zine, c’est une tout autre af­faire. C’est com­plè­te­ment à l’op­po­sé de l’édi­tion. C’est comme un gros livre conden­sé. On vou­lait que le ma­ga­zine re­pré­sente l’émis­sion d’été, et vice-versa. J’en suis très, très fier. Le lo­go, les pho­tos, le pa­pier mat… On se concentre sur la bouffe, sur la ma­tière. On est al­lés jus­qu’en Flo­ride pour faire de belles pho­tos, car on cher­chait le so­leil ! J’ai vrai­ment tra­vaillé avec une belle équipe. » Le pro­jet « Si­gné M » com­porte aus­si un vo­let web… « Oui, et je pense que ce se­ra une grosse pla­te­forme. On crée beau­coup de cap­sules, afin que le site ne soit pas seule­ment une zone de re­cettes. On veut que ça soit in­ter­ac­tif, que les gens échangent leurs re­cettes, com­mentent leurs trucs, parlent de l’émis­sion… Il y au­ra des vi­déos qui s’ajou­te­ront au fil du temps, des cap­sules plus pé­da­go­giques, où je mon­tre­rai mes tech­niques de tra­vail, par exemple. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.