Pa­trick Groulx prête main-forte aux Grands Brû­lés

Pour la sixième an­née consé­cu­tive, Pa­trick Groulx se lance dans l’aven­ture d’un Gros show aux pro­fits des Grands Brû­lés. En­tou­ré d’une pléiade d’ar­tistes, il es­père rem­plir le Théâtre Saint-de­nis afin d’amas­ser de l’ar­gent et, sur­tout, de sen­si­bi­li­ser les

Le Journal de Montreal - Weekend - - NEWS - AGNES. GAU­DET@ QUE­BE­COR­ME­DIA. COM Agnès Gau­det

À l’âge de 21 ans, Pa­trick Groulx a été frap­pé par un do­cu­men­taire vu à la té­lé, sur les trai­te­ments que su­bissent les grands brû­lés.

« Ça n’a pas de bon sens, ra­conte-t-il, qu’un être hu­main passe à tra­vers ça. Moi, je n’ai pas le coeur sen­sible, mais cette fois, j’avais dû sor­tir sur mon bal­con. J’étais ter­ro­ri­sé. »

Sans son­ger qu’un jour, il al­lait ai­der ces gens, l’hu­mo­riste n’avait pas ou­blié le cal­vaire des grands brû­lés. Quand le Dr Léo Lasalle, co­fon­da­teur de l’or­ga­nisme En­traide Grands Brû­lés a évo­qué l’idée d’im­pli­quer l’hu­mo­riste dans la cause, Pa­trick a tout de suite dé­ci­dé de mon­ter, pour eux, un grand spec­tacle.

À sa sixième édi­tion, le spec­tacle-bé­né­fice Un gros show re­grou­pe­ra sur scène, le 29 mai, au­tant de chan­teurs que d’hu­mo­ristes : Jean-mi­chel Anc­til, Phi­lippe Bond, Marc Her­vieux, Ma­rio Pel­chat, Wil­fred Le­bou­thil­lier, William Des­lau­riers, le groupe Su­roît, ain­si que Pat Groulx lui­même et son band, les Bas Blancs. Ils ont tous ac­cep­té d’y être bé­né­vo­le­ment, au­cun d’entre eux n’est payé.

« C’est quelque chose de ma­gique, in­dique Pa­trick Groulx. Le mot se passe que ce show-là c’est le fun et que l’am­biance en cou­lisse est in­croyable.

« Les Grands Brû­lés, ce n’est pas une cause à la mode. Cer­tains ont peur de ça. Pour­tant, c’est es­sen­tiel. Ça peut nous ar­ri­ver à tous. Il y a au Qué­bec en­vi­ron 300 grands brû­lés par an­née. »

RIRE ET MU­SIQUE

Le spec­tacle se­ra com­po­sé de deux par­ties bien dis­tinctes. La pre­mière tout en hu­mour, la se­conde en mu­sique.

« On com­mence en riant du­rant une heure, pré­cise Pat Groulx et en deuxième par­tie, c’est le par­ty en mu­sique. On a même le groupe des Îles-de-la-ma­de­leine, Su­roît. De­puis que j’ai re­çu leurs chan­sons, je tape du pied dans ma voi­ture et j’ai un sou­rire sur le vi­sage. Je suis un fan de mu­sique tra­di­tion­nelle et sa­voir que je vais par­ta­ger la scène avec Su­roît est un grand hon­neur. »

L’hu­mo­riste et chan­teur a quant à lui « l’in­grate job », de ré­chauf­fer le pu­blic et d’ani­mer la soi­rée. Il fe­ra un nu­mé­ro d’hu­mour en pre­mière par­tie et cas­se­ra une nou­velle chan­son avec les Bas blancs en se­conde.

Grâce à cette al­lé­chante soi­rée, Pa­trick Groulx es­père réus­sir à com­bler les 2 200 places du Saint-de­nis, le 29 mai, et à amas­ser la somme de 40 000 $ pour En­traide Grands Brû­lés afin de lui per­mettre de pour­suivre sa mis­sion de sou­tien et de ser­vices.

« C’est très dif­fi­cile, ad­met-il. Il y a beau­coup de causes. Quand on fait un show­bé­né­fice, il faut se dé­mar­quer. On es­père amas­ser beau­coup d’ar­gent, mais on veut aus­si faire connaître la cause. »

CA­DEAU ET TÉ­LÉ

D’autre part, Pa­trick Groulx conti­nue la tour­née de son spec­tacle Job – Hu­mo­riste, qui a re­çu d’ex­cel­lentes cri­tiques. Il vient de re­ce­voir un Billet d’or pour 50 000 billets ven­dus.

« Dé­jà qu’à 25 000, au Billet d’ar­gent, ça fait plai­sir, com­mente-t-il. C’est un beau ca­deau. Je ne peux pas me plaindre. Je tra­vaille à mon rythme et je peux aus­si faire de la té­lé.

« Mais c’est la der­nière tour­née pour un bon bout de temps, ajoute-t-il. Je veux être plus sou­vent à la mai­son. Je veux être là pour mes en­fants (une fille de cinq ans et un gar­çon de quatre ans), pour les conduire au cours de pia­no et au hockey. »

L’ani­ma­teur en­re­gistre en ce mo­ment une sixième sé­rie de Job de bras pour Zté­lé et il anime aus­si pour TFO, la té­lé fran­co-on­ta­rienne, la sé­rie Jam, qui pré- sente des por­traits de sept au­teurs-com­po­si­teurs in­ter­prètes fran­co­phones de par­tout en On­ta­rio. Les trois der­nières émis­sions se­ront tour­nées alors que ces ar­tistes mon­te­ront sur la scène des Fran­co­fo­lies de Mon­tréal le 10 juin pro­chain.

« Pour par­ler fran­çais dans une pro­vince an­glo­phone, il faut se battre tous les jours, ajoute-t-il, lui qui a vé­cu à Ot­ta­wa de l’âge de 10 à 20 ans. Je les trouve très cou­ra­geux, ces jeunes-là, et je les ad­mire de faire des chan­sons en fran­çais. » Un gros show au pro­fit des Grands Brû­lés se­ra pré­sen­té le mar­di 29 mai au Théâtre Saint-de­nis. Ré­ser­va­tions : 514-790-1111. Ti­cket­pro.ca. Pa­trick Groulx pré­sente aus­si son spec­tacle so­lo Job – Hu­mo­riste. Il se­ra, les 1er et 2 août à Bros­sard, les 22 et 23 août à La­val, et en sup­plé­men­taire le 13 oc­tobre au Théâtre Saint-de­nis. Pour toutes les dates, voir pa­trick­groulx.com.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.