DANS L’UNI­VERS DE MEU­NIER… ET DES DE­NIS DRO­LET

L’an­cien In­vin­cible, Pierre-françois Le­gendre connaît une an­née 2012 bai­gnée dans l’uni­vers ab­surde. Après avoir mis en scène les deux De­nis Dro­let, voi­là qu’il tourne la nou­velle sé­rie de Claude Meu­nier, Adam et Ève. Cet au­tomne, on le ver­ra ain­si dans l

Le Journal de Montreal - Weekend - - NEWS - Ra­phaël Gen­dron-mar­tin Le Jour­nal de Mon­tréal

De son propre aveu, Pierre-françois est dans une pé­riode pro­fes­sion­nelle in­tense dans sa vie. Après avoir ter­mi­né la mise en scène du nou­veau spec­tacle des De­nis Dro­let (voir autre texte), il s’est em­bar­qué dans le tour­nage d’adam et Ève, tout en pour­sui­vant la tour­née de la pièce L’ora­to­rio de Noël. Et dans un mois, il com­men­ce­ra le tour­nage de la neuvième sai­son d’il était une fois dans le trouble, à VRAK.TV.

« Je tourne Adam et Ève de jour et je joue en­core L’ora­to­rio, le soir. Je veux mou­rir, dit-il. Ce n’est pas que je n’aime pas le théâtre, mais je suis concen­tré sur d’autres af­faires. »

Elles semblent bien loin der­rière les an­nées où Pierre-françois Le­gendre fai­sait la fête dans les bars. Sor­tant du suc­cès des films Qué­bec-mon­tréal et Hor­loge Bio­lo­gique, de même que la sé­rie Les In­vin­cibles, le co­mé­dien pou­vait sou­vent être aper­çu sur le bou­le­vard Saint-laurent.

Au­jourd’hui, à 38 ans, Pierre-françois est un père de fa­mille de deux jeunes en­fants, Eliott (3 ans et de­mi) et Ju­liane (9 mois). C’est d’ailleurs en com­pa­gnie de son plus vieux que le co­mé­dien s’est pré­sen­té à l’en­tre­vue avec le Jour­nal, dans un res­tau­rant, rue Saint-de­nis. Pen­dant la ren­contre, le pe­tit Eliott es­sayait sou­vent d’at­ti­rer l’at­ten­tion de son père, tout en re­gar­dant His­toire de jouets sur l’ipad de l’ac­teur.

PRIS EN AU­DI­TION

C’est à la suite d’au­di­tions que Pier­reF­ran­çois a su qu’il avait le rôle prin­ci­pal dans la nou­velle sé­rie de Claude Meu­nier. « On s’était dé­jà par­lé au ga­la des Gémeaux, il y a quatre ans. Je sha­kais parce que je ren­con­trais Claude Meu­nier. J’avais sû­re­ment juste fait des ono­ma­to­pées. »

UNE PRE­MIÈRE AVEC SOPHIE CADIEUX

Pour cette nou­velle sé­rie, Pierre-françois in­dique que le pro­jet exis­tait de­puis long­temps. « Il y a eu un faux dé­part et je pense qu’il y a pas mal de monde qui ont pas­sé des au­di­tions. » On ap­pre­nait aus­si der­niè­re­ment que plu­sieurs réa­li­sa­teurs avaient été en­vi­sa­gés. C’est fi­na­le­ment Claude Meu­nier, lui-même, qui réa­li­se­ra les six pre­miers épi­sodes de la sai­son. Fré­dé­ric Des­jar­dins ( Un sou­per presque par­fait) pren­dra le re­lais pour les sept sui­vants.

Dans le rôle d’ève, on re­trou­ve­ra Sophie Cadieux, une co­mé­dienne avec qui Pierre-françois Le­gendre n’avait ja­mais eu l’oc­ca­sion de jouer. « On est tous les deux très fé­briles. On sent que c’est quelque chose de nou­veau. On est ner­veux, mais « ner­veux-contents ». On a beau­coup de fun en­semble. »

FAIRE CONFIANCE À CLAUDE MEU­NIER

Les deux co­mé­diens cam­pe­ront un couple à trois pé­riodes dif­fé­rentes de sa vie, mais toutes ba­sées en 2012. On y ver­ra ain­si Adam et Ève à 25, 45 et 80 ans. « Au lieu de voir trois couples dif­fé- rents, c’est plus in­té­res­sant de voir ce qu’ils sont de­ve­nus », dit Pierre-françois. Pour ce qui est de cam­per les trois his­toires en 2012, c’était aus­si une vo­lon­té de l’au­teur de ne pas se lan­cer dans une sé­rie his­to­rique.

Loin de l’uni­vers écla­té de La Pe­tite Vie, Adam et Ève de­meure tout de même une co­mé­die. On n’est donc pas non plus dans l’uni­vers du film plus dra­ma­tique, Le Grand dé­part, que Meu­nier avait réa­li­sé. Est-on plus près de Dé­tect. Inc. ? « Je ne l’ai pas vu, ré­pond Pier­reF­ran­çois. Moi, j’ai mis toute ma confiance sur Claude. Dans l’écri­ture, il y a une si­gna­ture. Mais il va fal­loir que je me re­tienne, à l’oc­ca­sion, pour ne pas faire « est ef­frayante ! » à la fin de cer­taines scènes. »

Dans la sé­rie, qui de­vrait être en ondes en sep­tembre, on re­trou­ve­ra aus­si Pa­trice Bé­lan­ger (« il joue mon meilleur ami, c’est le seul, à part Adam et Ève, qu’on voit aux trois âges »), Éric Bru­neau (« il joue le chum de mon fils gay ») et Marc Mes­sier (« c’est le por­te­bon­heur de Claude »). Les deux en­fants d’adam et Ève sont quant à eux cam­pés par Simon La­belle-ouimet et Ma­ri­lyn Cas­ton­guay.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.