LA COURSE AU KLOUT

Cette se­maine, le site Klout était sur toutes les lèvres des geeks qué­bé­cois, à la suite de la pu­bli­ca­tion d’un pal­ma­rès des per­sonnes les plus in­fluentes du web dans un mé­dia.

Le Journal de Montreal - Weekend - - SOMMAIRE -

Klout n’est pas nou­veau, le sys­tème existe de­puis quelques an­nées. Grâce à un al­go­rithme, il per­met d’ana­ly­ser la pré­sence d’in­di­vi­dus sur le web et en­suite leur donne un score sur 100. Le sys­tème cal­cule la pré­sence sur Fa­ce­book, Twit­ter, Ins­ta­gram, Google +, et j’en passe. Même si je connais­sais l’ou­til, je ne m’y suis ja­mais vrai­ment ré­fé­rée puis­qu’il suf­fit d’avoir une se­maine de va­cances loin d’in­ter­net pour voir son score chu­ter. De plus, cer­taines per­sonnes dont les mes­sages en­gendrent bien plus de ré­ac­tions que les miens, Do­mi­nic Ar­pin par exemple, ont des scores moins éle­vés que moi. C’est ri­di­cule! Si Do­mi­nic Ar­pin dé­cide de par­ler d’un res- tau­rant sur Twit­ter, il pour­ra créer un réel acha­lan­dage sur leur site web, et ce, plus que si j’en fais au­tant. Mal­gré tout, je me ren­dais par­fois sur le site afin de voir si je pou­vais pro­fi­ter de cer­taines offres, parce que c’est là que Klout peut réel­le­ment ser­vir à quelque chose: of­frir des ca­deaux aux per­sonnes ayant une réelle in­fluence sur leur ré­seau. Ima­gi­nez: quand un res­tau­rant offre un re­pas à tous ceux qui ont un score au­des­sus de 70, ces der­niers risquent d’en par­ler et d’at­ti­rer en­core plus de monde dans l’éta­blis­se­ment. C’est le bouche-à-oreille mo­derne. Le hic? Au Qué­bec, bien que Twit­ter soit un peu par­tout dans les mé­dias, la plu­part ne l’uti­lisent pas beau­coup, c’est en­core le re­fuge des amou­reux du 2.0, con­trai­re­ment à Fa­ce­book. Certes, nous avons des ve­dettes du web au Qué­bec, mais ces der­nières re­joignent gé­né­ra­le­ment des ado­les­cents qui n’ont pas en­core le pou­voir d’achat des adultes...

Et Klout, dans tout ça? Je conti­nue­rai d’al­ler voir le site par­fois... pour pro­fi­ter de quelques ca­deaux sans me sou­cier du score que j’ai.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.