30 ANS DE CAR­RIÈRE ET AU­TANT DE PLAI­SIR

Très en­thou­siaste à l’idée de mon­ter sur scène dans le cadre du Grand Rire, An­dré-Phi­lippe Ga­gnon pro­met de plon­ger les spec­ta­teurs dans leurs sou­ve­nirs, tout en pré­sen­tant un spec­tacle au goût du jour.

Le Journal de Montreal - Weekend - - SOMMAIRE - Émy-Jane Dé­ry Agence QMI √ An­dré-Phi­lippe Ga­gnon se­ra en spec­tacle à la place D’You­ville, à Qué­bec, le 14 juin, à 19 h 30.

Le pu­blic au­ra droit à un concen­tré d’une heure trente mi­nutes des meilleurs mo­ments du spec­tacle Ré­seau so­cial d’An­dréP­hi­lippe Ga­gnon, le 14 juin, lors de son spec­tacle au Grand Rire.

«Ce se­ra très mu­si­cal. Nous al­lons no­tam­ment rire un peu des Mon­tréa­lais et des pe­tits pro­blèmes de construc­tion avec la co­mé­die mu­si­cale Cône Ma­nia », a dé­voi­lé l’hu­mo­riste en en­tre­vue.

Le spec­tacle qui roule de­puis en­vi­ron deux ans est tou­jours main­te­nu au goût du jour. Il se­ra ques­tion du Ca­na­dien, des Nor­diques et de Ré­gis La­beaume. Dans la peau d’El­vis Gratton, An­dré-Phi­lippe Ga­gnon pré­sen­te­ra aus­si l’his­toire du rock. «Avec Gratton, ça ne fait pas très sé­rieux, mais l’avè­ne­ment mu­si­cal fait son oeuvre et les gens at­tendent tou­jours la pro­chaine chan­son comme si c’était un pe­tit tour de ma­gie», a dit le co­mique.

Se­lon lui, cette par­tie du spec­tacle per­met aux spec­ta­teurs de se plon­ger dans le bon vieux temps. «On es­saie de faire le plus grand nombre de vo­ca­lises pos­sible pour ra­vi­ver les sou­ve­nirs», a-t-il ajou­té.

PRO­JETS IN­TER­NA­TIO­NAUX

L’homme aux 500 voix planche ac­tuel­le­ment sur un spec­tacle qu’il pré­sen­te­ra à l’étran­ger pour une ving­taine de dates à l’au­tomne. En no­vembre et en dé­cembre, il par­ti­ra pour la France, la Bel­gique et la Suisse avec une adap­ta­tion de cer­tains de ses nu­mé­ros.

«Ce se­ra près de la pro­duc­tion an­glo­phone que je fais, mais ce se­ra adap­té à leur sauce. Par exemple, dans la par­tie qui traite de l’his­toire de la musique, je par­le­rai de leur Az­na­vour et Das­sin», a-t-il pré­ci­sé.

RE­GAR­DER EN AVANT

Pour le mo­ment, l’hu­mo­riste n’en­vi­sage pas sou­li­gner ses 30 ans de car­rière qui ar­rivent à grands pas.

«Un mo­ment don­né, c’est comme quand j’ai eu 50 ans, je re­garde en avant. C’est juste que quand je feuillette mes al­bums pho­tos en fai­sant le mé­nage, je réa­lise à quel point le temps a pas­sé», a-t-il men­tion­né.

Il as­sure que le plai­sir est tou­jours au ren­dez-vous lors­qu’il monte sur scène. «Je m’amuse en­core comme quand j’ai com­men­cé là-de­dans. C’est seule­ment que là, je suis plus sûr de mes moyens, je sais plus ce que je veux ou ce que je ne veux pas et ce que j’ai en­vie de faire dans les pro­chaines pro­duc­tions», a-t-il sou­li­gné.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.