MI­CHEL LA­PRISE S’AT­TAQUE À RO­BIN DES BOIS

Le met­teur en scène qué­bé­cois Mi­chel La­prise, qui a col­la­bo­ré au MDNA Tour de Ma­don­na et à plu­sieurs spec­tacles du Cirque du So­leil, tra­vaille en ce mo­ment à la concep­tion de la co­mé­die mu­si­cale fran­co-qué­bé­coise de grande en­ver­gure Ro­bin des Bois, qui se

Le Journal de Montreal - Weekend - - SOMMAIRE - Agnès Gau­det AGNES. GAU­DET@ QUE­BE­COR­ME­DIA. COM

Cette co­mé­die mu­si­cale ins­pi­rée de la lé­gende mé­dié­vale, dans la­quelle on re­trouve deux Qué­bé­cois, Sté­pha­nie Bé­dard dans le rôle de Ma­rianne et Marc An­toine dans ce­lui de Pe­tit Jean, est très at­ten­due en France. Dé­jà, l’al­bum a été cou­ron­né pla­tine, avant même que le spec­tacle ne soit pré­sen­té sur scène.

En fait, Ro­bin des Bois est en ce mo­ment le plus gros bud­get de pro­duc­tion en France. Mais pour Mi­chel La­prise, qui a tra­vaillé avec Ma­don­na et le Cirque du So­leil, tout est re­la­tif. Pour lui qui vient du mi­lieu théâ­tral, le «Tiers monde du spec­tacle» ne dé­pend pas des bud­gets. Mi­chel La­prise fonc­tionne au dé­fi et il n’aime pas se ré­pé­ter. Le met­teur en scène a ac­cep­té le dé­fi de

Ro­bin des Bois avant même d’en avoir lu le li­vret. Les va­leurs dé­fen­dues par ce cé­lèbre per­son­nage, qui vo­lait les riches pour don­ner aux pauvres, l’ins­pirent. «J’aime les gens humbles qui changent des choses de la so­cié­té. Je suis à l’af­fût de la per­ti­nence des thèmes», dit-il.

Il faut dire qu’un des pro­duc­teurs fran­çais, Ro­ber­to Ciur­leo, était très in­sis­tant. Il a d’abord contac­té Mi­chel La­prise alors qu’il ré­pé­tait avec nulle autre que Ma­don­na à New York. La vi­sion nor­da­mé­ri­caine du met­teur en scène et son ex­pé­rience mul­ti­dis­ci­pli­naire l’avaient conquis.

«Ro­ber­to est un homme de foi, ex­plique Mi­chel La­prise. Quand il croit, il ne doute pas et il y va à fond, il suit son ins­tinct. J’étais très ho­no­ré de ça.»

Mi­chel La­prise a sau­té dans l’aven­ture. De­puis un an, il a fait plu­sieurs al­lers-re­tours en France pour pré­pa­rer le ter­rain. Il a no­tam­ment fait cons­truire deux pro­to­types du dé­cor sur le­quel les pro­ta­go­nistes vont grim­per, pour per­mettre des pa­ra­mètres plus pré­cis.

PRE­MIER CLIP À MON­TRÉAL

Plu­sieurs com­po­si­teurs ont par­ti­ci­pé à la créa­tion des chan­sons, dont Fré­dé­ric Châ­teau pour les grands thèmes, Da­vid Hal­li­day et Cor­neille, ain­si que les pa­ro­liers Lio­nel Flo­rence et Pa­trice Gui­rao.

Mi­chel La­prise a réa­li­sé le clip de la chan­son Un monde à chan­ger, le pre­mier ex­trait de Ro­bin des Bois, lan­cé cette se­maine à Mon­tréal par Pro­duc­tions J, qui lan­ce­ra aus­si l’al­bum Ne re­non­cez ja­mais cet au­tomne et pro­dui­ra le spec­tacle en 2014. Avec ses cho­ré­gra­phies ur­baines, le clip donne le ton du spec­tacle.

«Le code vi­suel du clip est très phy­sique, ex­plique Mi­chel La­prise, le pro­pos passe par le corps des dan­seurs qui cognent sur des portes de bois, sur la ba­raque, une fa­çon de ré­veiller les gens.

«Je me consi­dère comme un hu­ma­niste. Di­ver­tir les gens est ho­no­rable, mais leur faire sen­tir qu’ils ne sont pas seuls est aus­si im­por­tant. Le pro­pos est politique. On est tous cho­qué par la mau­vaise dis­tri­bu­tion de la ri­chesse dans le monde. Mais Ro­bin des Bois n’est pas un spec­tacle en­ra­gé. La rogne se trans­forme en éner­gie fes­tive. Le show fi­nit en par­ty.»

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.