STRESS IN­TENSE

L’en­droit n’a rien de par­ti­cu­lier. Un gi­gan­tesque bâ­ti­ment dans un parc in­dus­triel avec des en­tre­pôts et en­tou­ré de ca­mions-re­morques. À l’in­té­rieur, 13 as­pi­rants-chefs ba­taillent pour ac­cé­der à la fi­nale de l’émis­sion Les chefs!

Le Journal de Montreal - Weekend - - TÉLÉVISION - Yves Le­clerc YVES.LE­CLERC@QUE­BE­COR­ME­DIA.COM

L’Agence QMI a ef­fec­tué, au cours des der­nières se­maines, une vi­site sur le pla­teau de l’émis­sion qui fe­ra un re­tour, lun­di, sur les ondes de Ra­dio-Ca­na­da. Élyse Mar­quis suc­cède à Ju­lie Bé­lan­ger à l’ani­ma­tion pour cette qua­trième sai­son.

Rien ne laisse croire qu’une émis­sion de té­lé­vi­sion se tourne à l’in­té­rieur d’un des nom­breux en­tre­pôts du parc in­dus­triel Ar­mand-Viau. Rien, sauf une voi­ture avec un lo­go de la so­cié­té d’État et la pré­sence de deux rou­lottes.

À l’in­té­rieur, des bruits se font en­tendre. Les as­pi­rants-chefs sont à l’oeuvre. Cer­tains at­ten­drissent la viande avec des mar­te­lets. On re­con­naît la cui­sine sur les nom­breux mo­ni­teurs té­lé pré­sents dans la noir­ceur de la ré­gie. Le dé­fi de la se­maine est en cours.

Au mo­ment de notre vi­site, qui coïn­ci­dait avec le tour­nage de la neu­vième émis­sion, huit can­di­dats ont été éli­mi­nés. Cinq as­pi­rants-chefs ont pour mis­sion d’im­pres­sion- ner Jean-Luc Bou­lay, Nor­mand La­prise, Pas­quale Va­ri et un juge in­vi­té que nous ne pou­vons pas iden­ti­fier pour des rai­sons de confi­den­tia­li­té.

Les chefs! c’est 13 jours de tour­nage pour 12 émis­sions, une ving­taine de per­sonnes der­rière des écrans de té­lé et des or­di­na­teurs dans la ré­gie et une quin­zaine de tech­ni­ciens qui s’ac­tivent au­tour du pla­teau. Un pla­teau qui s’ouvre vers 10 h pour fer­mer tard en soi­rée. Chaque jour­née de tour­nage est sui­vie d’une jour­née de congé.

Le tour­nage de la qua­trième sai­son, qui a dé­bu­té le 22 avril, est presque ter­mi­né. La fi­nale se­ra en­re­gis­trée en deux temps en août et en sep­tembre.

Le dé­fi de la se­maine, qui se dé­roule sur deux heures, se­ra pour les be­soins de l’émis­sion ra­me­né à 12 mi­nutes.

Les ca­mé­ras filment les as­pi­rant­schefs à l’oeuvre et les juges en per­ma­nence. On peut en­tendre les ré­ac­tions de Jean-Luc Bou­lay, Nor­mand La­prise, Pas­quale Va­ri et Élyse Mar­quis et même leurs blagues. Les as­pi­rants-chefs, eux, vivent un stress im­mense.

«Ça a be­soin d’être bon, lance le juge Bou­lay à l’en­droit d’un can­di­dat qui passe beau­coup de temps à cui­si­ner son couscous. J’es­père qu’il n’ou­blie­ra pas d’en mettre dans les as­siettes.»

Le chef et pro­prié­taire des res­tau­rants Saint-Amour et Chez Bou­lay constate, quelques mi­nutes plus tard, qu’un can­di­dat (ou une can­di­date) est dans le pé­trin. Uti­li­sons le mas­cu­lin pour fa­ci­li­ter les choses.

«Il est mort. À sa place, je par­ti­rais en cou­rant», a-t-il in­di­qué. «Il est mal par­ti et il le sait», a ajou­té Nor­mand La­prise.

«Je sa­live», di­ra plus tard Jean-Luc Bou­lay en re­gar­dant un plat qui lui met l’eau à la bouche.

Le réa­li­sa­teur Érick Tes­sier avoue n’avoir ja­mais vu une ré­gie aus­si im­po­sante pour un tour­nage qui se dé­roule hors des stu­dios tra­di­tion­nels.

«C’est comme si on tour­nait trois émis­sions en une. Une pre­mière équipe s’oc­cupe uni­que­ment des juges et deux autres équipes se di­visent les can­di­dats qui tra­vaillent dans la cui­sine. Un to­tal de 24 ca­mé­ras épient les gestes de tout un cha­cun. Il y en a cinq, di­ri­gées par des ca­mé­ra­mans et 19 qui sont opé­rées à par­tir de la ré­gie», a ex­pli­qué le réa­li­sa­teur Érick Tes­sier lors d’une pause.

Un des mo­ments in­té­res­sants qu’on ne voit pas à la té­lé est cette ten­sion énorme qui est pré­sente lorsque les juges goûtent les plats réa­li­sés. Ce qui dure en­vi­ron deux mi­nutes dans l’émis­sion s’étend sur une di­zaine de mi­nutes dans la réa­li­té. Les juges mangent la presque to­ta­li­té du plat sans rien dire et en pre­nant des notes sous les re­gards si­dé­rés des jeunes cui­si­niers.

Le duo Nor­mand La­prise et Jean-Luc Bou­lay, lors de notre vi­site, se par­ta­geait la même as­siette. Le chef et pro­prié­taire du To­qué! puise dans la cas­se­role avec sa cuillère afin de goû­ter la sauce.

Ils quittent les lieux en di­sant un pe­tit mer­ci et en sou­hai­tant bonne chance au can­di­dat, et c’est au tour d’un autre as­pi­rant-chef de su­bir le même sup­plice. Le ju­ge­ment sui­vra plus tard, et deux des cinq can­di­dats tou­jours en vie de­vront vivre le stres­sant duel. Stres­sant? Très stres­sant.

Les chefs! est de re­tour sur les ondes de Ra­dio-Ca­na­da lun­di, à 20h.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.