UN MON­DIAL PLUS AC­CES­SIBLE

Les fes­ti­vi­tés dé­mar­re­ront dès de­main au Mon­dial Lo­to-qué­bec de La­val avec une fête na­tio­nale cé­lé­brée par Marc Her­vieux ac­com­pa­gné de l’or­chestre sym­pho­nique de La­val, en plus du groupe Kain.

Le Journal de Montreal - Weekend - - WEEKEND - Va­lé­rie Pa­try Le Jour­nal de Mon­tréal

Si les coupes bud­gé­taires de 30 % cette an­née ont dû for­cer l’or­ga­ni­sa­tion du Mon­dial à dé­pla­cer sa grande scène du Centre de la na­ture à l’Es­pace Mont­mo­ren­cy, ré­dui­sant ain­si l’es­pace de 150 000 à 38 000 places, l’évé­ne­ment se veut cette an­née plus ac­ces­sible et ras­sem­bleur.

«Il n’y a pas vrai­ment de centre-ville à La­val, mais s’il de­vait y en avoir un fi­gu­ra­tif, ce se­rait ici. Qui­conque veut ve­nir voir les Cow­boys Frin­gants, Kain, Marc Her­vieux, les Black Keys, Chi­ca­go ou CCR ne peut vrai­ment pas se plaindre du trans­port. On sort du mé­tro, on tra­verse une de­mi-rue et on est dé­jà ren­du sur le site. Pour ce qui est de l’ac­ces­si­bi­li­té, je pense qu’on ne peut pas de­man­der mieux», ex­plique le fon­da­teur de l’évé­ne­ment, Gre­go­ry Charles.

La nou­velle scène main­te­nant bien ins­tal­lée à l’Es­pace Mont­mo­ren­cy est d’une gran­deur et d’une hau­teur consi­dé­rables. «Les shows y se­ront gran­dioses. Je crois qu’on peut s’at­tendre à ce que les gens soient sa­tis­faits.»

LA MAU­VAISE RÉ­PU­TA­TION DE LA­VAL

«C’est une an­née éco­no­mique dif­fi­cile et ça ne me rend pas né­ces­sai­re­ment po­pu­laire de dire ça, mais c’est la réa­li­té des choses: c’est sans doute l’an­née la plus hor­rible de La­val dans ses presque 50 ans d’his­toire. Ce n’est pas une condam­na­tion des gens de La­val, ce n’est même pas une condam­na­tion de l’ad­mi­nis­tra­tion de La­val. La vie est une per­cep­tion. En ce mo­ment, c’est sûr que si tu es une en­tre­prise, que tu es com­man­di­taire de l’évé­ne­ment, et que, dé­jà, tu es dans une si­tua­tion éco­no­mique pas fa­cile, ajoute à ça le mot “La­val” qui cette an­née au­ra été pro­non­cé des mil­lions de fois en rap­port avec la com­mis­sion Char­bon­neau, la construc­tion et la col­lu­sion», ra­conte Gre­go­ry Charles.

L’or­ga­ni­sa­teur af­firme s’être en­tre­te­nu per­son­nel­le­ment avec de nom­breux com­man­di­taires pri­vés qui lui ont dit qu’ils al­laient être pré­sents l’an­née pro­chaine, mais que, pour cette neu­vième édi­tion, ils al­laient pas­ser leur tour. «Ça ne me fait pas plai­sir, je suis un gars at­ta­ché à cette ville. Mais je ne suis quand même pas pour faire sem­blant qu’il vente par­tout, mais que nous, ici, ça ne nous af­fecte pas!»

EN AVANT LA MUSIQUE

Peu im­porte les pro­blèmes bud­gé­taires, la musique se­ra au ren­dez-vous au Mon­dial Lo­to-Qué­bec de La­val, et l’aven­ture com­mence di­manche soir avec la Fête na­tio­nale pré­pa­rée par Marc Her­vieux et l’Or­chestre sym­pho­nique de La­val. «J’ai pro­gram­mé un spec­tacle tout fran­co­phone. Au­tant Piaf et Brel que Jean-Pierre Fer­land ou Ro­bert Char­le­bois. Pour moi c’était vrai­ment le prin­cipe de réunir les grandes chan­sons fran­co­phones qui me font vi­brer et me font plai­sir. C’est prendre de grands clas­siques et les trans­for­mer en chan­sons clas­siques», ex­plique Marc Her­vieux en par­lant de sa soi­rée de de­main. Après le concert de Marc Her­vieux et de l’Or­chestre sym­pho­nique de La­val sui­vra la per­for­mance du groupe Kain. «Kain, c’est un band de par­ty, ras­sem­bleur et fes­tif. C’est sûr que, pour nous, c’est un peu la Saint-Jean à l’an­née, mais de ve­nir la faire à La­val sur une grande scène comme celle-là... ça sent le par­ty ici et c’est ce qui va se pas­ser le 23 juin, sans faute!», af­firme Éric Ma­heu du groupe Kain.

LES ÉVÉ­NE­MENTS GRA­TUITS

En plus du concert du 23 juin avec Marc Her­vieux et Kain, les fes­ti­va­liers pour­ront pro­fi­ter de deux autres soi­rées gra­tuites. Le len­de­main, 24 juin, la Fête na­tio­nale se pour­sui­vra avec les Cow­boys Frin­gants, qui en sont à leur troi­sième par­ti­ci­pa­tion en neuf ans au Mon­dial de La­val. Éga­le­ment, le lun­di 1er juillet, jour de la fête du Ca­na­da, la po­pu­la­tion pour­ra pro­fi­ter d’un autre évé­ne­ment gra­tuit avec le concert de Sass Jor­dan sur le site de l’Es­pace Mont­mo­ren­cy. Le rock et la nos­tal­gie se­ront à l’hon­neur avec la chan­teuse ca­na­dienne qui in­ter­pré­te­ra ses plus grands suc­cès, dont Make You A Be­li­ver, High Road Ea­sy et Clo­ser To­ge­ther.

LES GRANDS CON­CERTS

Rap­pe­lons éga­le­ment que deux grands con­certs se­ront pré­sen­tés les 5 et 6 juillet pro­chain, tou­jours sur la scène de l’Es­pace Mont­mo­ren­cy.

D’abord, le groupe The Black Keys mon­te­ra sur la scène le 5 juillet, avec les groupes in­vi­tés The Joy For­mi­dable, Kurt Vile and the Vio­la­tors, CSS et 10 Echo. L’Es­pace ou­vri­ra ses grilles dès 16 h 30 et le spec­tacle dé­bu­te­ra à 17 h 45.

Puis, le sa­me­di 6 juillet, Chi­ca­go et Cree­dence Clear­wa­ter Re­vi­si­ted pren­dront la scène d’as­saut. Les portes ou­vri­ront à 17 h 30 pour un concert qui est pré­vu à 18 h 45. L’Es­pace Mont­mo­ren­cy peut ac­cueillir 38 000 per­sonnes. Les con­certs d’Isa­belle Bou­lay et de Gre­go­ry Charles, pré­vus les 22 et 30 juin, sont re­por­tés à l’an­née pro­chaine. La jour­née de fes­ti­vi­té de la fête du Ca­na­da dé­bu­te­ra dès 14 h le 1er juillet, avec des ac­ti­vi­tés pour toute la fa­mille à l’Es­pace Mont­mo­ren­cy.

Gré­go­ry Charles, Marc Her­vieux et Kain

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.