SUC­CÈS IN­TER­NA­TIO­NAL

De­puis ses dé­buts, en 2007, la for­ma­tion fran­çaise Caravan Pa­lace a pris l’ha­bi­tude de faire de cha­cun de ses con­certs de grandes fêtes qui marquent ses spec­ta­teurs pour long­temps. Ha­bi­tués du Fes­ti­val de jazz de Mon­tréal, les mu­si­ciens qui pour­suivent le

Le Journal de Montreal - Weekend - - MUSIQUE - Va­nes­sa Gui­mond Le Jour­nal de Mon­tréal

De­puis le lan­ce­ment de leur deuxième al­bum Pa­nic, en mars 2012, les membres de Caravan Pa­lace sont al­lés à la ren­contre de leur pu­blic par­tout où ils étaient en de­mande. En juillet der­nier, les six com­plices avaient fait trem­bler les murs du Mé­tro­po­lis avec leurs chan­sons, sa­vant al­liage de jazz ma­nouche, de swing et d’élec­tro. En fait, ils avaient à peine pré­sen­té deux mor­ceaux que la foule était dé­jà en dé­lire.

«Je dois dire que le pu­blic qué­bé­cois est par­ti­cu­lier. Nos der­niers pas­sages au Fes­ti­val de jazz nous ont per­mis de vivre des ex­pé­riences in­croyables, a af­fir­mé le contre­bas­siste Charles De­la­porte, joint en France à quelques jours du dé­part du groupe pour l’Amé­rique du Nord, où il se­ra en tour­née tout l’été. Je dois dire, sans vou­loir pa­raître pré­ten­tieux, que nous avons un pu­blic ex­tra­or­di­naire dans tous les pays où nous nous pro­dui­sons. Nous re­ve­nons jus­te­ment de Mos­cou, où les choses se sont très bien dé­rou­lées. Pour­tant, c’était notre pre­mier pas­sage en Rus­sie.» Caravan Pa­lace, dont les pa­roles des chan­sons sont en an­glais, se pro­duit au­tant en Eu­rope qu’au Ca­na­da et aux États-Unis. Jus­qu’au mois d’août, la for­ma­tion of­fri­ra une tren­taine de spec­tacles de ce cô­té-ci de l’At­lan­tique. «Nous, on hal­lu­cine. Je crois que c’est l’un des as­pects qui nous plaît le plus dans le fait de faire par­tie de ce groupe. Nous ado­rons jouer en France — c’est quand même la mai­son, pour nous —, mais le fait de jouer à l’étran­ger, c’est juste gé­nial. Je crois que ce suc­cès est dû, en par­tie, au fait que nous chan­tons en an­glais. Ça nous per­met de mieux nous ex­por­ter.»

PRO­CHAIN AL­BUM

S’il donne l’im­pres­sion d’être tou­jours sur la route, le groupe a tout de même pris une pause de quelques mois afin de se res­sour­cer, cet hi­ver. Charles, qui com­pose les pièces de Caravan Pa­lace aux cô­tés d’Ar­naud Vial, Hugues Payen et An­toine Tous­tou, pré­cise tou­te­fois que ses com­plices et lui ont man­qué de temps pour créer du nou­veau ma­té­riel.

«Nous al­lons de­voir prendre une plus longue pause pour com­po­ser le pro­chain al­bum. Par contre, nous avons com­men­cé à ex­plo­rer cer­taines pistes, a-t-il ré­vé­lé. La seule chose que je peux confir­mer, au­jourd’hui, c’est qu’il y au­ra un autre disque.»

Puisque les in­fluences du groupe sont mul­tiples, il est dif­fi­cile pour ses membres, du moins, pour le mo­ment, de pré­dire la di­rec­tion qui se­ra em­prun­tée sur leur troi­sième opus.

«Le pre­mier était très axé sur le jazz ma­nouche, tan­dis que le deuxième était ins­pi­ré du swing amé­ri­cain, a af­fir­mé ce­lui qui dit écou­ter beau­coup d’élec­tro, de la musique du DJ al­le­mand Paul Kalk­bren­ner à celle d’un groupe comme Go­rillaz. Pour le troi­sième, on ver­ra bien ce qui se pas­se­ra.»

LA SCÈNE : UNE FÊTE

Si les membres de Caravan Pa­lace adorent le tra­vail en stu­dio (après tout, les com­po­si­teurs passent beau­coup de temps der­rière leurs or­di­na­teurs afin de créer le son qui ca­rac­té­rise le groupe), ils ap­pré­cient gran­de­ment la vie sur la route.

«D’adap­ter les chan­sons pour la scène, c’est autre chose, mais c’est hy­per plai­sant, a af­fir­mé Charles. Je di­rais même que c’est gé­nial. C’est ce qui amène de la ma­gie dans nos vies. Il faut dire que nous nous en­ten­dons tous très bien, alors quand nous par­tons en tour­née, c’est un peu la fête tous les jours.»

Et en en­chaî­nant les con­certs de la sorte, ont-ils peur de se las­ser de leurs propres com­po­si­tions? «Jus­te­ment, c’est afin d’évi­ter ce­la que nous sommes mo­ti­vés à créer un nou­vel al­bum, a ex­pli­qué le mu­si­cien. Pour l’ins­tant, nous sommes en­core bien dans ce que nous fai­sons. Nous avons une chan­teuse (Co­lo­tis Zoé) qui illu­mine la scène, qui a une pêche in­croyable. Le jour où nous n’au­rons plus de plai­sir, nous don­ne­rons dans un autre style.» Caravan Pa­lace se pro­dui­ra le 28 juin au Club So­da, dans le cadre du Fes­ti­val de jazz de Mon­tréal.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.