plus que du fro­mage

AF­FOL­TERN, Em­men­tal (Suisse) | De douces col­lines coif­fées de pe­tites fo­rêts com­bi­nant feuillus et ré­si­neux. Des ver­sants et des val­lons où do­minent les prés où broutent des vaches lai­tières. Des fermes tra­di­tion­nelles, mas­sives construc­tions abri­tant à l

Le Journal de Montreal - Weekend - - VACANCES -

Cette cam­pagne-là, où les agri­cul­teurs sont avant tout des jar­di­niers de la na­ture, bour­donne d’ac­ti­vi­té en cette pé­riode. Une fois le foin cou­pé, on le fait sé­cher, puis on le com­pacte dans des rou­leaux re­cou­verts d’un em­bal­lage plastifié. Ce foin ser­vi­ra à nour­rir à l’étable les vaches tout l’hi­ver du­rant.

La ré­gion de l’Em­men­tal, aux abords de la ri­vière Emme, non loin de Berne, est mon­dia­le­ment connue pour son fro­mage unique. Unique par son ap­pa­rence: d’énormes meules pou­vant at­teindre 1 m de dia­mètre et pe­ser 100 kg na­tu­rel­le­ment per­cées de trous pro­vo­qués par l’ac­tion bac­té­rienne. Unique aus­si par son goût: des notes de noix et de noi­sette que pro­cure au lait la di­ver­si­té des plantes des pâ­tu­rages.

Le pe­tit vil­lage de Af­fol­tern abrite un com­plexe com­po­sé d’une fro­ma­ge­rie an­cienne, comme il en existe en­core dans les al­pages, d’une uni­té fro­ma­gère mo­derne et d’une bou­lan­ge­rie pro­po­sant des pains tra­di­tion­nels.

On peut ain­si suivre les étapes de fa­bri­ca­tion et de ma­tu­ra­tion de l’em­men­tal AOC au- then­tique. Le goût de l’em­men­tal évo­lue se­lon la du­rée de ma­tu­ra­tion en cave à at­mo­sphère contrô­lée, qui peut être de 5, 8 ou 12 mois.

Don­nant sur les champs où s’ac­tivent les trou­peaux, un res­tau­rant sert des spé­cia­li­tés lo­cales qui mettent bien sûr à l’hon­neur les fro­mages lo­caux.

Du­rant deux jours dans l’Em­men­tal, j’ai pu ap­pré­cier le cô­té pai­sible de la ré­gion, le rythme d’une vie quo­ti­dienne faite de len­teur, et la dou­ceur des pay­sages que viennent par­fois coif­fer au loin les som­mets en­nei­gés des Alpes.

Pour dé­cou­vrir tout ce­la, le vé­lo à as­sis­tance élec­trique s’avère tout à fait adap­té. On peut pé­da­ler à sa guise ou choi­sir, en ter­rain plus ac­ci­den­té, d’ac­ti­ver la bat­te­rie. La pré­sence d’un guide, fa­mi­lier de la ré­gion, per­met de plus, lors des mul­tiples pauses, de trou­ver ré­ponses aux ques­tions que sus­cite cet at­trayant ter­roir.

PHO­TOS COUR­TOI­SIE, PAUL SIMIER

1. Pay­sage de la ré­gion de l’Em­men­tal. 2. Fa­bri­ca­tion ma­nuelle du fro­mage em­men­tal. 3. On peut dé­cou­vrir l’Em­men­tal à vé­lo élec­trique.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.