UNE AU­BERGE AUX AL­LURES MYS­TÉ­RIEUSES

L’aven­ture de la troupe de Mo­tel des Brumes a dé­bu­té en 2011 au Théâtre des Hi­ron­delles à Beloeil pour se pour­suivre lors d’une tour­née dans une tren­taine de villes au Qué­bec. De­puis, 40 000 billets ont été ven­dus et dé­jà 70 re­pré­sen­ta­tions ont eu lieu. C

Le Journal de Montreal - Weekend - - THÉÂTRE - Louise Bour­bon­nais Col­la­bo­ra­tion spéciale

Cam­pée dans la ré­gion du BasSt-Laurent, la créa­tion qué­bé­coise Mo­tel des Brumes, écrite par Jacques Dia­mant en col­la­bo­ra­tion avec An­dré Ro­bi­taille et met­tant en ve­dette Pau­line Martin et Claude Pré­gent, pro­met un uni­vers ma­gique où per­sonne ne de­meu­re­ra in­dif­fé­rent.

«Il s’agit d’abord d’un hu­mour ba­sé sur le deuil», lance d’en­trée de jeu An­dré Ro­bi­taille qui as­sure la mise en scène, en plus d’agir en tant que co­pro­duc­teur. «Mais c’est uni­que­ment le point de dé­part, tient-il à pré­ci­ser. La pièce se di­rige en­suite vers un hu­mour bon en­fant, où les mo­ments co­miques re­joignent les mo­ments tou­chants.»

Au mo­ment de sa créa­tion, la pièce était pro­duite par le Théâtre des Hi­ron­delles. C’est tout ré­cem­ment qu’An­dré Ro­bi­taille a dé­ci­dé de prendre la re­lève en tant que pro­duc­teur avec son as­so­cié Ma­rio Provencher, créant ain­si la mai­son de pro­duc­tion Les pro­jets de la meute. «Comme j’adore le théâtre et que je consi­dère éga­le­ment que j’ai la bosse des af­faires, je pou­vais fa­ci­le­ment en­tre­voir un ave­nir où je pour­rais agir en tant que pro­duc­teur», ex­plique An­dré Ro­bi­taille.

DES FAN­TÔMES IN­DÉ­SI­RABLES

L’his­toire ra­conte celle d’un couple, Syl­vie et Ro­bert, per­son­ni­fiés par Pau­line Martin et Claude Pré­gent, qui a dé­ci­dé d’ache­ter un hô­tel in­cen­dié pour en faire une nou­velle au­berge. «Deux per­sonnes ont per­du la vie lors de ce mal­heu­reux in­cen­die trois mois au­pa­ra­vant», ra­conte le met­teur en scène. At­ta­chés à ce lieu mys­tique, les dé­funts, per­son­ni­fiés par Ma­rie So­leil Dion et Da­vid-Alexandre Després, re­vien­dront au Mo­tel des Brumes in­car­nant par consé­quent deux fan­tômes. Un lieu très si­gni­fi­ca­tif pour la jeune dé­funte puisque le pe­tit mo­tel ap­par­te­nait à ses pa­rents.

Ra­pi­de­ment, la ru­meur se pro­pa­ge­ra, à sa­voir que le Mo­tel des Brumes est han­té au grand dam des nou­veaux pro­prié­taires, crai­gnant de faire fuir la clien­tèle. On ra­conte que des phé­no­mènes de l’ordre du paranormal se pro­duisent au pe­tit mo­tel ju­ché sur une fa­laise sur le bord du fleuve.

«Par­mi les clients, on re­trou­ve­ra un couple in­ter­pré­té par Ber­nard For­tin et Mar­tine Francke, qui ne va pas très bien», an­nonce le co­pro­duc­teur.

Reste à voir quelles se­ront les consé­quences pour les pa­trons et les clients de ce mo­tel qui se­ront aux prises à l’ap­pa­ri­tion de ces deux fan­tômes aux ap­pa­rences es­piègles.

UN UNI­VERS MA­GIQUE

Pour ajou­ter à l’as­pect

spec­ta­cu­laire du théâtre, on a fait ap­pel au cé­lèbre ma­gi­cien et illu­sion­niste Luc Lan­ge­vin afin d’ap­por­ter une di­men­sion hors du com­mun à cette pièce.

«En tout, on compte une quin­zaine d’illu­sions», sou­ligne An­dré Ro­bi­taille. De quoi confondre les plus grands scep­tiques. «Il y au­ra plu­sieurs sur­prises. On pour­ra s’at­tendre à voir une table qui vole no­tam­ment ou en­core voir des fan­tômes pas­ser à tra­vers des murs.»

Loin de se prendre au sé­rieux, An­dré Ro­bi­taille sou­haite avant tout que son pu­blic puisse en­trer dans cette his­toire en se lais­sant al­ler avec une grande ou­ver­ture d’es­prit.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.