Re­nouer avec le pas­sé et re­gar­der vers le fu­tur

In­ac­tif de­puis la fin de l’été 2000, Moist est de re­tour. Da­vid Usher, Mark Mar­ko­way, Kevin Young et Jeff Pearce ont en­tre­pris le 28 no­vembre une sé­rie de six spec­tacles qui les amè­ne­ra à Qué­bec et à Mon­tréal.

Le Journal de Montreal - Weekend - - WEEKEND - Yves Le­clerc YVES.LE­CLERC@QUE­BE­COR­ME­DIA.COM

La for­ma­tion ca­na­dienne, qui s’ar­rê­te­ra mer­cre­di à l’Im­pé­rial de Qué­bec et au Mé­tro­po­lis de Mon­tréal le 14 dé­cembre, ne s’est ja­mais vrai­ment sé­pa­rée.

Le groupe de Van­cou­ver a pris ce qu’on pour­rait ap­pe­ler une très longue pause pour réa­li­ser cer­tains pro­jets, dont une car­rière so­lo pour le chan­teur Da­vid Usher.

L’idée de re­lan­cer la ma­chine a sou­vent fait sur­face au cours des der­nières an­nées, sans que le pro­jet se réa­lise.

«On se di­sait chaque an­née qu’on de­vrait don­ner quelques spec­tacles, mais il y avait tou­jours quel­qu’un qui n’était pas dis­po­nible. Tout le monde l’était cette an­née et, sou­dai­ne­ment, nous nous sommes tous re­trou­vés dans la même pièce pour ré­pé­ter. C’était une sorte de choc de réa­li­ser qu’on était pour le faire. On a consta­té qu’on était comme un peu dans la merde», a lan­cé Da­vid Usher en riant, lors d’un en­tre­tien té­lé­pho­nique.

À TO­RON­TO

Les mu­si­ciens se sont ins­tal­lés dans une salle de To­ron­to ces der­niers mois pour ré­pé­ter et pré­pa­rer cette courte tour­née Re­sur­rec­tion, qui pour­rait avoir des suites.

«J’avais une pe­tite idée com­ment c’était pour se dé­rou­ler, mais lors­qu’on s’est tous re­trou­vés dans la même pièce et qu’on a com­men­cé, j’avais l’im­pres­sion de vivre une ex­pé­rience où j’étais en train de sor­tir de mon corps. Ça va bien main­te­nant et je suis content», a-t-il ex­pli­qué.

Da­vid Usher ne se sou­vient pas trop de ce que le groupe a joué pour com­men­cer cette pre­mière jour­née de ré­pé­ti­tion.

«Mon Dieu! C’est un peu flou tout ça, mais je pense que c’est la pièce Un­der­ground, de l’al­bum Mer­cedes Five and Dime. Je ne suis pas cer­tain», a-t-il lais­sé tom­ber.

Le chan­teur qui ha­bite à Mon­tréal af­fir- me que les pièces se sont ra­pi­de­ment mises en place.

«Ça nous a pris quelques ré­pé­ti­tions pour re­plon­ger dans l’uni­vers de Moist. Il a fal­lu réap­prendre cer­taines choses, mais c’est re­ve­nu fa­ci­le­ment», a-t-il pré­ci­sé, quelques jours avant le re­tour de Moist sur les planches à Lon­don, en On­ta­rio.

Fran­cis Fil­lion, le bat­teur de Da­vid Usher dans sa car­rière so­lo, rem­place Paul Wil­cox, qui a quit­té Moist en 2000.

«Paul est le seul membre de Moist avec qui j’ai per­du contact. Kevin Young et Fran­cis Fil­lion font par­tie de mon groupe et j’avais conser­vé des liens d’ami­tié avec Mark Ma­ko­way et Jeff Pearce», a-til fait re­mar­quer.

AL­BUMS ET FES­TI­VALS

Moist pré­voit peut-être pour­suivre l’aven­ture en par­ti­ci­pant cet été à des fes­ti­vals. Un nou­vel al­bum pour­rait même faire son ap­pa­ri­tion au cours de la pro­chaine an­née.

«On a com­men­cé à écrire de nou­velles chan­sons, mais on a mis tout ça un peu de cô­té pour la pré­pa­ra­tion de cette tour­née. Il y a une force créa­trice qui s’ins­talle et ça va très bien. Nous sommes en mode ex­plo­ra­tion et c’est bien dif­fi­cile de dire à quoi ça va res­sem­bler mu­si­ca­le­ment. Le plus im­por­tant, c’est de nous as­su­rer d’avoir quelque chose de fort et qui ré­pond à nos at­tentes», a-t-il fait savoir.

Da­vid Usher et ses col­lègues pré­fèrent at­tendre la fin de cette tour­née avant de confir­mer qu’il y au­ra d’autres concerts.

«Nous al­lons vivre cette ex­pé­rience et voir ce qui se pas­se­ra. Ça se dé­roule très bien lors des ré­pé­ti­tions, mais il faut va­li­der le tout de­vant le pu­blic», a-t-il dit.

PRENDRE DES RISQUES

Avec ce re­tour sur­prise et un peu in­at­ten­du, le chan­teur de 47 ans a été ame­né à faire un re­tour vers le pas­sé et les dé­buts de Moist en 1992.

«On a pris des risques, réa­li­sé notre propre ma­quette, quit­té nos ap­par­te­ments et nous sommes par­tis en tour­née pen­dant deux ans. C’est fou, le nombre d’en­droits qu’on a vi­si­tés. On gran­dit en tant que per­sonne à l’in­té­rieur du groupe. Une des choses ex­ci­tantes avec ce re­tour, c’est que mes deux filles, qui ont cinq et dix ans, pour­ront voir Moist pour la pre­mière fois de leur vie», a-t-il dit. Moist se­ra à l’Im­pé­rial de Qué­bec le 11 dé­cembre et au Mé­tro­po­lis de Mon­tréal le 14 dé­cembre.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.