LES CA­PRICES

de l’au­teure de Ma­ry Pop­pins

Le Journal de Montreal - Weekend - - CINÉMA -

Alors que Ma­ry Pop­pins s’ap­prête à re­ve­nir au ci­né­ma, on ap­prend que l’au­teure qui a créé l’hé­roïne, P.L. Tra­vers, avait ses ca­prices qui n’ont ja­mais été dé­voi­lés dans le cadre de la pro­duc­tion du film Ma­ry Pop­pins, sor­ti en 1964, et lau­réat de cinq Os­cars.

P.L. Tra­vers a don­né son aval au choix de Ju­lie An­drews dans le rô­le­titre, alors qu’elle ve­nait de don­ner nais­sance à sa fille, Em­ma. Le stu­dio avait d’autres ac­trices en tête, no­tam­ment An­ge­la Lans­bu­ry, Ma­ry Mar­tin et Bette Da­vis.

Tra­vers s’est op­po­sé ver­te­ment au choix de Dick Van Dyke pour le rôle de Bert, ne le consi­dé­rant pas comme une ve­dette. Dis­ney connais­sait l’ac­teur de la po­pu­laire sit­com The Dick Van Dyke Show avec Ma­ry Ty­ler Moore. Par­mi les autres ac­teurs pres­sen­tis pour le rôle, il y a eu Dan­ny Kaye, Fred As­taire et Ca­ry Grant.

Alors que les ta­lents de chan­teur et de dan­seur de Van Dyke ont été bien re­çus par la cri­tique, il en a été tout au­tre­ment de son ac­cent. En 2003, les ré­sul­tats d’un son­dage du ma­ga­zine Em­pire sur les pires ac­cents dans l’his­toire du ci­né­ma pla­çaient Van Dyke en se­conde po­si­tion, sup­plan­té par Sean Con­ne­ry dans le film Les in­tou­chables. Plus tard, Van Dyke a je­té le blâme sur son pro­fes­seur de dia­lecte ir­lan­dais.

Si Tra­vers avait eu gain de cause, au­cune des chan­sons ché­ries des frères Sher­man ne se se­rait re­trou­vée dans le film. Plu­tôt que des pièces ori­gi­nales, elle au­rait pui­sé dans le folk­lore en in­té­grant des chan­sons comme Greens­leeves et Ta-Ra-Ra-BoomDee-Ay.

L’une des pre­mières ver­sions de la chan­son Let’s Go Fly A Kite s’in­ti­tu­lait Sticks, Pa­per and Strings.

Après Ma­ry Pop­pins, Ka­ren Do­trice (la fille de l’ac­teur Roy Do­trice) et Mat­thew Gar­ber, mieux connu sous les noms de Jane et de Mi­chael Banks, ont été de nou­veau réunis à l’écran, en­core dans des rôles de fran­gins, dans le film The Gnome-Mo­bile. Do­trice est main­te­nant une ac­trice à la re­traite, alors que Gar­ber est dé­cé­dé d’une pan­créa­tite en 1977, à l’âge de 21 ans.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.