En forte de­mande

Joël Le­gendre a beau dire qu’en ra­dio, les ani­ma­teurs sont as­sis sur des sièges éjec­tables, le sien semble plu­tôt con­for­table. La semaine der­nière, on ap­pre­nait que son émis­sion à Rouge fm avait bon­di de 16 % dans les son­dages d’écoute du grand Mon­tréal f

Le Journal de Montreal - Weekend - - SOMMAIRE - Marc-André Le­mieux

De­mande à Joël est «beau­coup plus qu’une émis­sion de de­mandes spé­ciales», in­dique Joël Le­gendre en en­tre­vue. Son ren­dez-vous est for­te­ment ins­pi­ré d’une émis­sion de ra­dio amé­ri­caine ani­mée par De­li­lah, une mère de 13 en­fants qui ral­lie 8 mil­lions de fi­dèles. Chaque soir, cette der­nière re­çoit les ap­pels des au­di­teurs, qui par­tagent avec elle leurs his­toires per­son­nelles liées au mor­ceau qu’ils dé­si­rent en­tendre. «Elle fait les choses dif­fé­rem­ment, dit Joël Le­gendre. Elle de­mande tou­jours pour­quoi les gens veulent en­tendre telle ou telle chan­son. Ça crée une connexion avec le pu­blic.»

La de­mande spé­ciale de Joël Le­gendre pour 2013? L’oiseau et l’en­fant, une pièce qu’il a en­re­gis­trée avec son fils Lam­bert pour la com­pi­la­tion Al­bum de fa­mille. «Des pères m’ont ap­pe­lé en ondes pour me dire com­bien ça les avait tou­chés, dé­clare-t-il. J’en suis très fier.»

BYE BYE IN­ES­PÉ­RÉ

L’oiseau et l’en­fant fi­gure par­mi les faits saillants d’une an­née 2013 fort char­gée pour Joël Le­gendre, qui conti­nue d’ani­mer Alors on jase et Pa­quet vo­leur à Ra­dioCa­na­da. Le pre­mier rôle que son fils a ob­te­nu au ci­né­ma ap­pa­raît aus­si en tête de lice. L’été der­nier, Lam­bert a tour­né dans La gang des hors-la-loi, un Conte pour tous si­gné Jean Beau­dry. «Le voir Lam­bert s’in­té­res­ser au mé­tier d’ac­teur… C’était ex­tra­or­di­naire.»

Pour Joël Le­gendre, im­pos­sible de re­ve­nir sur 2013 sans par­ler du pro­chain Bye Bye, au­quel il n’était pas cen­sé par­ti­ci­per jus­qu’à tout ré­cem­ment. Le pro­duc­teur Louis Morissette avait dé­ci­dé d’op­ter pour une nou­velle for­mule avec des hu­mo­ristes. Mais voyant que les choses n’al­laient pas comme pré­vu, ce der­nier a rap­pe­lé ses com­plices en ren­fort.

«On avait fait notre deuil du Bye Bye, mais quand Louis nous a dit qu’il avait be­soin de nous, j’ai tout de suite ac­cep­té. Mais quand j’ai rac­cro­ché, j’ai pa­ni­qué en pen­sant à mon ho­raire. Heu­reu­se­ment, on s’est as­sis avec les gens du Bye Bye et tout s’est ar­ran­gé. Mon fils s’est aus­si mon­tré com­pré­hen­sif. Il au­rait pu dire : «Ben voyons! On n’au­ra pas beau­coup de temps en­semble!» Mais il aime tel­le­ment le Bye Bye qu’il était heu­reux! Je l’amène avec moi sur le pla­teau. C’est bon: ça lui fait connaître l’ac­tua­li­té!»

Joël Le­gendre pour­suit les tour­nages du Bye Bye avec Hé­lène Bour­geois-Le­clerc, Mi­chel Cour­te­manche, Louis Morissette, Vé­ro­nique Cloutier et plu­sieurs stand-up co­miques jus­qu’au 23 dé­cembre. «C’est l’fun de faire des per­son­nages qu’on a dé­jà faits. Je passe mes soi­rées à re­gar­der des vi­déos sur You­Tube pour re­créer les tics de cer­taines per­sonnes que j’au­rai à imi­ter pour la pre­mière fois.» De­mande à Joël Du lun­di au ven­dre­di de 8 h 30 à 13 h à Rouge FM

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.