CURE DE VIEILLIS­SE­MENT

Un deuxième film do­cu­men­taire sur la vie de Jus­tin Bie­ber, in­ti­tu­lé Be­lieve, se­ra en salles le 25 dé­cembre. Le jeune chan­teur s’offre une opé­ra­tion mar­ke­ting de grande en­ver­gure alors qu’il tente de se dé­bar­ras­ser de son image d’idole des jeunes filles.

Le Journal de Montreal - Weekend - - SOMMAIRE - Éli­za­beth Mé­nard Le Jour­nal de Mon­tréal

De­puis quelques mois, Jus­tin Bie­ber mul­ti­plie les frasques. Il y a quelques se­maines, il a été vu en­train de faire la fête dans un club de dan­seuses de Hous­ton, au Texas. Une jeune femme qui se fait ap­pe­ler @1Real_Dia­mond sur Twit­ter a d’ailleurs par­ta­gé ses im­pres­sions sur la soi­rée. «Il a tou­ché mes fesses, je me suis presque éva­nouie!» at-elle, entre autres, écrit. Des pho­tos de la soi­rée ont fait le tour de la toile. Nous sommes bien loin du temps où Jus­tin ren­dait vi­site aux en­fants ma­lades à l’hô­pi­tal.

Plus ré­cem­ment, le jeune chan­teur s’est re­trou­vé au centre d’une contro­verse lors­qu’une vi­déo de lui, endormi sur un di­van, s’est re­trou­vée sur Internet. Le clip de 15 se­condes au­rait été fil­mé par une pré­su­mée pros­ti­tuée. L’in­ci­dent est sur­ve­nu seule­ment quelques jours après qu’il se soit mis dans le pé­trin pour avoir fait des graf­fi­tis sur le mur d’un im­meuble alors qu’il était au Bré­sil.

UN NOU­VEAU FILM

Il y a près de trois ans, Bie­ber lan­çait Ne­ver Say Ne­ver, un film do­cu­men­taire ra­con­tant son his­toire. Le chan­teur y était dé­peint comme un jeune ar­tiste qui a les deux pieds sur terre, qui a dû tra­vailler d’ar­rache-pied pour dé­cro­cher un contrat de disque et qui aime la mu­sique par-des­sus tout. Ce genre de pro­duc­tion est l’un des meilleurs moyens de bien éta­blir l’image d’un ar­tiste. Après la sor­tie de Ne­ver Say Ne­ver, plu­sieurs cé­lé­bri­tés ont d’ailleurs pris exemple sur Bie­ber. Ka­ty Per­ry, One Di­rec­tion et Beyon­cé ne sont que quelques-uns des ar­tistes qui ont, à leur tour, été les ve­dettes de do­cu­men­taires.

Trois ans plus tard, on ap­prend qu’un nou­veau film pren­dra bien­tôt d’as­saut les ci­né­mas. In­ti­tu­lé Be­lieve, le long-mé­trage prend l’af­fiche le 25 dé­cembre pro­chain.

Pour­quoi un nou­veau film? Parce que Jus­tin Bie­ber a gran­di. Dans une pre­mière bande-an­nonce ré­vé­lée la semaine der­nière, on voit le jeune homme se faire ta­qui­ner par son gé­rant au su­jet des quelques poils qui sont ap­pa­rus sur sa lèvre su­pé­rieure. «Voi­là à quel point je suis un homme», dit-il en poin­tant sa mous­tache nais­sante.

La bande-an­nonce coupe en­suite à une en­tre­vue avec sa mère qui ex­plique qu’il est dif­fi­cile pour elle de le lais­ser al­ler, mais qu’il est ex­ci­tant de le voir vieillir. Cet ex­trait est pour le moins ré­vé­la­teur de l’orien­ta­tion que pren­dra Be­lieve.

Dans un deuxième clip, par­ta­gé quelques jours plus tard, Bie­ber parle des dif­fi­cul­tés de son mé­tier. «Je dois tou­jours avoir le sou­rire, peu im­porte ce qui se passe dans ma vie. Je peux être en train de me chi­ca­ner au té­lé­phone quelques mi­nutes avant de mon­ter sur scène et je n’ai pas en­vie de sou­rire, mais il faut ava­ler la pi­lule. C’est l’une des choses avec les­quelles ont doit ap­prendre à vivre quand on est dans ma po­si­tion», dit-il.

UN GRAND GAR­ÇON

Le pu­blic a connu Jus­tin Bie­ber alors qu’il n’avait même pas l’âge de conduire. Au cours des der­nières an­nées, il a aban­don­né la coupe de che­veux qui était de­ve­nue sa marque de com­merce et a échan­gé sa fa­meuse veste en co­ton oua­té mauve contre un pa­quet de muscles. Le jeune homme semble d’ailleurs fier de sa nou­velle consti­tu­tion puis­qu’il l’ex­hibe aus­si sou­vent que pos­sible.

À 19 ans, Jus­tin Bie­ber est en train de pas­ser d’une ca­té­go­rie de pro­duit à une autre. Lui qui a long­temps été l’idole des jeunes filles vou­drait main­te­nant être un ar­tiste res­pec­té par les adultes. Il lan­ce­ra fort pro­ba­ble­ment son qua­trième opus au cours de la pro­chaine an­née. C’est à ce mo­ment que nous sau­rons si ça passe ou ça casse.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.