EN GRANDE FORME MAL­GRÉ UN PRO­BLÈME DE SUR­DI­TÉ

Il y a quelques jours, La­ra Fa­bian fai­sait la une du qui ré­vé­lait chez elle un pro­blème de sur­di­té su­bite. Sans nier le pro­blème qu’elle a ap­pris à gé­rer, la chan­teuse pro­met qu’elle se­ra en grande forme pour son re­tour le mois pro­chain, au Qué­bec.

Le Journal de Montreal - Weekend - - MUSIQUE -

Pour la chan­teuse belge, les pro­blèmes ont com­men­cé du­rant les ré­pé­ti­tions de sa tour­née Le se­cret, du titre de son der­nier al­bum.

Elle res­sent alors une fa­tigue in­ha­bi­tuelle. Pour se pro­té­ger du vo­lume so­nore, elle porte des oreillettes. Mais voi­là que la veille de son pre­mier concert à Namur, elle se rend compte que lors­qu’elle les re­tire, «tout ce que j’en­tends semble ve­nir de loin et le moindre son m’agresse».

Elle prend un an­ti­dou­leur, es­pé­rant qu’une bonne nuit de som­meil suf­fi­ra à ré­gler ça. Mais à Di­jon, la dou­leur la rat­trape.

«Pen­dant un so­lo de gui­tare, je me re­tourne vers l’in­gé­nieur du son et lui si­gnale un pro­blème tech­nique. Je n’en­tends plus. Il me ré­pond qu’il n’a tou­ché à rien. J’en­lève mes oreillettes, l’am­biance so­nore est brouillée au­tour de moi…»

Elle peine à ter­mi­ner son spec­tacle. La dou­leur per­siste. «Je de­mande à Ga­briel (son ma­ri), qui chante bien, de m’ai­der à ter­mi­ner le concert.»

Elle rou­le­ra en­suite toute la nuit pour al­ler re­joindre son oto-rhi­no en Bel­gique. Son diag­nos­tic tombe: sur­di­té su­bite, avec obli­ga­tion de lais­ser l’ap­pa­reil au­di­tif se ré­gé­né­rer dans le si­lence.

JUS­QU’EN RUS­SIE

«Je me re­pose quelques jours, je me bourre de cor­ti­sone. Ma prio­ri­té, ce sont mes fans. Je re­prends vite la tour­née qui m’amène en Rus­sie. À mon re­tour, je n’en­tends plus rien.» Son médecin lui dit: «Il va fal­loir faire un choix. Tu ne peux pas chan­ter tous les soirs ou tu risques des dé­gâts ir­ré­ver­sibles.»

Jointe cette semaine à Mar­seille, La­ra Fa­bian ve­nait de re­prendre la tour­née. Elle n’a pas en­core ré­glé son pro­blème à 100 %, «mais j’ai ap­pris à le gé­rer, en fai­sant al­ter­ner les spec­tacles et les pé­riodes de re­pos. Ce n’est pas un pro­blème qui se règle du jour au len­de­main, mais le pire est pas­sé», nous dit-elle.

Par ailleurs, elle ne cache pas son bon­heur de re­ve­nir chan­ter au Qué­bec le mois pro­chain. D’ici là, La­ra Fa­bian vi­vra une autre belle aven­ture en pre­nant l’af­fiche pour la pre­mière fois en car­rière, le 27 dé­cembre, au pres­ti­gieux Car­ne­gie Hall, à New York. «C’est un beau cadeau de la vie», se conso­let-elle. La­ra Fa­bian pré­sen­te­ra son nou­veau spec­tacle, Le se­cret, le 8 jan­vier 2014, au Ca­pi­tole de Qué­bec, et le 9 jan­vier, à la Place des Arts.

PHOTO COUR­TOI­SIE

mu­sique

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.