FA I R E L E BON C H O I X

Fra­gile et trou­blée dans la sé­rie My­riam LeBlanc exerce le mé­tier de psy­cho­logue dans la quo­ti­dienne

Le Journal de Montreal - Weekend - - TÉLÉVISION - Yves Le­clerc YVES.LE­CLERC@QUE­BE­COR­ME­DIA.COM

La Ma­non de la sé­rie de l’au­teur Serge Boucher au­rait cer­tai­ne­ment eu be­soin des ju­di­cieux conseils d’Émi­lie Char­le­bois. Elle n’au­rait peut-être pas choi­si de mettre fin à ses jours.

Après avoir rem­por­té le Gé­meaux du meilleur pre­mier rôle fé­mi­nin dans une sé­rie dra­ma­tique avec le per­son­nage de Ma­non Bé­ru­bé, la co­mé­dienne a dé­ci­dé de ne pas trop stres­ser avec la suite des choses et de don­ner nais­sance à son deuxième en­fant.

Les co­mé­diens qui rem­portent des prix sont par­fois ou­bliés par les pro­duc­teurs. Ils croient qu’ils se­ront très sol­li­ci­tés et non dis­po­nibles en rai­son du suc­cès ob­te­nu.

«Je m’étais pro­mis de ne pas an­gois­ser avec l’après- Ap­pa­rences. Ça peut par­fois être la gloire, mais ça peut aus­si être l’ou­bli. Lorsque j’ai re­çu le Gé­meaux, je ne sa­vais pas ce qui était pour m’ar­ri­ver quant au tra­vail, mais je vou­lais avoir un autre en­fant. À mon âge, c’était main­te­nant que je de­vais le conce­voir et je l’ai fait sans trop me po­ser de ques­tions», a-telle dit au cours d’un en­tre­tien té­lé­pho­nique.

ELLE RE­FUSE DEUX RÔLES

Ce qui de­vait ar­ri­ver ar­ri­va. My­riam LeBlanc a dû re­fu­ser deux rôles d’im­por­tance en rai­son de sa gros­sesse.

«Il s’agis­sait de deux su­per beaux rôles. J’ai vé­cu ça très se­rei­ne­ment en me di­sant qu’il était pour y avoir d’autres chances. Les gens ne m’ou­blie­ront pas et il y au­ra autre chose après», a-t-elle dit.

La co­mé­dienne a eu rai­son d’adop­ter cette at­ti­tude. Un mois après avoir don­né nais­sance à une pe­tite fille qui vient d’avoir cinq mois, le té­lé­phone son­nait pour le rôle d’Émi­lie Char­le­bois dans 30 Vies et un autre pour la nou­velle sé­rie jeu­nesse Su­bi­to-Tex­to qui fe­ra ses dé­buts en jan­vier sur les ondes de Té­lé-Qué­bec.

«J’étais tran­quille à la mai­son et je pen­sais que j’étais pour avoir un au­tomne re­lax, que je n’al­lais pas tra­vailler, que j’étais pour m’oc­cu­per de mon bébé et j’ai re­çu un ap­pel pour 30 Vies. On vou­lait me voir en au­di­tion le len­de­main, pour un per­son­nage de psy­cho­logue», a-t-elle ra­con­té.

My­riam LeBlanc a ap­pris son texte du­rant la nuit en al­lai­tant avant d’al­ler pas­ser l’au­di­tion. «J’ai eu un pe­tit coup de coeur pour ce per­son­nage et je me suis pré­sen­tée à l’au­di­tion avec une grosse en­vie de jouer ça. Je me suis dit à ce mo­ment que j’avais eu rai­son d’être op­ti­miste et d’avoir lais­sé al­ler les choses», a-t-elle fait re­mar­quer.

La co­mé­dienne adore son ex­pé­rience dans la quo­ti­dienne de Fa­bienne La­rouche.

«Je dé­couvre au fur et à me­sure ce qui ar­rive à mon per­son­nage. Tu joues des scènes sans savoir ce qui ar­ri­ve­ra la semaine sui­vante. Nous sommes tou­jours sur le qui­vive et nous ne dé­cro­chons ja­mais. J’aime ce genre de sentiment. C’est vrai­ment tri­pant», a-t-elle lais­sé tom­ber.

My­riam LeBlanc de­vient plus si­len­cieuse lors­qu’on l’in­ter­roge sur l’ave­nir de son per­son­nage dans 30 Vies. «Je ne le sais pas en­core et c’est quelque chose qui fait par­tie du sus­pense. Je n’ai rien à an­non­cer pour le mo­ment», a-t-elle af­fir­mé, avec un rire es­piègle dans la voix.

My­riam LeBlanc fe­ra par­tie de la dis­tri­bu- tion de la sé­rie jeu­nesse Su­bi­to-Tex­to qui rem­pla­ce­ra Tak­tic en jan­vier, à Té­lé-Qué­bec. Elle joue­ra Mo­na S. Tan­guay, surveillante dans une école se­con­daire.

«C’est un per­son­nage co­mique, ex­tra­or­di­naire, qui est à des lieux de ce que les gens connaissent de moi. C’est un bon­heur à jouer, c’est quelque chose que je risque de pou­voir faire pen­dant quelques an­nées et je m’en ré­jouis», a-t-elle ex­pli­qué.

RE­TOUR DANS UNE SÉ­RIE JEU­NESSE

Il s’agi­ra d’un re­tour dans une sé­rie jeu­nesse pour celle qui a fait par­tie de la dis­tri­bu­tion des Cha­touilles en 2003, 2004 et 2005.

«Mo­na S. Tan­guay est une femme qui rê­vait d’être po­li­cière, mais qui n’était pas as­sez com­pé­tente et qui est de­ve­nue surveillante d’école. Elle est très à che­val sur les rè­gle­ments et très zé­lée. C’est très l’fun à jouer», a-t-elle fait savoir.

My­riam LeBlanc rêve tou­jours d’un grand rôle au ci­né­ma. «Je conti­nue à gar­der ça dans ma ligne de mire. Il va m’ar­ri­ver, à un mo­ment don­né, quelque chose de mer­veilleux. J’at­tends mon Dé­man­tè­le­ment », a-t-elle dit. 30 Vies est dif­fu­sée du lun­di au jeu­di, à 19 h, sur les ondes de Ra­dio-Ca­na­da.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.