5 SIGNES que la té­lé est en mode Fêtes

Le Journal de Montreal - Weekend - - ACTUALITÉS - Éli­za­beth Mé­nard ELI­ZA­BETH.ME­NARD@QUE­BE­COR­ME­DIA.COM

Votre col­lègue Mi­reille abuse de Nez-Rouge à tous les 5 à 7 et il n’y a plus moyen d’uti­li­ser les toi­lettes du centre com­mer­cial sans croi­ser le père Noël à l’uri­noir: les signes ne mentent pas, le temps des Fêtes est ar­ri­vé. Même pour les er­mites, il est im­pos­sible de l’igno­rer, la té­lé est là pour le leur rap­pe­ler.

1 LES RE­PRISES Dès le dé­but du mois de dé­cembre, nos sé­ries pré­fé­rées font re­lâche pour ne re­ve­nir qu’en jan­vier et, par­fois même, en fé­vrier. On a alors droit à des re­prises des sai­sons pré­cé­dentes. C’est par­ti­cu­liè­re­ment flagrant lorsque de jeunes co­mé­diens font par­tie de la dis­tri­bu­tion. Par exemple, l’émis­sion Les Pa­rent, à Ra­dio-Ca­na­da, est en pause de­puis la fin du mois de no­vembre. En vi­sion­nant les re­prises, on se rend compte à quel point les trois gar­çons de la fa­mille Pa­rent ont gran­di de­puis la pre­mière sai­son en 2008.

2 LES CLAS­SIQUES DE NOËL Le temps des Fêtes à la té­lé, c’est sur­tout une ava­lanche de films. An­née après an­née, les chaînes re­passent les mêmes vieux clas­siques qui conti­nuent pour­tant d’at­ti­rer les té­lé­spec­ta­teurs. Par­mi ceux-ci, Le sa­pin a des boules et Ma­man j’ai ra­té l’avion sont de­ve­nus des in­con­tour­nables, de vé­ri­tables films cultes. Pour plu­sieurs, le ré­cit des aven­tures du pe­tit Kevin McCal­lis­ter et de la fa­mille Gris­wold sont le signe ul­time de l’ar­ri­vée du temps des Fêtes.

3 LES PU­BLI­CI­TÉS THÉ­MA­TIQUES Avant même le dé­but du mois de dé­cembre, les chaînes té­lé sont en­va­hies de pu­bli­ci­tés à thé­ma­tique de Noël. Étran­ge­ment, elles semblent toutes, sans ex­cep­tion, uti­li­ser le son ca­rac­té­ris­tique des gre­lots ac­cro­chés au traî­neau du père Noël comme trame so­nore. Saint-Ni­co­las ne peut-il pas dis­tri­buer ses ca­deaux en si­lence? De semaine en semaine, ce son de­vient si om­ni­pré­sent qu’on fi­nit par avoir peur de dé­ve­lop­per des acou­phènes.

4 LE RE­TOUR DE CI­NÉ-CADEAU Voi­là main­te­nant 31 ans que Té­lé-Qué­bec dif­fuse Ci­né-Cadeau, sa pro­gram­ma­tion spé­ciale des Fêtes. Les adultes qui ont gran­di avec ces émis­sions les ap­pré­cient en­core plus que les en­fants. Pour plu­sieurs, l’ar­ri­vée de Ci­né-Cadeau est sy­no­nyme de l’ar­ri­vée des va­cances. Quoi de mieux que de pas­ser l’après-mi­di à écou­ter Tin­tin, Lu­cky Luke et com­pa­gnie? Chaque an­née, Té­lé-Qué­bec en­re­gistre d’im­por­tantes cotes d’écoute grâce à Ci­né-Cadeau.

5 LE GRAND DÉ­BROUILLAGE DES ONDES De­puis quelques an­nées, les dif­fé­rents té­lé­dis­tri­bu­teurs offrent le dé­brouillage de plu­sieurs de leurs chaînes dans l’es­poir de sé­duire de nou­veaux clients. Pour ceux qui n’ont pas en­vie de se ta­per les clas­siques de Noël, c’est l’oc­ca­sion de faire le plein de sé­ries té­lé ou d’émis­sions de cui­sine et de ré­no­va­tion.

Ch­rist­mas Va­ca­tion

Les Pa­rent à Ra­dio-Ca­na­da

Les douze tra­vaux d'As­té­rix

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.