La bourse ou la vie !

Jor­dan Bel­fort est un cour­tier qui, dans les an­nées 1990, a été condam­né à la pri­son pour dé­tour­ne­ment de fonds. Avec Le loup de Wall Street, adap­ta­tion de l’au­to­bio-gra­phie de l’homme d’af­faires, Mar­tin Scor­sese et Leo­nar­do DiCa­prio prennent d’as­saut le

Le Journal de Montreal - Weekend - - MUSIQUE - Isa­belle Hontebeyrie Agence QMI

Ce n’est pas la pre­mière fois que Jor­dan Bel­fort ins­pire Hol­ly­wood. Vous vous sou­ve­nez du film Le clan des mil­lion­naires, sor­ti en 2000 et met­tant en ve­dette de tous jeunes Ben Af­fleck et Vin Die­sel? Eh bien, sa­chez que cette his­toire de pra­tiques fi­nan­cières douteuses avait été ins­pi­rée des opé­ra­tions me­nées par Jor­dan Bel­fort.

Le loup de Wall Street, écrit par Jor­dan Bel­fort lui-même, ra­conte ses an­nées folles à Wall Street, les mil­lions, les filles, le cham-pagne, les soi­rées et la coke. Ce qui est in­té­res­sant du livre, c’est l’hon­nê­te­té des pra­tiques ayant cours dans les mi­lieux fi­nan­ciers amé­ri­cains.

«Il ne s’est pas au­to­cen­su­ré. Quand on se fait pré­sen­ter un pro­jet de film, c’est ce genre d’hon­nê­te­té qu’on recherche. Il ne s’est ja­mais ex­cu­sé de ce qu’il avait fait, tout comme il n’a ja­mais ca­ché sa ra­pa­ci­té et son avi­di­té. La base d’un per­son­nage ex­tra­or­di­naire et d’une grande his­toire est là, dans tout ce­la. De plus, qu’il ait dû payer le prix fort pour ses ex­cès fait de cette his­toire un grand film», a dé­taillé Leo­nar­do DiCa­prio lors de la pré­sen­ta­tion du long mé­trage aux mé­dias.

Le co­mé­dien de 39 ans a tou­jours été at­ta­ché à ce pro­jet, ayant ba­taillé ferme avec Brad Pitt, en 2007, pour l’ob­ten­tion des droits ci­né­ma­to­gra­phiques de l’ou­vrage; Leo­nar­do DiCa­prio est d’ailleurs l’un des pro­duc­teurs du long mé­trage, en plus d’y cam­per Jor­dan Bel­fort.

SEXE, DROGUE ET AR­GENT

Jor­dan Bel­fort (Leo­nar­do DiCa­prio) est em­bau­ché dans la firme de Mark Hanna (Mat- thew McCo­nau­ghey) et ini­tié aux avan­tages des pra­tiques spé­cu­la­tives folles.

Jor­dan ne tarde pas à faire mieux que son pa­tron, plon­geant avec dé­lice dans un monde peu­plé de pros­ti­tuées de haut vol, de folles dé­penses et de co­caïne. Quand le mar­ché s’écroule en 1987, le cour­tier n’a d’autre choix, pour conti­nuer de me­ner grand train et de faire vivre sa femme (Cris­tin Mi­lio­ti ), que de se tour­ner vers des illé­ga­li­tés, en ven­dant des ac­tions qui ne valent rien à des pi­geons cré­dules.

Avec l’aide de Don­nie Azoff (Jo­nah Hill), son bras droit, Jor­dan Bel­fort monte une opé­ra­tion d’une en­ver­gure peu com­mune, créant sa com­pa­gnie, fai­sant ren­trer les mil­lions et em­bau­chant une ar­mée de cour­tiers tous aus­si as­soif­fés d’ar­gent, de pou­voir, de drogue et de sexe que lui. Le loup de Wall Street ar­rive sur les écrans du Qué­bec le 25 dé­cembre.

PHOTO COUR­TOI­SIE

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.