De Ni­ro contre Stal­lone, le com­bat des chefs

Faire s’af­fron­ter Syl­ves­ter Stal­lone et Ro­bert De Ni­ro sur un ring de boxe? C’est l’idée folle qu’a eue le réa­li­sa­teur Pe­ter Se­gal ( Max la me­nace). Prêts pour le com­bat?

Le Journal de Montreal - Weekend - - CINÉMA - Isa­belle Hontebeyrie Agence QMI

Au dé­part, Syl­ves­ter Stal­lone n’avait au­cune in­ten­tion de re­mon­ter sur le ring. L’ac­teur de 66 ans, qui est aus­si pro­duc­teur, scé­na­riste et réa­li­sa­teur, avait d’ailleurs aban­don­né l’idée de jouer dans son film Pro­tec­tion en rai­son de son âge, lais­sant à Ja­son Sta­tham le soin de s’ac­ti­ver de­vant la ca­mé­ra. Alors, pour­quoi avoir ac­cep­té Com­bat re­vanche?

«Je ne vou­lais vrai­ment pas dire oui, ce n’est cer­tai­ne­ment pas moi qui ai eu l’idée de ce film. L’idée est ve­nue de Billy Ger­ber, Pete Se­gal et Mi­chael Ewing. J’ai vrai­ment trou­vé le concept ab­surde. Je me sou­viens de leur avoir dit que per­sonne ne vou­lait voir un film de boxe, sur­tout quand j’ai qua­si­ment 160 ans et que j’ai l’air d’un vieillard. Mais Ro­bert [De Ni­ro] m’a ap­pe­lé, et nous en avons beau­coup par­lé. Fi­na­le­ment, les stu­dios m’ont convain­cu que j’avais com­plè­te­ment tort», a confié Syl­ves­ter Stal­lone lors d’une con­fé­rence de presse de pré­sen­ta­tion du long mé­trage, te­nue à New York il y a une semaine.

Il y a de quoi sur­sau­ter en pen­sant à un com­bat entre l’in­ter­prète de Ro­cky Bal­boa et ce­lui de Jake LaMot­ta… sur­tout après tant d’an­nées! «L’idée de dé­part est ve­nue de Pete Se­gal. Je crois que c’est en le ren­con­trant à une soi­rée qu’il m’a de­man­dé si l’idée d’un tel film m’in­té­res­sait. Tout est par­ti de là. En­suite, [le pro­duc­teur] Billy Ger­ber s’est im­pli­qué et les choses ont dé­bou­lé, puis j’ai dis­cu­té avec Stal­lone. J’ai­mais l’idée, au­cun film sem­blable n’a été fait au­pa­ra­vant», a pour sa part spé­ci­fié Ro­bert De Ni­ro, qui a

fê­té ses 70 ans en août der­nier.

RI­VA­LI­TÉ

Com­bat re­vanche, c’est l’his­toire de deux boxeurs de Pitts­burgh, Billy McDon­nen (Ro­bert De Ni­ro), alias «The Kid» et Hen­ry Sharp (Syl­ves­ter Stal­lone), sur­nom­mé «Ra­zor». Leur ri­va­li­té les a ren­dus cé­lèbres jus­qu’à ce que, en 1983, Ra­zor an­nonce sa re­traite sans don­ner de rai­son, à la veille d’un match de­vant les op­po­ser. Trente ans plus tard, le pro­mo­teur Dante Slate (Kevin Hart) se dit qu’il y a peut-être un coup de fric fa­cile à faire s’il par­vient à convaincre les deux hommes de re­mon­ter sur le ring. Évi­dem­ment, avant le com­bat, il fau­dra les re­mettre en forme!

Avec Syl­ves­ter Stal­lone et Ro­bert De Ni­ro dans les rôles prin­ci­paux, il est tout na­tu­rel que Com­bat re­vanche soit une co­mé­die. C’est ce qu’a sou­li­gné le réa­li­sa­teur Pe­ter Se­gal.

«Ce qui a aus­si at­ti­ré les deux ac­teurs, c’est que nous fai­sons énor­mé­ment de clins d’oeil à leurs rôles ico­niques [de Ro­cky Bal­boa et de Jake LaMot­ta]. J’ai tou­jours été at­ti­ré par les his­toires qui mé­langent co­mé­die et drame, et il était évident que Com­bat re­vanche se­rait drôle. Or, je sa­vais éga­le­ment qu’il fal­lait que le com­bat soit pris au sé­rieux, et il n’y avait que deux hommes ca­pables de faire ça. Par contre, nous sa­vions dès le dé­part qu’il nous fal­lait [Ro­bert De Ni­ro et Syl­ves­ter Stal­lone]. Sans eux, c’était im­pos­sible.»

PERDRE DU POIDS

Et même si le com­bat de boxe en est un de ci­né­ma, au­tant Ro­bert De Ni­ro que Syl­ves­ter Stal­lone ont dû pas­ser huit heures par jour dans une salle d’en­traî­ne­ment pour se re­mettre en forme et pou­voir tour­ner eux­mêmes les scènes sur le ring.

C’est ain­si que Ro­bert De Ni­ro a per­du 35 lb, et Sly, une ving­taine! «J’avais tel­le­ment hâte de me battre contre lui, j’en avais en­vie de­puis Ra­ging Bull! » a conclu Syl­ves­ter Stal­lone en riant.

Com­bat re­vanche fait le coup de poing dans les salles dès le 25 dé­cembre.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.