DY­LAN PER­RON ET ÉLIXIR DE GUM­BO, DES VAIN­QUEURS À L’ÉNER­GIE DÉ­BOR­DANTE

Le Journal de Montreal - Weekend - - WEEKEND - Is­maël Houdassine Agence QMI

La fi­nale toute mas­cu­line des 19es Fran­cou­vertes qui s’est dé­rou­lée lun­di soir au Club So­da avait des par­fums folks. Entre le sur­vol­té Émile Bi­lo­deau et l’at­mo­sphé­rique Charles-An­toine Gos­se­lin, c’est Dy­lan Per­ron et son Élixir de Gum­bo qui ont rem­por­té la mise avec leur pres­ta­tion pleine d’en­train.

Quelques mi­nutes seule­ment après avoir été nom­mé grand ga­gnant par Fan­ny Bloom et Keith Kou­na, les deux porte-pa­roles de cette édi­tion, Dy­lan Per­ron flottait en­core sur un nuage. «Les Fran­cou­vertes est un beau concours qui met en avant la mu­sique et les amou­reux de la mu­sique.»

Le jeune homme de 29 ans, ori­gi­naire de l’Abi­ti­bi, a tout de suite vou­lu tem­pé­rer ses ar­deurs. «Les concours ne sont pas des in­con­tour­nables, a-t-il pré­ci­sé. On peut amor­cer une car­rière en fai­sant aus­si la tour­née des bars.»

D’ailleurs, Dy­lan Per­ron et ses mu­si­ciens d’Élixir de Gum­bo connaissent bien la scène mu­si­cale pour l’avoir ar­pen­té de­puis quelques an­nées. «Je vis de la mu­sique de­puis que j’ai 16 ans. Avec mon groupe Élixir de Gum­bo, on joue par­tout au Ca­na­da.»

«On a joué aux Fran­co-Fo­lies. On s’est même pro­duit en France et en Suisse. On n’a peut-être ja­mais le­vé mé­dia­ti­que­ment, mais on donne plus de deux cents spec­tacles chaque an­née.» Du­rant la soi­rée, Dy­lan Per­ron et sa for­ma­tion se sont dé­mar­qués en al­ter­nant entre mo­ments fes­tifs et d’autres plus in­times. Leur style éner­gique à la Cow­boys Frin­gants a en­traî­né la foule. Ils ont in­ter­pré­té plu­sieurs mor­ceaux de leur pre­mier al­bum, dont «Les Bou­lets aux pieds», un titre to­ta­le­ment dé­jan­té.

«Je suis un musicien qui s'est en­tou­ré de mu­si­ciens pour faire la fête, a-t-il lan­cé. L’éner­gie est très im­por­tante. En­semble, on veut mettre l’am­biance.»

SÉ­RIEUX CAN­DI­DATS

Les ga­gnants pré­parent dé­jà leur deuxième al­bum. Même si Dy­lan Per­ron n’a pas vou­lu dé­crire les deux autres fi­na­listes comme des concur­rents, il reste que Charles-An­toine Gos­se­lin était un sé­rieux can­di­dat.

«J’aime beau­coup ce qu’il fait. Ce soir, j’ai en­ten­du deux chan­sons de lui que j’au­rai vrai­ment ai­mé avoir écrites», a-t-il confié.

En rem­por­tant les Fran­cou­vertes, as­sor­ti d’une bourse de 10 000 dol­lars, l’au­teur-com­po­si­teur et in­ter­prète es­père pou­voir conti­nuer à faire son mé­tier. Les Fran­cou­vertes qui fê­te­ra l’an­née pro­chaine son 20e an­ni­ver­saire se veut une rampe de lan­ce­ment pour les chan­teurs. Les an­nées pré­cé­dentes, le concours a cou­ron­né de nom­breux ta­lents tels Ka­rim Ouel­let, les Soeurs Bou­lay, Kark­wa, les Dead Obies et Da­mien Ro­bi­taille.

Dy­lan Per­ron et son groupe Élixir de Gum­bo connaissent bien la scène mu­si­cale qué­bé­coise, et ca­na­dienne, pour l’avoir ar­pen­tée de­puis quelques an­nées. PHO­TO D’AR­CHIVES

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.