IG­GY AZA­LEA RÈGLE SES COMPTES

Le Journal de Montreal - Weekend - - WEEKEND -

Ig­gy Aza­lea et Brit­ney Spears jouaient les jo­lies filles sexy dans le vi­déo­clip de la chan­son Pret­ty Girls, mais il semble que leur com­pli­ci­té à l’écran était tout aus­si su­per­fi­cielle que l’image qu’elles pro­je­taient dans le clip. Cette se­maine, Ig­gy Aza­lea n’a pas hé­si­té une se­conde lors­qu’un in­ter­naute lui a de­man­dé sur Twit­ter pour­quoi la chan­son qui de­vait être le tube de l’été n’a pas en­gen­dré les ventes es­pé­rées. «C’est dif­fi­cile de pro­pul­ser un titre dans les bacs quand il n’y a pas de pro­mo­tion, de pas­sage à la té­lé­vi­sion, etc. Mal­heu­reu­se­ment je n’étais que col­la­bo­ra­trice sur cette chan­son.» Évi­dem­ment, les pro­pos de la rap­peuse aus­tra­lienne ont dé­plu aux ad­mi­ra­teurs de Brit­ney Spears qui ont lais­sé sa­voir leur fa­çon de pen­ser sur le ré­seau so­cial. Fi­dèle à sa ré­pu­ta­tion, la chan­teuse de 25 ans n’a pas mâ­ché ses mots af­fir­mant qu’elle n’avait ab­so­lu­ment pas à mé­na­ger Spears pour être son amie.

E.L. James, l’au­teure de Fif­ty Shades of Grey, s’est at­ti­ré les foudres des in­ter­nautes sur Twit­ter cette se­maine. Lors d’une séance de ques­tions-ré­ponses, réa­li­sée à l’oc­ca­sion de la sor­tie de Grey, le tout der­nier ou­vrage de la sa­ga éro­tique, l’écri­vaine a été la cible de violentes cri­tiques sur le ré­seau so­cial. Si les per­son­nages prin­ci­paux du livre semblent être sa­tis­faits de leur re­la­tion sa­do­ma­so­chiste, cer­taines per­sonnes qui par­ti­ci­paient à la ses­sion ont pro­fi­té du mo­ment pour émettre leur opi­nion. «Vous sen­tez-vous à l’aise à l’idée que vous avez convain­cu de jeunes filles im­pres­sion­nables que l’agres­sion est une forme d’amour?» Fi­na­le­ment, après une heure de dis­cus­sion en ligne, E.L. James a quit­té le groupe en les re­mer­ciant pour cet échange «in­té­res­sant».

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.