SANS TA­BOU

Le Journal de Montreal - Weekend - - TÉLÉVISION -

dien qui a vu sa car­rière dé­col­ler en trombe. «Je jouais au théâtre du Ri­deau Vert dans Les Pos­ters avec Ghis­laine (avec la­quelle il était aus­si en couple), se re­mé­more Robert Tou­pin. Les réa­li­sa­teurs avaient l’ha­bi­tude d’al­ler au théâtre pour re­pé­rer de nou­velles têtes et nous avions été ap­pe­lés tous les deux en au­di­tion pour être frère et soeur. Je me sou­viens, j’avais 19 ans et je de­vais jouer un per­son­nage de 16 ans. J’es­sayais d’adop­ter la dé­marche non­cha­lante des ados, car on trou­vait que je fai­sais trop vieux.»

«Quand le té­lé­phone a son­né quelques jours après l’au­di­tion, Ghis­laine avait été choi­sie, mais pas moi. Jean Chi­coine avait été d’abord re­te­nu pour le rôle de Ger­main. On lui don­na par la suite le rôle du chum d’Isabelle. Jean La­jeu­nesse m’a rap­pe­lé pour me de­man­der de ve­nir à la mai­son avec Ja­nette. J’ai eu une se­conde au­di­tion. Il cher­chait une éner­gie par­ti­cu­lière qu’ils avaient re­pé­rée en moi.»

«Ger­main, c’était un gars pas très éloi­gné de moi qui était l’aî­né des gar­çons d’une fa­mille de sept, pour­suit-il. Un gars qui ai- mait beau­coup sa fa­mille. Mon père, qui est dé­cé­dé très jeune, était plu­tôt pro­gres­siste et la dy­na­mique qu’il y avait chez les Trem­blay pou­vait res­sem­bler à l’ou­ver­ture d’es­prit que nous avait in­cul­quée mon père. J’avais d’ailleurs tou­jours hâte quand un nou­veau texte ar­ri­vait parce que Ja­nette fai­sait sou­vent pas­ser le cô­té plus hu­mo­ris­tique – même s’il ne vou­lait pas né­ces­sai­re­ment faire le drôle – ou poétique par Ger­main. Il a per­mis de mon­trer la pre­mière cuite d’un gars de 16 ans ou en­core l’his­toire du pot, qui a fait beau­coup ja­ser.»

«Ma­man en­le­vait les ta­bous, confirme la co­mé­dienne Isabelle La­jeu­nesse. La fa­meuse scène de drogue de­meure une scène d’an­tho­lo­gie. Ma fille l’a vue ré­cem­ment en DVD et elle s’est bien bi­don­née. Reste que même si la scène est un peu dé­pas­sée, le dis­cours, lui, reste tou­jours le même pour les pa­rents d’au­jourd’hui.»

UNE VÉ­RI­TABLE FA­MILLE

«Je me sou­viens que mal­gré le fait que je sois leur fille, mes pa­rents me trai­taient en adulte sur le pla­teau, ex­plique Isabelle La­jeu­nesse. Mais ce qui est ex­tra­or­di­naire dans le fait de tra­vailler avec ses pa­rents, c’est de les voir au­tre­ment que dans leur rôle à la mai­son, de les voir aus­si s’épa­nouir ailleurs. Nous pas­sions beau­coup de temps en­semble avec les ré­pé­ti­tions les jeu­dis, ven­dre­dis et sa­me­dis. Après, on man­geait tous en­semble avec Michel Noël, Oli­vette Thi­bault (les grands-pa­rents ma­ter­nels), Ovi­la Lé­ga­ré ou Clé­mence Des­ro­chers (le grand-père pa­ter­nel et sa nou­velle blonde). Le di­manche, comme nous n’avions pas d’école, on tour­nait.»

«Ra­pi­de­ment, un fort lien d’ami­tié s’est dé­ve­lop­pé», confie Robert Tou­pin. «Un lien très fort qui dure en­core au­jourd’hui. Et les soirs de dif­fu­sion, on se réunis­sait chez Ja­nette et Jean pour re­gar­der l’épi­sode en­semble. Do­mi­nique (La­jeu­nesse) était là aus­si. Et on fai­sait nos com­men­taires. Ça nous rap­pro­chait beau­coup.»

Quelle fa­mille! s’est ar­rê­tée au bout de cinq ans avec plus de 2,5 mil­lions de cotes d’écoute chaque se­maine. «J’avais fait ce que je sou­hai­tais faire avec les en­fants. J’ai tou­jours tra­vaillé pour faire chan­ger des choses et avec Quelle fa­mille!, j’avais le sen­ti­ment de leur avoir enfin don­né la pa­role. Robert et Ghis­laine avaient d’autres pro­jets. Et j’ai pour­sui­vi avec Grand-pa­pa qui a connu un énorme suc­cès aus­si», ra­conte Ja­nette Bertrand.

«On me parle en­core sou­vent de Quelle fa­mille! » , confie Isabelle La­jeu­nesse. «Des hommes me disent: “J’étais amou­reux de toi!” On me de­mande en­core des nou­velles de Ma­caire. Cer­tains ou­blient que le temps a pas­sé!»

«Sans faire de nos­tal­gie, c’est vrai qu’on m’en parle en­core», conclut Robert Tou­pin, «des té­moi­gnages très tou­chants, no­tam­ment quel­qu’un qui avait gran­di dans un or­phe­li­nat, qui me di­sait avoir re­gar­dé Quelle fa­mille! chaque se­maine, avec le dé­sir d’avoir lui aus­si une fa­mille.»

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.