MARC-ANDRÉCOALLIER DE NOU­VEAU SUR LES PLANCHES

Le co­mé­dien et ani­ma­teur Marc-An­dré Coal­lier, éga­le­ment pro­prié­taire du Théâtre la Mar­jo­laine en Es­trie, se­ra de nou­veau sur scène cet été dans la co­mé­die de l’au­teur Norm Fos­ter, Mé­chant week-end, où deux couples d’amis se ren­contrent dans une nou­vell

Le Journal de Montreal - Weekend - - THÉÂTRE - Louise Bour­bon­nais Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

À la barre de son théâtre de­puis plus de 10 ans main­te­nant, Marc-An­dré Coal­lier, que l’on re­trouve aus­si sur les planches de­puis quelques an­nées, signe la mise en scène de la pièce qu’il a lui-même choi­sie.

«Comme je vou­lais tra­vailler avec les mêmes co­mé­diens que l’an der­nier, je de­vais trou­ver une pièce dont le cas­ting pou­vait cor­res­pondre aux ac­teurs», pré­cise Marc-An­dré Coal­lier.

La nou­velle mou­ture de la pièce de l’au­teur ca­na­dien-an­glais Norm Fos­ter, qui a vu le jour en 1994 dans sa ver­sion ori­gi­nale an­glaise sous le titre The Long Wee­kend, a été adap­tée par Roc Lafortune et se­ra cam­pée dans les Can­tons-de-l’Est.

«J’ai eu un coup de coeur pour cette pièce qui compte de mul­tiples re­bon­dis­se­ments, confie le co­mé­dien. En plus de conte­nir tous les in­gré­dients que l’on connaît d’une pièce de théâtre d’été, la pièce prend plu­sieurs di­rec­tions in­at­ten­dues.»

UN PU­BLIC COM­PLICE

Ain­si, on re­trou­ve­ra deux couples: le pre­mier for­mé d’une psy­cho­logue, Lyne, in­ter­pré­tée par Mi­rianne Brû­lé, et de Max, un avo­cat, per­son­ni­fié par MarcAn­dré Coal­lier. Le couple est à l’aise et vient de s’ache­ter une nou­velle mai­son de campagne sur le bord du lac Mem­phré­ma­gog. «Il est snob», an­nonce d’em­blée le co­mé­dien en par­lant de son per­son­nage. «Sa femme a la fâ­cheuse ha­bi­tude de psy­cha­na­ly­ser tout le monde.»

Ce sont eux qui in­vi­te­ront leur couple d’amis dans leur nou­velle ré­si­dence se­con­daire pour le week-end. Bien qu’il s’agisse d’amis de longue date, on les ver­ra par­ler les uns contre les autres.

«Les spec­ta­teurs de­vien­dront com­plices de ce que les deux couples se di­ront entre eux avant que le qua­tuor se forme», ré­vèle-t-il.

LE JEU DES CLASSES SO­CIALES

On com­pren­dra ra­pi­de­ment que les deux couples ne sont pas du même mi­lieu so­cial. Le couple in­vi­té, Es­telle et Ro­ger (Ca­the­rine Renaud et Maxime Trem­blay) ont choi­si la sim­pli­ci­té vo­lon­taire.

«Par­fois, on prône la sim­pli­ci­té vo­lon­taire par obli­ga­tion, ex­plique Marc-An­dré Coal­lier. Lors­qu’on se trouve aux cô­tés de quel­qu’un qui est tou­jours en train d’éta­ler sa ri­chesse, ça fi­nit par être aga­çant.»

Ro­ger est un an­cien pro­fes­seur de ma­thé­ma­tique qui a dé­lais­sé sa car­rière d’en­sei­gnant pour se re­cy­cler comme au­teur scé­na­riste. «Ça fait deux ans qu’il tra­vaille sur le même scé­na­rio et ça n’abou­tit pas vrai­ment», ré­vèle l’ani­ma­teur de la quo­ti­dienne Libre-ser­vice, dif­fu­sée sur MAtv et qui re­pren­dra l’an­tenne cet au­tomne.

On ver­ra éga­le­ment qu’il y au­ra beau­coup de malaise lors­qu’on dé­cou­vri­ra que deux d’entre eux en­tre­tiennent une re­la­tion ex­tracon­ju­gale.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.