DEEP PURPLE RE­GARDE VERS L’AVANT

Deep Purple pour­rait se conten­ter, après presque 50 ans de car­rière, de jouer son vieux ré­per­toire et de pas­ser à la caisse. La for­ma­tion bri­tan­nique ne voit pas les choses de cette fa­çon. Elle conti­nue d’al­ler vers l’avant.

Le Journal de Montreal - Weekend - - MUSIQUE - Yves Leclerc Le Jour­nal de Qué­bec

Ian Gillan, Ro­ger Glo­ver, Ian Paice, Steve Morse et Don Ai­rey pour­suivent l’aven­ture en tra­vaillant fort en stu­dio et en écri­vant de nou­velles chan­sons. Now What?!, leur der­nier al­bum lan­cé en 2013 et réa­li­sé par Bob Ez­rin, a été nu­mé­ro un en Nor­vège, en Al­le­magne et en Au­triche.

Un des se­crets de la lon­gé­vi­té de cette for­ma­tion qui a mar­qué l’his­toire du rock, avec les Smoke on the Wa­ter, High­way Star, Wo­man from To­kyo, Child in Time et autres, est cette vo­lon­té d’al­ler vers l’avant.

«Si tu joues uni­que­ment les vieilles chan­sons, ça de­vient un peu un truc à la Las Ve­gas. Évo­luer et avan­cer sont, je crois, des élé­ments qui font par­tie du tra­vail de mu­si­cien rock, et c’est comme ça pour Deep Purple. C’est ce qui main­tient le groupe en vie. Oui, ce se­rait co­ol de faire des disques aus­si énormes qu’il y a 40 ans, mais je pense qu’on s’en est ap­pro­ché beau­coup avec Now What?!. L’al­bum connaît beau­coup de suc­cès et les chan­sons sont très bien ac­cueillies lors­qu’on les joue en concert», a lan­cé le cla­vié­riste Don Ai­rey, au cours d’un en­tre­tien té­lé­pho­nique.

Le groupe pour­rait sans pro­blème se conten­ter de jouer ses vieilles chan­sons et l’af­faire se­rait dans le sac.

LA VRAIE AF­FAIRE

Le cla­vié­riste de 67 ans est conscient que les gens viennent voir Deep Purple in­ter­pré­ter ses grands hymnes hard-rock.

«Ils sont là aus­si pour voir des mu­si­ciens sur scène. Il y a tel­le­ment de groupes ar­ti­fi­ciels de nos jours avec l’exis­tence de tous ces lo­gi­ciels. Il y a beau­coup, au­jourd’hui, de tricherie sur scène. On n’est pas du tout comme ça. Nous, c’est la vraie af­faire», a-t-il lais­sé tom­ber.

Les nou­velles chan­sons, ajoute Ai­rey, re­haussent le plai­sir de jouer les clas­siques et les in­con­tour­nables.

«Nos concerts ne sont ja­mais pa­reils. On mo­di­fie cer­taines choses et ce n’est ja­mais li­vré de la même fa­çon. Jouer ces nou­velles pièces sur scène est aus­si une fa­çon de nous faire vi­brer», a-t-il fait re­mar­quer.

Ad­mis­sible de­puis 1993 au Temple de la re­nom­mée du rock, Deep Purple at­tend tou­jours son tour. Don Ai­rey n’en fait pas une grosse his­toire, mal­gré des fans et une com­mu­nau­té de mu­si­ciens qui n’en re­viennent tout sim­ple­ment pas.

«Ce qui est im­por­tant, c’est le pro­chain concert. À quelle heure est le pro­chain vol, où est l’hô­tel, à quelle heure les tests de so­no­ri­sa­tion. C’est ça, nos pré­oc­cu­pa­tions quo­ti­diennes. C’est ça, Deep Purple et on ne peut pas ga­gner tous les com­bats», a in­di­qué le cla­vié­riste.

PRO­LI­FIQUES

Don Ai­rey, qui a ac­com­pa­gné sur disque et sur scène les Rain­bow, Mi­chael Schen­ker, Oz­zy Os­bourne et Ga­ry Moore, a joint les rangs de Purple en 2002 pour rem­pla­cer Jon Lord, dé­cé­dé.

Sa pré­sence avec Deep Purple est la plus im­por­tante en terme d’an­nées au sein d’une for­ma­tion.

«Je pen­sais que j’al­lais res­ter seule­ment trois se­maines. J’ai beau­coup de plai­sir. Le groupe connaît un re­gain de po­pu­la­ri­té et on passe de très bons mo­ments», a-t-il dit.

Mu­si­ciens pro­li­fiques, les gars de Deep Purple ont dé­jà com­men­cé à tra­vailler sur un 20e al­bum stu­dio qui pour­rait coïn­ci­der avec le 50e an­ni­ver­saire de la for­ma­tion.

«Steve Morse tra­vaille sur toutes sortes de pro­jets, Ro­ger Glo­ver est très ac­tif dans plu­sieurs do­maines, Ian Paice de­meure un des meilleurs bat­teurs au monde et Ian Gillan est très pro­duc­tif et il écrit tous les jours. Deep Purple est un groupe consti­tué de per­sonnes très créa­tives et on s’amuse beau­coup. On a une ving­taine de chan­sons en construc­tion et le tra­vail va re­prendre après la tour­née», a-t-il in­di­qué. Deep Purple se pro­dui­ra, de­main, sur les Plaines à 20 h 45.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.