JAKE GYL­LEN­HAAL SUR...

Le Journal de Montreal - Weekend - - CINÉMA -

SA FA­ÇON DE SE PRÉ­PA­RER POUR UN RÔLE

«Chaque rôle de­mande un type de pré­pa­ra­tion dif­fé­rent. Par­fois, on ne se sent pas si loin d’un per­son­nage et on n’a pas né­ces­sai­re­ment be­soin de faire un grand bou­lot de pré­pa­ra­tion. Et dans d’autres cas, le per­son­nage est très loin de nous et il y a un long pro­ces­sus de re­cherche et beau­coup de tra­vail pour ar­ri­ver à com­prendre son uni­vers. Dans le cas du Gau­cher, c’est un mi­lieu dont j’igno­rais tout, alors je sen­tais que j’avais be­soin de créer mon propre uni­vers. Ç’a été un pro­ces­sus long et exi­geant.»

LES FILMS DE BOXE

«Il y a évi­dem­ment beau­coup de bons films de boxe qui ont été réa­li­sés, mais on a es­sayé de ne pas trop y pen­ser. Per­son­nel­le­ment, je suis un grand fan du ci­néaste Ken Loach et, même si ce n’est pas un film de boxe, son drame My Name Is Joe m’a beau­coup ins­pi­ré pour le par­cours émo­tif du per­son­nage qui a fait des choses re­gret­tables dans son pas­sé et qui doit se re­mettre dans le droit che­min. «En ce qui concerne les scènes de boxe, je trouve qu’Antoine (Fu­qua) a réus­si à les fil­mer avec un réa­lisme et une bru­ta­li­té que je n’avais ja­mais vus avant.»

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.