LES AN­NÉES POUR PE­TITS ET

Le Journal de Montreal - Weekend - - CINÉMA - Isabelle Hon­te­bey­rie

La pré­misse du film Pixels est pour le moins in­ha­bi­tuelle. En ef­fet, dans les confins de l’es­pace, des extraterrestres tombent sur des flux vi­déo ter­restres. Ce­pen­dant ceux-ci ne montrent pas d’images d’ac­tua­li­té, ni d’émis­sions de té­lé­vi­sion… mais des jeux vi­déo des an­nées 1980. Ces extraterrestres les in­ter­prètent comme une dé­cla­ra­tion de guerre et at­taquent la pla­nète bleue, en uti­li­sant les per­son­nages des jeux comme mo­dèles. Will Coo­per (Ke­vin James), pré­sident des États-Unis, sait que, de­vant cette me­nace, il lui faut faire ap­pel à une force spé­ciale. Il ap­pelle donc Sam Bren­ner (Adam Sand­ler), Lud­low La­mon­soff (Josh Gad) et Ed­die Plant (Peter Dink­lage) à l’aide, puis­qu’ils sont ses an­ciens amis et par­te­naires d’heures pas­sées dans des arcades.

RÉA­LI­SA­TEUR

La ré­pu­ta­tion de Ch­ris Co­lum­bus, le ci­néaste choi­si pour me­ner à bien Pixels, n’est plus à faire. Scé­na­riste de Grem­lins et des Goo­nies, il a aus­si mis en scène Ma­man j’ai ra­té l’avion, Ma­dame Doubt­fire et, bien sûr, les deux pre­miers Har­ry Pot­ter. «Quand Adam [Sand­ler] m’a don­né le scé­na­rio, je n’avais au­cune idée de l’his­toire. Je l’ai lu dans l’avion qui me ra­me­nait à San Fran­cis­co et je l’ai im­mé­dia­te­ment trou­vé ori­gi­nal et com­plè­te­ment unique. Je n’avais rien lu d’aus­si bon de­puis en­vi­ron cinq ans! Ce qui m’al­lu­mait était de sor­tir un long-mé­trage ori­gi­nal pen­dant l’été, pé­riode dé­vo­lue aux suites et aux su­per­hé­ros. Ça m’a ra­me­né aux beaux jours d’Am­blin, quand nous fai­sions des films comme Les Goo­nies et Grem­lins. Je vou­lais que le pu­blic se sente comme à l’époque en en­trant dans la salle pour al­ler voir Pixels », a-t-il in­di­qué en juin der­nier lors de la pré­sen­ta­tion spé­ciale dans le cadre de Sum­mer of So­ny, à Cancún, au Mexique.

PAC-MAN

Qui dit jeux vi­déo des an­nées 1980, dit Pac-Man. Mais ce n’est pas le seul jeu à être in­clus dans Pixels. Tous les hé­ros in­for­ma­tiques des an­nées 1980 y sont. Don­key Kong, Cen­ti­pede, Ga­la­ga, Frog­ger, Q*Bert, Space In­va­ders, Ar­ca­noid et Te­tris fi­gurent par­mi les jeux men­tion­nés. Al­len Co­vert, l’un des pro­duc­teurs du long-mé­trage, a pu comp­ter sur le sou­tien des en­tre­prises pro­prié­taires des droits de ces per­son­nages, qui ont été ex­trê­me­ment ré­cep­tives à l’idée et ont ac­cep­té que les jeux fi­gurent, de ma­nière pro­émi­nente, dans Pixels.

IN­VEN­TIONS

Con­trai­re­ment à ce qui est in­di­qué dans le film, Ga­la­ga ne conte­nait au­cune er­reur tech­nique, il s’agit d’une in­ven­tion des scé­na­ristes.

Q*BERT

Dans Pixels, le per­son­nage de Q*Bert n’est pas comme les autres extraterrestres. Il n’at­taque pas les ter­riens et fi­nit par prê­ter main­forte à Sam et à ses amis.

NOS­TAL­GIE

Les an­nées 1980 servent de point d’an­crage à l’his­toire et aux per­son­nages de Pixels. Pour Ch­ris Co­lum­bus, ce sont tous les membres de la fa­mille qui vont adhé­rer à cette pro­po­si­tion.

«La gé­né­ra­tion la plus vieille, celle des pa­rents, se sou­vient d’avoir joué à ces jeux vi­déo dans les arcades. Les en­fants, eux, vont être éba­his de voir ces per­son­nages sur l’écran. De plus, l’hu­mour s’adresse à tout le monde. Quand nous fai­sions des co­mé­dies comme Ma­dame Doubt­fire, nous ne pen­sions pas qu’aux en­fants, nous vou­lions éga­le­ment em­bar­quer les pa­rents. Dans Pixels, les blagues fonc­tionnent pour les pa­rents et les plaisanteries marchent aus- si pour les jeunes. Nous vou­lions pro­po­ser un film au­quel les pa­rents au­raient en­vie d’em­me­ner leurs en­fants. Ça va d’ailleurs plus loin que ça, j’ai re­mar­qué que les ado­les­cents éprou­vaient une grande nos­tal­gie à

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.