MIS­SION PRE­MIER RÔLE

La Sué­doise de 31 ans Re­bec­ca Fer­gu­son est la nou­velle re­crue de la sa­ga Mis­sion: Im­pos­sible. De sa pre­mière ren­contre avec Tom Cruise à son pre­mier saut dans le vide, l’ac­trice en a vu de toutes les cou­leurs. Elle n’ou­blie­ra pas de si­tôt ses aven­tures

Le Journal de Montreal - Weekend - - CINÉMA - Ma­lik Co­che­rel Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

Ce n’est pas tous les jours qu’on re­çoit un ap­pel pour se voir pro­po­ser un rôle avec Tom Cruise dans Mis­sion: Im­pos­sible. Re­bec­ca Fer­gu­son se sou­vient d’au­tant plus de ce jour pas comme les autres puis­qu’elle était sur un cha­meau (pré­nom­mé «Bar­bie), en plein dé­sert au Ma­roc, en train de jouer un per­son­nage bi­blique pour la té­lé­vi­sion an­glaise. Le temps de sau­ter dans un avion et l’ac­trice, née d’une mère an­glaise et d’un père sué­dois, se re­trou­vait à Londres pour ren­con­trer Tom Cruise. «J’avais ren­dez-vous avec lui dans un hô­tel, et je dois avouer que j’étais un peu ner­veuse», a confié Re­bec­ca au Jour­nal, au cours d’une en­tre­vue té­lé­pho­nique. Et puis il est ar­ri­vé vers moi avec un grand sou­rire, et on s’est mis à par­ler de dé­sert, de cha­meau et de mon rôle dans Mis­sion: Im­pos­sible. Ç’a été une su­per pre­mière ren­contre».

AGENT DOUBLE

Cinq jours après, de re­tour sur son cha­meau au Ma­roc, l’ac­trice re­ce­vait un nou­veau coup de té­lé­phone de Londres. «Ils vou­laient m’en­voyer Wade East­wood, le co­or­di­na­teur des cas­cades, pour voir com­ment je bou­geais. À son ar­ri­vée, j’ai pas­sé deux heures à m’en­traî­ner et à me battre avec lui. Puis, il est re­par­ti avec plein de notes pour ra­con­ter tout ce qu’il avait vu à Tom et à Ch­ris (Ch­ris­to­pher McQuar­rie, le réa­li­sa­teur de M:I 5) ». C’est ain­si que Re­bec­ca Fer­gu­son a dé­cro­ché le rôle d’Il­sa dans La na­tion rogue, une agente double avec qui Ethan Hunt (Tom Cruise) va avoir quelques pro­blèmes de confiance. «C’est une femme mys­té­rieuse et on ne sait ja­mais de quel cô­té elle est vrai­ment», nous a-t-elle in­di­qué.

LE GRAND SAUT

Une fois re­cru­tée dans Mis­sion: Im­pos­sible, le plus dur ne fai­sait que com­men­cer pour la Sué­doise. Afin de se pré­pa­rer pour le rôle - son pre­mier dans un film d’ac­tion - Re­bec­ca Fer­gu­son s’est sou­mise à un en­traî­ne­ment in­ten­sif. «Dès que j’ai eu le rôle, je me suis mise à m’en­traî­ner six heures par jour, six jours par se­maine. C’était beau­coup de courses et de pi­lates. Je de­vais aus­si ap­prendre à maî­tri­ser ma res­pi­ra­tion». Comme Tom Cruise, Re­bec­ca te­nait en ef­fet à as­su­rer elle-même la plu­part de ses cas­cades, et ce, mal­gré ses pro­blèmes de ver­tige. «Le pre­mier jour de tour­nage, je me suis re­trou­vée à Vienne avec Tom, à fil­mer une chute du haut d’un toit, et on était à 75 pieds du sol», nous a-t-elle ra­con­té, avant d’ajou­ter: «Mais grâce au tour­nage, j’ai moins le ver­tige main­te­nant. Au mo­ment où je te parle, je suis au 68e étage d’une tour, et je peux re­gar­der par la fe­nêtre sans pro­blème!»

Grâce à M:I 5, Re­bec­ca Fer­gu­son va aus­si for­cé­ment fran­chir un pa­lier et ga­gner en no­to­rié­té. On ne risque plus main­te­nant de la confondre avec son ho­mo­nyme, la chan­teuse an­glaise de l’émis­sion X Fac­tor, à qui les fans s’adres­saient sou­vent par er­reur. Et Hol­ly­wood - où les ac­trices sué­doises, telles Noo­mi Ra­pace et Ali­cia Vi­kan­der pour ne ci­ter qu’elles, ont la côte - lui ouvre main­te­nant grand les portes. Son pro­chain film? La bio­gra­phie de l’une des pires can­ta­trices d’opé­ra de l’his­toire, Flo­rence Fos­ter Jen­kins, avec Me­ryl Streep et Hugh Grant. Re­bec­ca Fer­gu­son a hé­ri­té du rôle de la pe­tite amie de ce der­nier. Ce se­ra l’oc­ca­sion de sé­duire un autre cé­lèbre quin­qua­gé­naire après Tom Cruise.

Ain­si que l’a in­di­qué Tom Cruise en pré­sen­tant ce nou­veau long mé­trage, «ce vo­let traite des com­pli­ca­tions au sein du groupe lorsque la pres­sion monte. Car, dans ce cas, on com­mence à se po­ser des ques­tions comme: en qui peut-on avoir confiance? Qui va vrai­ment être là quand tout ira mal? Qui va gar­der la tête hors de l’eau? Com­ment tra­vailler en­semble pour ar­ri­ver à un but com­mun? Pour moi, La na­tion rogue traite de cet as­pect par­ti­cu­lier du tra­vail d’équipe quand les gens sont confron­tés au mal ab­so­lu.»

Le mal ab­so­lu, dans ce cin­quième épi­sode de la dé­sor­mais cé­lèbre fran­chise ci­né­ma­to­gra­phique, c’est le Syn­di­cat, une mys­té­rieuse or­ga­ni­sa­tion d’an­ciens es­pions aux pou­voirs im­pres­sion­nants. De fait, Ethan Hunt est dans l’eau chaude, l’IMF est au bord du dé­mem­bre­ment, la CIA ne lui fait plus confiance et le Syn­di­cat veut le tuer s’il ne re­joint pas ses rangs. De plus, une es­pionne mys­té­rieuse, Il­sa Faust (Re­bec­ca Fer­gu­son), lui sauve la vie et il se de­mande s’il peut vrai­ment lui faire confiance.

LES AN­CIENS ET LES NOU­VEAUX

Avec une telle pré­misse, le ci­néaste Ch­ris­to­pher McQuar­rie, avec qui Tom Cruise a dé­jà tra­vaillé puis­qu’il était le scé­na­riste de Val­ky­rie et d’Un jour sans

len­de­main, en plus d’être le réa­li­sa­teur de Jack Rea­cher, vou­lait en mettre plein la vue aux ama­teurs.

«Je sou­hai­tais vrai­ment réunir une équipe de rêve pour ce Mis­sion: Im­pos

sible et don­ner à tous les membres de l’équipe un rôle ma­jeur dans l’in­trigue, a dit M. McQuar­rie. Cha­cun des quatre films pré­cé­dents a pré­sen­té une dy­na­mique de groupe dif­fé­rente. Ici, je sou­hai­tais re­tour­ner aux sources afin de créer un su­per groupe d’agents. Évi­dem­ment, il y a Ethan Hunt, mais aus­si le William Brandt de Je­re­my Ren­ner, le Ben­ji de Simon Pegg et le Lu­ther Sti­ckell de Ving Rhames.»

Autre vo­lon­té de Ch­ris­to­pher McQuar­rie, celle de mon­trer un per­son­nage fé­mi­nin qui don­ne­rait du fil à re­tordre à Ethan Hunt. «Je sou­hai­tais ame­ner une femme dans un rôle égal [à ce­lui de Tom]. Jus­qu’à pré­sent, les femmes ont eu des rôles très «pra­tiques» dans l’uni­vers de Mis­sion: Im­pos­sible. Avec Il­sa Faust, nous chan­geons ce­la.»

Étran­ge­ment, Re­bec­ca Fer­gu­son, l’in­ter­prète d’Il­sa Faust – choi­sie à la fois par le réa­li­sa­teur et Tom Cruise en voyant une vi­déo d’elle – a le ver­tige et souffre de claus­tro­pho­bie, deux in­con­vé­nients ma­jeurs pour le tour­nage de plu­sieurs scènes.

«Elle n’a eu que quelques se­maines pour s’en­traî­ner et elle ne nous a ja­mais ca­ché sa peur des hau­teurs et des es­paces clos, mais, quatre se­maines plus tard, elle sau­tait du toit de l’opé­ra de Vienne! Elle n’a ja­mais fait sem­blant de ne pas avoir peur, mais elle a re­pous­sé ses li­mites», a confié Ch­ris­to­pher McQuar­rie.

Mis­sion: Im­pos­sible – La na­tion rogue conte­nant plus d’hu­mour que les vo­lets pré­cé­dents, Alec Bald­win s’est im­po­sé comme le choix lo­gique pour te­nir le rôle d’Alan Hun­ley, le pa­tron de la CIA. Par ailleurs, c’est le Bri­tan­nique Sean Har­ris ( Pro­me­theus) qui est So­lo­mon Lane, l’en­ne­mi d’Ethan Hunt et fon­da­teur du Syn­di­cat.

LA PLUS DÉ­MENTE DES CAS­CADES

La scène d’ou­ver­ture du long mé­trage a été conçue pour don­ner des fris­sons aux ci­né­philes les plus bla­sés. En ef­fet, Tom Cruise se re­trouve à l’ex­té­rieur d’un avion de trans­port mi­li­taire, un A-400,

s’agrip­pant à l’aile en plein vol. Et, plu­tôt que de comp­ter sur des ef­fets spé­ciaux par or­di­na­teur, l’ac­teur, grand ama­teur d’adré­na­line et d’avions, a vou­lu réa­li­ser cette cas­cade lui-même, sans tru­quage.

«Je tra­vaille tou­jours de la même ma­nière pour chaque film, j’aime com­men­cer ma pré­pa­ra­tion phy­sique des mois à l’avance en an­ti­ci­pant tout. Je pré­pare les sé­quences en les mor­ce­lant et en ef­fec­tuant l’en­traî­ne­ment né­ces­saire. Je dé­bute chaque long mé­trage en vou­lant ap­prendre de nou­velles choses et en ap­pre­nant de nou­velles ma­nières de faire», a dé­taillé l’ac­teur de 53 ans.

«Je me suis tou­jours de­man­dé, quand je suis en avion, ce que ce se­rait de me trou­ver sur l’aile», a-t-il dit. Ce­lui qui a dû por­ter des verres de contact spé­ciaux pour pro­té­ger ses yeux de la force du vent pen­dant la scène, a ad­mis que ce­la avait été toute une ex­pé­rience.

«Je n’ai pas pu dor­mir la veille. Je me re­pas­sais tous les élé­ments dans ma tête. Je sa­vais qu’une fois que l’avion au­rait dé­col­lé, si quelque chose ar­ri­vait, per­sonne ne pour­rait rien y faire. Mais, le jour même, je me sen­tais par­fai­te­ment en confiance et, quand je suis ar­ri­vé près de l’avion, j’étais ex­ci­té. Je pen­sais au pu­blic, aux prises de vue que nous al­lions faire et à ma per­for­mance. L’avion a com­men­cé à rou­ler, nous sommes ar­ri­vés à la fin de la piste et je me sou­viens m’être agrip­pé et avoir dit à Ch­ris d’y al­ler. Et sou­dai­ne­ment, j’ai été souf­flé par la force de l’ac­cé­lé­ra­tion. Et je ne pen­sais qu’à ma ré­plique, je me de­man­dais si l’éclai­rage était bon ou si j’étais dans l’ombre!»

MER­VEILLEUX DÉ­FI

Et, non content d’ef­fec­tuer cette cas­cade une fois, Tom Cruise l’a ré­pé­tée huit fois afin que Ch­ris­to­pher McQuar­rie dis- pose de toutes les images dont il avait be­soin pour le mon­tage fi­nal!

L’ac­teur, connu pour sa ri­gueur et son pro­fes­sion­na­lisme, a avoué être ac­cro à la fran­chise. « Mis­sion: Im­pos­sible est le tout pre­mier film que j’ai pro­duit et nous sommes main­te­nant au cin­quième vo­let. J’adore faire ces films, j’adore les films d’es­pion­nage, j’aime ce per­son­nage, j’aime les mer­veilleux dé­fis que ce­la re­pré­sente et j’aime pou­voir m’en­tou­rer de toutes sortes d’ar­tistes qui créent ces in­croyables aven­tures. Mais, plus que tout, j’aime voir le pu­blic s’amu­ser avec ces films. Et c’est tou­jours ce que j’ai vou­lu faire, quel que soit le genre de long mé­trage dans le­quel je tourne: don­ner aux ci­né­philes quelque chose d’ex­trê­me­ment di­ver­tis­sant.» Mis­sion: Im­pos­sible – La na­tion rogue ar­rive sur les écrans des salles obs­cures le 31 juillet.

SA­ME­DI 25 JUILLET 2015

Alec Bald­win et Simon Pegg..

Je­re­my Ren­ner In­carne William Brandt..

Tom Cruise par­tage la ve­dette avec Re­bec­ca Fer­gu­son.

PHO­TOS COUR­TOI­SIE

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.