UN FILM QUI VA DROIT AU COEUR

Le Journal de Montreal - Weekend - - CINÉMA - Isa­belle Hon­te­bey­rie Agence QMI

Cette co­mé­die dra­ma­tique de Louis Bé­lan­ger met­tant en ve­dette Alexis Martin, Gilles Re­naud et Em­ma­nuelle Lussier-Martinez est une très agréable sur­prise à voir dans les salles cette se­maine.

Les ci­né­philes ama­teurs de Route 132 vont par­ti­cu­liè­re­ment ap­pré­cier ce nou­veau long mé­trage scé­na­ri­sé par le même duo for­mé de Louis Bé­lan­ger et d’Alexis Martin.

Ici, dans cette co­mé­die dra­ma­tique (ou drame co­mique, se­lon le point de vue de cha­cun), Jacques (Alexis Martin) est ac­teur de théâtre à Mon­tréal. Com­plè­te­ment ac­cro aux lo­te­ries vi­déo, il va dé­pen­ser son ar­gent dans ces ma­chines dès qu’il en a l’oc­ca­sion, c’est-à-dire entre deux scènes du Mi­san­thrope! Or, Jacques a un pro­blème: il s’est en­det­té pour sa­tis­faire son vice. Et, comble du mal­heur, il n’a pas em­prun­té au­près du pre­mier ve­nu, mais à Pa­te­naude (Luc Picard), un usu­rier im­pa­tient de ré­cu­pé­rer son ma­got.

Jacques, vou­lant échap­per au pire, monte donc – vê­te­ments d’époque sur le dos en plein hi­ver – dans le pre­mier bus et se re­trouve en pleine cam­pagne. Si­mon (Gilles Re­naud), pro­prié­taire d’une ferme iso­lée, le prend en pi­tié et l’ac­cueille. Mais il y a un prix à payer: Jacques de­vra ai­der le vieil homme ma­lade à s’oc­cu­per des 1000 plants de pot qu’il fait pous­ser dans sa grange. Et tout va bien (ou presque) jus­qu’à l’ar­ri­vée de Fran­ces­ca (Em­ma­nuelle Lussier-Martinez, une nou­velle ve­nue au ci­né­ma dont le na­tu­rel illu­mine l’écran), une em­ployée d’Hy­dro-Nord qui dé­couvre les plan­ta­tions. La jeune femme se re­trouve éga­le­ment mise à contri­bu­tion par Si­mon, tan­dis que le trio ap­prend à vivre en­semble.

Ce qui frappe en pre­mier lieu dans Les mau­vaises herbes, c’est le mé­lange sub­til entre co­mé­die et émo­tion. Loin des éclats de rire à gorge dé­ployée, même si cer­tains pas­sages sont fran­che­ment hi­la­rants, Louis Bé­lan­ger et Alexis Martin jouent constam­ment la carte de l’hu­ma­ni­té. Sous cou­vert de lé­gè­re­té, les deux scé­na­ristes touchent à une mul­ti­tude de su­jets qui vont droit au coeur, de l’ami­tié à la mort en pas­sant par le res­pect d’au­trui et la fa­mille.

Il y a, bien sûr, le su­jet de la lé­ga­li­sa­tion de la ma­ri­jua­na en de­mi-teinte, du fait qu’il est bien dif­fi­cile de consi­dé­rer le per­son­nage de Si­mon comme un cri­mi­nel. Mais ceux qui s’at­tendent à une co­mé­die de «po­teux» en al­lant voir Les mau­vaises herbes ob­tien­dront quelque chose de com­plè­te­ment dif­fé­rent et re­par­ti­ront du ci­né­ma avec du so­leil plein le coeur et une bonne hu­meur conta­gieuse qui les ac­com­pa­gne­ra long­temps.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.