LE WEEK-END CULTU­REL DE ...

Le Journal de Montreal - Weekend - - SOMMAIRE - Louise Bour­bon­nais Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

Quel est votre ré­cent coup de coeur lit­té­raire?

J’ai eu un très grand coup de coeur pour le ro­man L’amie pro­di­gieuse, de l’au­teure ita­lienne Ele­na Fer­rante. C’est ab­so­lu­ment fa­bu­leux! C’est l’his­toire d’ami­tié et d’amour de deux jeunes filles qui gran­dissent à Naples, à la fin des an­nées 1950 et au dé­but des an­nées 1960. On y re­trouve un bel uni­vers et une ré­flexion pro­fonde sur la créa­tion. En fait, ce sont les plus beaux per­son­nages que j’ai ren­con­trés en lit­té­ra­ture. Il s’agit d’une tri­lo­gie, mais seuls les deux pre­miers tomes ont été tra­duits jus­qu’à main­te­nant. Je suis en train de ter­mi­ner le deuxième tome, Le

nou­veau nom, où l’on suit les mêmes per­son­nages. C’est une sa­ga ex­tra­or­di­naire dans la­quelle on peut se plon­ger.

Quel est le film qui vous ne vou­lez pas man­quer?

Je compte voir le film Pays, de la ci­néaste Ch­loé Ro­bi­chaud, avec Ma­cha Gre­non et Ré­my Gi­rard qui sont en­tou­rés d’une belle dis­tri­bu­tion. C’est une réa­li­sa­trice for­mi­dable et il s’agit de son deuxième long-mé­trage. Si­non, j’ai bien ai­mé le film qué­bé­cois Les

mau­vaises herbes de Louis Bé­lan­ger.

Quel est le spec­tacle à voir?

Je ne veux pas man­quer la pièce J’aime Hy­dro de Ch­ris­tine Beau­lieu, qui est pré­sen­te­ment à l’af­fiche au Théâtre La Li­corne. Il s’agit d’un théâtre do­cu­men­taire et d’une en­quête ci­toyenne sur la so­cié­té d’État Hy­dro Qué­bec. Ch­ris­tine a été épau­lée par l’ex­perte en do­cu­théâtre An­na­bel Sou­tar. C’est très cou­ra­geux pour une co­mé­dienne d’en­tre­prendre une telle dé­marche. Je suis très in­ter­pel­lée par le théâtre do­cu­men­taire, l’exer­cice est tou­jours bou­le­ver­sant. Il est pré­sen­té jus­qu’au 10 sep­tembre.

Quelle est l’ex­po­si­tion qui sus­cite votre in­té­rêt?

Comme j’aime beau­coup la photographie, j’aime l’ex­po­si­tion hors murs in­ti­tu­lée En va­cances, qui est or­ga­ni­sée par le Mu­sée McCord. Ce sont de ma­gni­fiques pho­tos en noir et blanc sur le thème de sou­ve­nirs de va­cances de Qué­bé­cois, pré­sen­tées en grand for­mat sur pré­sen­toir. En tout, ce sont 24 pho­to­gra­phies qui re­montent aux an­nées 1900 à 1940. Ça per­met de voir une mul­ti­tude de scènes qué­bé­coises. C’est in­té­res­sant et en plus, c’est gra­tuit.

Qui sus­cite votre ad­mi­ra­tion dans le mi­lieu ar­tis­tique?

J’ad­mire une foule de per­sonnes, mais j’ai­me­rais rendre hom­mage au met­teur en scène et di­rec­teur ar­tis­tique du Théâtre De­nise-Pel­le­tier, Claude Pois­sant. C’est quel­qu’un qui a tou­jours fait preuve d’in­no­va­tion dans ses mises en scène. Il s’in­té­resse conti­nuel­le­ment aux textes de nou­veaux au­teurs ain­si qu’à de jeunes co­mé­diens, fai­sant preuve de cou­rage et d’ori­gi­na­li­té. C’est lui qui m’a di­ri­gée dans la pièce Tris­tesse ani­mal noir à L’Es­pace Go et, plus ré­cem­ment, dans On ne ba­dine pas avec l’amour au Théâtre De­nise-Pel­le­tier. Je trouve sa quête ar­tis­tique très sti­mu­lante. De plus, c’est tout à son hon­neur de prendre sur ses épaules la di­rec­tion ar­tis­tique du Théâtre De­nise-Pel­le­tier, où il fait en­trer un nou­veau souffle et un vent de jeu­nesse.

ALICE PASCUAL Pays J’aime Hy­dro

Claude Pois­sant

Ex­po­si­tion En va­cances

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.