20 AN­NÉES DE BACKSTREET BOYS

Sep­tembre 1996. Cinq jeunes chan­teurs amé­ri­cains dé­posent dans les bacs un pre­mier opus qui al­lait chan­ger l’in­dus­trie de la mu­sique pop. Leur nom: les Backstreet Boys. Re­tour sur le phé­no­mène in­ter­na­tio­nal... né ici même, à Mon­tréal.

Le Journal de Montreal - Weekend - - MUSIQUE - Bru­no La­pointe Le Jour­nal de Mon­tréal bru­no.la­pointe@que­be­cor­me­dia.com

«C’est ici que tout a dé­bu­té. Le Ca­na­da nous a ou­vert les bras, avant même que les États-Unis le fassent», a rap­pe­lé A.J. McLean, ren­con­tré dans la mé­tro­pole par Le Jour­nal à l’au­tomne der­nier.

En ef­fet, le chan­teur n’a pas ou­blié que c’est sur la Rive-Sud de Mon­tréal, à Saint-Jean-sur-Ri­che­lieu, que le boy­band a don­né son pre­mier concert d’en­ver­gure dans le cadre de l’In­ter­na­tio­nal de mont­gol­fières.

Puis, la car­rière des Backstreet Boys a dé­col­lé aux États-Unis et à l’étran­ger. En quelques mois seule­ment, le quin­tette a été ca­ta­pul­té au som­met de la gloire.

En­core au­jourd’hui, la seule men­tion de titres tels que Eve­ry­bo­dy (Backstreet’s Back), Quit Playing Games (With My Heart), As Long As You Love Me ou en­core I Want It That Way suf­fisent à rap­pe­ler des sou­ve­nirs et faire fre­don­ner des lé­gions de fans.

Avec huit al­bums stu­dio, près d’une tren­taine de singles et presque au­tant de vi­déo­clips, le groupe ori­gi­naire d’Or­lan­do, en Flo­ride, de­meure à ce jour le boy­band le plus lu­cra­tif de l’his­toire de la mu­sique, de­vant les Jack­son 5 et les New Kids on the Block.

CULTI­VER LE SUC­CÈS

Les Backstreet Boys ont éga­le­ment réus­si ce dont peu de groupes contem­po­rains peuvent se van­ter; ar­ri­ver à te­nir la route (avec suc­cès) après le dé­part d’un membre fon­da­teur. Nick, Brian, A.J. et Ho­wie D. ont conti­nué l’aven­ture après le dé­part de Ke­vin, lan­çant deux al­bums avant que ce der­nier ne ré­in­tègre la for­ma­tion à nou­veau en 2012.

Pour plu­sieurs, c’est grâce aux Backstreet Boys que la mode des boy­bands a été re­lan­cée dans les an­nées 1990. Sans eux, au­rions-nous eu les NSYNC, OTown, ou même One Di­rec­tion et 5 Se­conds of Sum­mer? Peut-être pas.

TOU­JOURS AC­TIFS

Deux dé­cen­nies après être en­trés en trombe sur les pal­ma­rès, les Backstreet Boys ont beau avoir ré­duit la ca­dence au cours des der­nières an­nées, le quin­tette est tou­jours ac­tif; A.J., Ho­wie, Ke­vin, Brian et Nick planchent d’ailleurs ac­tuel­le­ment sur un nou­vel al­bum qui de­vrait pa­raître l’an pro­chain. Une tour­née mon­diale de­vrait éga­le­ment suivre.

Les Backstreet Boys ont éga­le­ment confir­mé qu’ils of­fri­raient une courte sé­rie de spec­tacles en ré­si­dence à Las Ve­gas d’ici la fin de l’an­née afin d’éva­luer le mar­ché. Sui­vront-ils les traces de Britney Spears et autres Jen­ni­fer Lo­pez en y of­frant un spec­tacle per­ma­nent? À suivre...

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.