JOUTE DE POU­VOIR SUR SCÈNE

La di­rec­tion du Théâtre Du­ceppe a choi­si de lan­cer sa sai­son théâ­trale avec une re­prise de l’an­née der­nière. Cette pièce es­ti­vale de l’au­teur Si­mon Bou­dreault est cam­pée dans un parc d’at­trac­tions, où une lutte sans mer­ci entre cadres in­ter­mé­diaires est l

Le Journal de Montreal - Weekend - - THÉÂTRE - Louise Bour­bon­nais Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

À ceux qui sou­haitent pro­lon­ger la sai­son es­ti­vale le temps d’une soi­rée, la pièce En cas de pluie, au­cun rem­bour­se­ment, qui pren­dra pro­chai­ne­ment l’af­fiche chez Du­ceppe, se­ra sans doute l’oc­ca­sion sou­hai­tée.

Cette pro­duc­tion, qui avait été réa­li­sée avec peu de moyens, se­ra re­prise et pré­sen­tée exac­te­ment comme elle l’a été lors de la sai­son es­ti­vale 2015. Ce­pen­dant, afin de bo­ni­fier ce spec­tacle, la di­rec­tion du Théâtre Du­ceppe a choi­si d’échan­ger un des co­mé­diens de la troupe en fai­sant ap­pel à l’ac­teur ve­dette Ray­mond Bou­chard, qui in­ter­pré­te­ra le di­rec­teur gé­né­ral d’un parc d’at­trac­tions sur le point de prendre sa re­traite, ce qui don­ne­ra in­évi­ta­ble­ment de l’en­ver­gure à cette pro­duc­tion.

«Rien n’a été chan­gé, tant au ni­veau du texte que de la mise en scène, et nous au­rons le même dé­cor qui fait un peu kitsch», confie le co­mé­dien Ray­mond Bou­chard, qui a pas­sé un été oc­cu­pé au Théâtre des Grands Chênes à King­sey Falls. C’est lui qui était l’ac­teur ve­dette de la pièce Re­pré­sailles, une co­mé­die de bou­le­vard de l’au­teur fran­çais Éric As­sous. «C’est une pièce qui a eu beau­coup de suc­cès», ren­ché­rit l’ac­teur. À ceux qui l’ont man­quée, elle fe­ra l’ob­jet d’une tour­née à tra­vers le Qué­bec au prin­temps pro­chain.

SOIF DE POU­VOIR

Avec sa pièce, Si­mon Bou­dreault ex­plore la soif de pou­voir. Le dra­ma­turge com­pare d’ailleurs ses per­son­nages à ceux de Sha­kes­peare tan­dis que Ray­mond Bou­chard les com­pare plu­tôt à ceux de Ber­tolt Brecht, fai­sant no­tam­ment al­lu­sion à L’Opé­ra de quat’sous. «Dans les pièces de Brecht, on re­trouve ce genre de conflit et cette soif de pou­voir», rap­pelle-t-il.

Ces per­son­nages, ce sont ceux que l’on re­trouve dans ce parc d’at­trac­tions qui se si­tue à mi-che­min entre le dé­funt Parc Bel­mont et le Su­per Aqua Club et que l’on nomme le Royaume du Su­per Fun.

À sa tête, Louis Le Juste (Ray­mond Bou­chard), que l’on sur­nomme Le King. Après avoir su­bi un ma­laise car­diaque, le pro­prié­taire du Royaume sou­haite se re­ti­rer. Mais avant, il de­vra dé­ter­mi­ner qui se­ra son suc­ces­seur. À par­tir de là, une course sans pi­tié s’ins­tal­le­ra, où cha­cun vou­dra prou­ver qu’il est le meilleur can­di­dat pour de­ve­nir le fu­tur King. «Cer­tains vont for­mer des al­liances pour en­suite se poi­gnar­der dans le dos», ré­vèle l’ac­teur.

PRÊT À TOUT

«Cer­tains des hé­ros de notre his­toire ont fait des choses qui n’ont rien de glo­rieux pour par­ve­nir à leurs fins», sou­ligne Ray­mond Bou­chard.

Outre les trois am­bi­tieux chefs de ser­vices, on re­trou­ve­ra Ma­rie-Jeanne (Ca­the­rine Pa­quin-Bé­chard), la fille du King, qui vien­dra per­tur­ber quelque peu les choses. Au fi­nal, on com­pren­dra que ceux qui semblent dés­in­té­res­sés peuvent par­ve­nir à ti­rer leur épingle du jeu mieux que les autres.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.