DES VIL­LAGES VEULENT IMI­TER LE SUC­CÈS DE LA TOMATINA

Le Journal de Montreal - Weekend - - VACANCES -

RELAXNEWS | Le re­nom in­ter­na­tio­nal de la Tomatina, une ba­taille à coups de to­mates li­vrée mer­cre­di dans le sud-est de l’Es­pagne, a tel­le­ment pro­fi­té au village qui l’or­ga­nise que d’autres fêtes in­so­lites à tra­vers le pays cherchent à co­pier son suc­cès.

Ce qui com­men­ça en 1945 comme une ba­garre entre jeunes se je­tant à la fi­gure toutes sortes de lé­gumes du mar­ché est de­ve­nu une des fes­ti­vi­tés es­pa­gnoles les plus connues à l’étran­ger, at­ti­rant les tou­ristes par mil­liers, chaque der­nier mer­cre­di d’août.

Cette an­née, quelque 22 000 per­sonnes se sont lan­cé 160 tonnes de to­mates, rou­gis­sant ain­si les fa­çades de Buñol, un village de la pro­vince de Va­lence aux 10 000 ha­bi­tants.

Cette dé­li­rante et pit­to­resque ba­taille de la to­mate a dé­jà ins­pi­ré des films, dont la co­mé­die mu­si­cale bri­tan­nique Wal­king on Sun­shine (2014). Elle ap­pa­raît aus­si en bonne place dans des for­faits tou­ris­tiques.

«C’est un hon­neur mais aus­si une très grande res­pon­sa­bi­li­té», as­sure le maire, Ra­fael Pé­rez.

FÊTES IN­SO­LITES

La mai­rie de Buñol a fait dé­po­ser la marque Tomatina dès 2002. Grâce à ce­la, le village touche des droits payés par les en­tre­prises qui mettent la fête en scène dans des pu­bli­ci­tés.

En re­vanche, si une autre ville veut or­ga­ni­ser sa propre ver­sion de la Tomatina, Buñol ac­cepte de bon gré, sans rien fac­tu­rer, as­sure le maire.

D’autres vil­lages cherchent à re­pro­duire ce suc­cès. Près de Ma­drid, la lo­ca­li­té de Ma­tael­pi­no aux 1700 ha­bi­tants a fait en­re­gis­trer comme marque sa propre fête: les fê­tards courent dans les rues en pente de­vant une boule géante de 200 kg, plu­tôt que der­rière les dan­ge­reux «to­ros» des lâ­chers de tau­reaux.

«On es­saie de l’uti­li­ser comme une ré­clame tou­ris­tique», ex­plique l’édile de Ma­tael­pi­no.

Ne vou­lant pas être en reste, le village d’Ha­ro, dans le nord de l’Es­pagne, a de­man­dé cette an­née au mi­nis­tère du Tou­risme d’at­tri­buer à sa «guerre du vin» le la­bel de Fête d’in­té­rêt in­ter­na­tio­nal.

Une fa­çon de rendre plus vi­sibles ses bac­cha­nales cé­lé­brées chaque mois de juin dans la ré­gion vi­ti­cole de la Rio­ja.

De nom­breux vil­lages es­pa­gnols ai­me­raient connaître le même suc­cès que Buñol, qui at­tire de nom­breux tou­ristes chaque an­née avec son in­so­lite Tomatina.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.