ALEX NEVSKY Le per­fec­tion­niste

Alex Nevsky n’a ja­mais été aus­si oc­cu­pé. Lors­qu’il a été joint par Le Jour­nal, l’ar­tiste qui a consa­cré son été aux tour­nages de La Voix Ju­nior, émis­sion pour la­quelle il agit à titre de coach, ain­si qu’à l’en­re­gis­tre­ment de son troi­sième al­bum, à pa­raî­tr

Le Journal de Montreal - Weekend - - ACTUALITÉS - Va­nes­sa Gui­mond

«Je n’ai pas eu de vie, a-t-il af­fir­mé. En ce mo­ment même, je de­vrais être en stu­dio pour en­re­gis­trer les voix sur mon al­bum, mais comme j’ai un gros rhume, je suis en congé for­cé. Hon­nê­te­ment, il est mi­nuit moins une.» L’au­teur-com­po­si­teur-in­ter­prète, à qui l’on doit plu­sieurs suc­cès dont On leur a fait croire et Po­la­roid, dit avoir pro­fi­té de ses rares concerts, au cours des der­nières se­maines, pour se chan­ger les idées. «J’ai fait des trucs as­sez fan­tas­mant, comme le Centre Bell, le Stade olym­pique, le Par­le­ment... J’ai même fait un show pour une dame de 80 ans, qui s’est payé un de mes spec­tacles pour sa fête, a-t-il ra­con­té. C’était cer­tain que j’al­lais y al­ler pour elle. Nous étions rouillés, mais ça nous a vrai­ment fait du bien.» Per­fec­tion­niste, l’ar­tiste dit avoir in­ves­ti beau­coup de temps (il y tra­vaille de­puis avril) sur son pro­chain disque, dont le titre n’a pas en­core été dé­voi­lé. «Un al­bum, ça reste toute la vie [...] Je veux être fier quand je vais le ré­écou­ter, dans trois ans.»

Comme il le fait dans le cadre de ses pro­jets per­son­nels, Alex a choi­si de s’in­ves­tir à 100 % dans les tour­nages de La Voix Ju­nior, qui ont dé­bu­té au mois de juillet et qui se pour­sui­vront cet au­tomne.

UN RÔLE IM­POR­TANT

«C’est ex­ci­tant. C’est chal­len­geant. C’est quelque chose, de de­ve­nir le pro­fes­seur de quel­qu’un. Il y a une cer­taine pres­sion et ce n’est pas celle liée à l’as­pect té­lé­vi­suel ou aux fans. On parle ici d’un être hu­main qui es­saie d’ai­der un autre être hu­main à ne pas prendre le champ, a-t-il ex­pli­qué. Pour moi, ce n’était pas in­né, ce ta­lent de trans­mettre des connais­sances.»

Mal­gré l’am­pleur du dé­fi qui s’est im­po­sé à lui, l’ar­tiste dit n’avoir ti­ré que du po­si­tif de son ex­pé­rience, jus­qu’à pré­sent.

«Avec les kids, tu es connec­té di­rec­te­ment à leur coeur, à leur vé­ri­té. Ça m’a fait du bien. En fait, je pense que ça fe­rait du bien à n’im­porte qui.»

Ma­rie-Mai, Alex Nevsky et Ma­rie-Pier Mo­rin

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.