MY­LÈNE MA­CKAY Le vent dans les voiles

Le ci­né­ma ouvre ses portes à My­lène Ma­ckay: en plus de jouer un des rôles prin­ci­paux dans Em­brasse-moi comme tu m’aimes, la nou­velle réa­li­sa­tion du ci­néaste An­dré For­cier, la jeune ac­trice se­ra la ve­dette de l’un des films qué­bé­cois les plus in­tri­gants et

Le Journal de Montreal - Weekend - - ACTUALITÉS - Maxime De­mers

My­lène Ma­ckay l’ad­met d’en­trée de jeu: son au­tomne 2016 se­ra aus­si char­gé que pas­sion­nant. En plus de par­ti­ci­per à quelques tour­nages (dont ce­lui d’un film avec Mar­tin Matte), l’ac­trice se pro­mè­ne­ra beau­coup pour al­ler pré­sen­ter le film Nel­ly (dans le­quel elle prête ses traits à l’écri­vaine Nel­ly Ar­can) dans quelques fes­ti­vals à tra­vers le monde.

Réa­li­sé par Anne Émond (Les êtres chers, Nuit #1), le film Nel­ly est d’ailleurs pro­je­té en pre­mière mon­diale cette fin de se­maine au Fes­ti­val de To­ron­to.

«Je suis fé­brile et en même temps, je me sens prête, confie My­lène Ma­ckay à pro­pos du lan­ce­ment de Nel­ly, qui re­pré­sente le rôle le plus im­por­tant de sa car­rière à ce jour.

«Ça fait un an qu’on a tour­né le film, alors je crois que j’ai le re­cul né­ces­saire pour en par­ler de fa­çon plus dé­ta­chée. J’ai l’im­pres­sion qu’on met en lu­mière le plus beau de cette femme-là, c’est-à-dire son écri­ture et sa créa­tion. Tout au long du film, les textes de Nel­ly sont pré­sents à tra­vers une voix nar­ra­tive.»

«C’est un film bou­le­ver­sant, émou­vant et dur, mais je trouve que c’est ame­né avec beau­coup de dé­li­ca­tesse et de dou­ceur. Je suis en paix avec cha­cune des scènes et des images du film. Je ne suis pas mal à l’aise avec la fa­çon dont les choses sont

pré­sen­tées dans le film.»

RÔLES VA­RIÉS

Si la sor­tie en salle de Nel­ly au Qué­bec n’est pré­vue que pour jan­vier, le pu­blic pour­ra voir My­lène Ma­ckay sur grand écran dès cet au­tomne, alors que le nou­veau film d’An­dré For­cier, Em­brasse-moi comme tu m’aimes, prend l’af­fiche la fin de se­maine pro­chaine. Elle dit avoir été com­blée par cette ex­pé­rience de tra­vail avec ce­lui qu’on sur­nomme «l’en­fant ter­rible du ci­né­ma qué­bé­cois».

«Sa ré­pu­ta­tion le pré­cède», dit-elle à pro­pos de For­cier.

«Je suis gâ­tée par le ci­né­ma parce que j’ai eu la chance jus­qu’à main­te­nant de

jouer des rôles vrai­ment dif­fé­rents. Dans En­dor­phine (sor­ti en jan­vier der­nier), je jouais une jeune femme an­gois­sée et ren­fer­mée sur elle-même. Dans Em­brasse-moi comme tu m’aimes, c’est le contraire: mon per­son­nage est une femme lu­mi­neuse qui se tient les épaules droites. Et dans Nel­ly, ce se­ra to­ta­le­ment autre chose. Je me sens choyée d’avoir de si beaux rôles alors que je suis toute nou­velle dans le mi­lieu du ci­né­ma.»

My­lène Ma­ckay in­ter­prè­te­ra la re­gret­tée Nel­ly Ar­can

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.