ALEXANDRE GOYETTE « Je pense être un meilleur ac­teur »

Il n’y a pas si long­temps, Alexandre Goyette pen­sait de­voir se trou­ver un «tra­vail nor­mal» pour com­bler ses pé­riodes creuses. On lui en au­rait vou­lu de ne pas res­ter ac­teur: cette an­née, l’homme de 37 ans est de toutes les tri­bunes, de tous les écrans, se

Le Journal de Montreal - Weekend - - ACTUALITÉS - San­dra Go­din Le Jour­nal de Qué­bec

Alexandre Goyette est un pas­sion­né et on le res­sent à l’autre bout du fil quand il parle avec en­thou­siasme de tous les pro­jets dont il fait par­tie. Après un été pas­sé sur les grands écrans dans King Dave et Ni­tro Rush, il crè­ve­ra le pe­tit écran dans les sé­ries Dis­trict 31 et la très at­ten­due Feux, in­car­nant le per­son­nage prin­ci­pal, un pre­mier rôle pour le­quel il s’est bat­tu pour l’avoir. «Ce rôle-là, je suis al­lé le cher­cher au “batte”, dit-il en riant. Je suis al­lé en au­di­tion, puis dans une deuxième au­di­tion avec Maude (Gué­rin). J’ai dé­fen­du mes af­faires, je l’ai ga­gné, le rôle, et je l’ai mé­ri­té.» Alexandre Goyette parle de ce tour­nage comme d’une «ex­pé­rience hal­lu­ci­nante», dont il est de tous les épi­sodes.

UNE OEUVRE « EX­CEP­TION­NELLE »

«À la lec­ture, c’était tel­le­ment clair que c’était une oeuvre ex­cep­tion­nelle, comme on n’a pas souvent l’oc­ca­sion d’en lire, af­firme-t-il. On a tous une res­pon­sa­bi­li­té en­vers ce genre de texte là. (...) Il n’y a rien de plus sti­mu­lant que de tra­vailler avec des gens de haut ca­libre, et c’est juste ça qu’il y avait sur le pla­teau, même dans l’équipe de tech­ni­ciens.» Alexandre Goyette y in­carne Marc Le­maire, un cour­tier im­mo­bi­lier amou­reux de sa gar­dienne lors­qu’il était en­fant (Maude Gué­rin). Il a per­du sa mère dans un in­cen­die lors­qu’il était jeune, alors que sa gar­dienne ve­nait tout juste de quit­ter le do­réa­liste mi­cile. Il es­saie de la conqué­rir 30 ans plus tard, alors que tous deux sont en couple.

Il dé­crit son per­son­nage comme «quel­qu’un d’en­tier, d’heureux, qui réus­sit. Il est très in­tense dans tout ce qu’il fait et tout ça vient ca­cher quelque chose. Cette joie de vivre là, elle existe pour une rai­son, pour pal­lier quelque chose. Il a une faille im­mense», ra­conte-t-il.

D’AUTRES PRO­JETS

Dans Dis­trict 31, la nou­velle quo­ti­dienne po­li­cière de Ra­dio-Ca­na­da, Alexandre Goyette ne joue­ra «qu’une grosse scène» avant de re­ve­nir plus tard dans la sé­rie. Il in­carne le co­pain de la pro­ta­go­niste, jouée par Magalie Lé­pine-Blon­deau.

Alexandre Goyette est aus­si de la troi­sième et ul­time sai­son de Mi­ra­dor, il joue dans la sé­rie à sketches MED, dif­fu­sée à Vrak, et on vient d’an­non­cer qu’il se­ra de la – so­lide – dis­tri­bu­tion de l’adap­ta­tion théâ­trale du Dé­clin de l’Em­pire amé­ri­cain en 2017. Les ré­pé­ti­tions ont d’ailleurs com­men­cé.

Si­non, l’ac­teur et au­teur se consacre à l’adap­ta­tion ci­né­ma­to­gra­phique de deux ro­mans, Le Ch­rist obèse, de Lar­ry Trem­blay, et La foi du bra­con­nier, de Marc Sé­guin, en plus d’écrire une co­mé­die éga­le­ment pour le ci­né­ma.

Alexandre Goyette concède être dans une belle pé­riode de sa car­rière, bien qu’il garde les deux pieds sur terre.

«Je suis re­con­nais­sant d’exer­cer ce mé­tier. Je suis un chan­ceux et je le sais. Mais je suis tou­jours dans la fra­gi­li­té du mé­tier. Je sais que c’est éphémère et je suis très par rap­port à ça.»

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.