Dé­cla­ra­tion d’amour À LA TERRE

Saint-Pla­cide | À notre ar­ri­vée à son ate­lier de Saint-Pla­cide, pe­tite mu­ni­ci­pa­li­té des Lau­ren­tides si­tuée à une quin­zaine de ki­lo­mètres d’Oka, Gilles Vi­gneault était ab­sent. L’ar­tiste de 87 ans, qui lan­ce­ra son cin­quième livre-disque avec La mon­tagne sec

Le Journal de Montreal - Weekend - - FRONT PAGE - Va­nes­sa Gui­mond

C’est un homme re­po­sé et heu­reux qui s’est fi­na­le­ment pré­sen­té à nous, avec quelques mi­nutes de re­tard. Après avoir pris un mo­ment pour dis­cu­ter de ses ré­cents ex­ploits (en toute hu­mi­li­té), nous avons conve­nu de nous ins­tal­ler aux abords du lac des DeuxMon­tagnes, si­tué à quelques mi­nutes de marche de là, pour la réa­li­sa­tion de cette en­tre­vue, ques­tion de pro­fi­ter des der­niers élans de l’été.

Avant de quit­ter l’en­droit, ce­lui à qui l’on doit ce conte aus­si poé­tique que terre-à-terre in­ti­tu­lé Gaya et le pe­tit dé­sert, pu­blié pour la pre­mière fois en France il y a de ce­la une ving­taine d’an­nées, a te­nu à prendre le temps de par­cou­rir les pages de son livre, exer­cice au­quel il n’avait pas en­core eu la chance de s’adon­ner, l’ob­jet sor­tant à peine des presses.

Bien qu’il n’en soit pas à sa pre­mière col­la­bo­ra­tion avec La mon­tagne se­crète, une mai­son d’édi­tion qui s’adresse «in­tel­li­gem­ment» aux en­fants en leur pro­po­sant des livres-disques concoc­tés par des créa­teurs de re­nom (les créa­tions de Claude Lé­veillée, Lio­nel Dau­nais et Félix Le­clerc ont fait l’ob­jet d’un ou de plu­sieurs pro­jets), Gilles Vi­gneault nous a pa­ru à la fois ex­ci­té et ému de pou­voir en­fin dé­cou­vrir cette nou­velle pu­bli­ca­tion, ma­gni­fi­que­ment illus­trée par Sté­phane Jo­risch.

«J’ai ima­gi­né l’his­toire d’un grand­père qui cou­pait du bois, mais sans dis­cer­ne­ment. Au dé­but, au lieu d’al­ler dans les cou­lées, il a cou­pé le bois au­tour de sa ca­bane. Il a as­sé­ché le puits, car les ra­cines n’étaient plus là pour re­te­nir l’eau dans la terre, nous a-t-il ex­pli­qué. C’est re­con­nu que lorsque cer­taines es­pèces comme le pin, par exemple, sont cou­pées, le ter­rain s’as­sèche. Quand il pleut, ça dé­vale et ça donne des his­toires comme Vai­sonLa-Ro­maine, en France.»

Ce sont les inondations qui ont frap­pé cette pe­tite ville de Pro­vence, au dé­but des an­nées 1990, qui ont ins­pi­ré au poète cette his­toire qu’il a choi­si de faire re­vivre, au­jourd’hui.

«Il y avait eu des morts, des inondations et la des­truc­tion d’un vil­lage... C’est une vieille his­toire, mais je trou­vais ça in­quié­tant que l’on puisse faire des coupes à blanc sans ja­mais en voir les consé­quences, a-t-il af­fir­mé. Il y a des coupes à blanc qui se font dans la fo­rêt bo­réale et dont nous n’avons pas connais­sance. C’est tou­jours un manque de res­pect de l’homme pour l’arbre, mais moi je di­rais aus­si de l’homme pour l’homme, puisque c’est un manque de res­pect pour son ha­bi­tat.»

EN­GA­GE­MENT

Dans Gaya et le pe­tit dé­sert, pa­rents et en­fants (le livre s’adresse aux en­fants de 7 à 9 ans) dé­cou­vri­ront l’uni­vers de Gaya, une jeune fille cu­rieuse qui ne se gêne pas pour in­ter­ro­ger les ani­maux de la fo­rêt (et même le grand chêne) afin de com­prendre pour­quoi le puits de son grand-père An­drou est à sec. La ver­sion au­dio du conte, nar­rée par Vincent Da­vy, met en ve­dette les voix de Mar­cel Sa­bou­rin et de Ju­liane Bel­leau, dans les rôles prin­ci­paux.

«Ce n’est pas pour rien que mon livre est dé­dié à mon ami Hu­bert Reeves. C’est quel­qu’un que je connais un peu, dont j’ai lu tous les livres, et pour qui j’ai beau­coup de res­pect. En plus, il conti­nue de s’oc­cu­per de notre pla­nète, pour qu’on ar­rête de la dé­truire et de la bri­ser. Ça n’em­pêche pas d’al­ler vé­ri­fier s’il y a de l’eau sur Mars, mais je pense que ce­la ne doit ja­mais nous faire ou­blier la Terre, notre de­meure prin­ci­pale.»

Pour Gilles Vi­gneault, dont les yeux brillent de pas­sion lors­qu’il nous parle des en­jeux en­vi­ron­ne­men­taux qui lui ont ins­pi­ré l’his­toire de Gaya, ses écrits de­meu­re­ront tou­jours une fa­çon de sen­si­bi­li­ser les es­prits – jeunes et moins jeunes – à des en­jeux qui de­vraient in­ter­pel­ler l’en­semble de l’hu­ma­ni­té.

«Chaque gé­né­ra­tion a une oreille neuve, nous a-t-il dit. Il y a aus­si de vieilles oreilles qui en­tendent mal et qui ont be­soin d’aide. C’est tou­jours à re­com­men­cer, ça.»

Gilles Vi­gneault pré­sente sa cin­quième col­la­bo­ra­tion avec La mon­tagne se­crète, un conte éco­lo­gique in­ti­tu­lé Gaya et le pe­tit dé­sert.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.