Un al­bum créé... par ac­ci­dent

L’al­bum Re­garde au­tour est un bel exemple du fait que, par­fois, la vie nous ré­serve de belles sur­prises. Cette an­née, Bru­no Pel­le­tier a re­noué par un heu­reux ha­sard avec son an­cien col­lègue de l’al­bum Mi­se­rere lan­cé il y a 20 ans, Guy Tour­ville. Les astre

Le Journal de Montreal - Weekend - - MUSIQUE - San­dra Go­din san­dra.go­din@que­be­cor­me­dia.com

Après le pro­jet Mu­sique et ci­né­ma, où il re­vi­si­tait des thèmes de films avec Guy St-Onge, Bru­no Pel­le­tier était «par­ti pour prendre une pause. Mais la vie dé­cide par­fois au­tre­ment», dit-il, qua­li­fiant l’al­bum Re­garde au­tour, lan­cé cette se­maine, d’ «ac­ci­dent de par­cours».

L’hi­ver der­nier, le réa­li­sa­teur Guy Tour­ville, le com­po­si­teur Mar­tin Ba­chand et l’au­teur Nel­son Min­ville de­vaient créer une chan­son pour la Se­maine de pré­ven­tion du sui­cide, en col­la­bo­ra­tion avec l’émis­sion Ya­mas­ka, qui trai­tait du su­jet. L’in­ter­prète de la chan­son s’est dé­sis­té.

«Quand on s’est re­trou­vés en stu­dio, ç’a tel­le­ment bien mar­ché, même si le thème était sé­rieux, ra­conte le chan­teur à l’autre bout du fil. C’est le point de dé­part de tout. On s’est dit: “Est-ce qu’on fait d’autres chan­sons?” J’avais des chan­sons en banque, Nel­son aus­si; Mar­tin avait des mu­siques; j’ai ap­pe­lé quelques amis. Le seul man­dat était de faire un al­bum avec la même so­no­ri­té que Re­garde au­tour.»

Au bout du compte, Bru­no Pel­le­tier concède que «c’est l’al­bum le plus fa­cile» qu’il a eu à faire dans sa vie. «Je pense que ça tient à une chose: l’ex­pé­rience. On était hy­per ri­gou­reux, mais dans le plai­sir. Et quand on sen­tait qu’on n’avan­çait plus, on ar­rê­tait ça et on se re­trou­vait le len­de­main. Avant, je pou­vais tra­vailler des 14 heures en stu­dio à me cas­ser la tête. Je pou­vais de­ve­nir im­pa­tient, in­to­lé­rant. C’est très rare que ça roule aus­si ron­de­ment, que rien n’ac­croche et que ce ne soit que du plai­sir.»

THÈMES SO­CIAUX

En plus de quelques bal­lades per­son­nelles, Bru­no Pel­le­tier vou­lait aus­si of­frir au pu­blic quelques chan­sons à ca­rac­tère so­cial, «mais sans qu’on se casse la tête pour les écou­ter».

C’est ain­si qu’on trouve la tou­chante et douce Berce-moi, pa­roles d’Alain La­bon­té et de l’au­teure Kim Thúy. «C’est un re­gard sur ce qui se passe dans le monde. On ne peut pas res­ter in­sen­sible. C’est le rêve d’une vie meilleure et de toutes les souf­frances pour y ar­ri­ver», dit-il.

De sable et de soif, qui traite du sort des femmes dans les pays du Moyen-Orient, a été écrite par l’al­gé­rien Char­ly Bou­cha­ra, avec une mu­sique de Ri­chard Sé­guin et la voix de Lyn­da Tha­lie, éga­le­ment ori­gi­naire de l’Al­gé­rie.

On y re­trouve aus­si des pièces plus per­son­nelles, comme Je t’écris, Mon ha­sard, So­phie, Ces jours-là et Cin­quante fois, qui traite de la cin­quan­taine, oeuvre de Nel­son Min­ville.

20 ANS DE MI­SE­RERE

En 2017, Bru­no Pel­le­tier sou­li­gne­ra les vingt ans de Mi­se­rere, un de ses al­bums les plus po­pu­laires, qui l’a «car­ré­ment mis sur la map», af­firme-t-il. Une tour­née sui­vra la sor­tie de l’al­bum Re­garde au­tour, et Bru­no Pel­le­tier n’ex­clut pas de sou­li­gner l’an­ni­ver­saire d’une cer­taine fa­çon.

«J’ai deux ou trois idées dans ma poche, mais rien d’of­fi­ciel. Je ne suis pas très dans la nos­tal­gie de mon propre pas­sé, je suis plu­tôt tour­né vers l’avant. Mais je le sou­li­gne­rai sans doute. J’avais l’idée de faire une tour­née en pre­nant la même set­list que j’avais à l’époque. L’idée n’est pas morte... mais pas tout à fait vi­vante non plus!» dit-il en riant.

Par­lant de Mi­se­rere, Bru­no Pel­le­tier a re­trou­vé son com­parse de l’époque pour son nou­vel al­bum, Guy Tour­ville. Ils n’avaient pas tra­vaillé en­semble de­puis.

«C’est ar­ri­vé pour toutes sortes de rai­sons, a-t-il ex­pli­qué. On avait juste d’autres types de pro­jets et on n’avait pas l’oc­ca­sion de se re­trou­ver.»

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.