DE PA­RIS AU MONTSAINT-MI­CHEL EN VÉ­LO

RELAXNEWS | Quelque 450 km de routes, che­mins et pistes cy­clables dé­diés entre Notre-Dame-de-Pa­ris et le Mont-Saint-Mi­chel ont été spé­cia­le­ment amé­na­gés et ba­li­sés pour les ama­teurs de cy­clo­tou­risme, ont an­non­cé des re­pré­sen­tants de plu­sieurs col­lec­ti­vi­té

Le Journal de Montreal - Weekend - - WEEKEND | VACANCES -

Ce pro­jet ini­tié en 2011 s’est par­ache­vé ces der­niers mois avec la si­gna­li­sa­tion, par des pa­non­ceaux car­rés por­tant le lo­go de l’opé­ra­tion, du tron­çon tra­ver­sant Pa­ris, les Hauts-de-Seine et l’ouest de l’Es­sonne jus­qu’à Ram­bouillet, a in­di­qué à Em­ma Le Conte, res­pon­sable du pro­jet.

Le par­cours com­prend «42 % de voies vertes», to­ta­le­ment in­ter­dites à la cir­cu­la­tion des vé­hi­cules mo­to­ri­sés, pré­cise-t-elle. C’est le cas no­tam­ment entre Vanves (Hauts-de-Seine) et Ver­sailles, entre Con­dé-sur-Huisne (Eure-et-Loir) et Alen­çon ou en­core entre Dom­front (Manche) et le Mont-Saint-Mi­chel. Et d’autres amé­na­ge­ments sont en cours de réa­li­sa­tion, a sou­li­gné la res­pon­sable.

Le but de la Vé­los­cé­nie est de «mettre en valeur tous les joyaux que nous avons», a ré­su­mé Jean-Fran­çois Ray­nal, vice-pré­sident du conseil dé­par­te­men­tal des Yve­lines, dé­lé­gué aux mo­bi­li­tés et au pa­tri­moine.

SITES D’IN­TÉ­RÊT

La Vé­los­cé­nie est ja­lon­née de nom­breux points d’in­té­rêt tou­ris­tiques, par­mi les­quels cinq sites ins­crits au pa­tri­moine mon­dial de l’UNESCO et trois parcs na­tu­rels ré­gio­naux (Haute-Val­lée de Che­vreuse, Perche et Nor­man­die-Maine).

Le cy­clo­tou­risme est «une vé­ri­table éco­no­mie en dé­ve­lop­pe­ment», a sou­li­gné Pa­trice Pillet, vice-pré­sident du conseil dé­par­te­men­tal de la Manche, dé­lé­gué au dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique, pre­nant comme exemple des ter­ri­toires qui ont «beau­coup in­ves­ti, comme les Cha­rentes ou la Loire, avec la “Loire à vé­lo”». L’élu a fait re­mar­quer qu’un cy­clo­tou­riste dé­pen­sait «en moyenne 68 eu­ros par jour», soit une somme «1,3 à 1,4 fois su­pé­rieure à celle d’un tou­riste or­di­naire».

Les cy­clo­tou­ristes pour­ront par­cou­rir 450 km de pistes cy­clables en France pour re­joindre le Mont-Saint-Mi­chel. PHO­TO D’AR­CHIVES, AGENCE QMI

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.