LA TÊTE DANS LES NUAGES

À plus d’une cin­quan­taine de re­prises cet été, Joëlle Lanc­tôt a vi­re­vol­té dans les airs, sus­pen­due plu­sieurs mètres au-des­sus du par­terre du Théâtre St-De­nis. Jus­qu’à huit fois par se­maine, elle prê­tait ses traits au per­son­nage-titre de la co­mé­die mu­si­cal

Le Journal de Montreal - Weekend - - WEEKEND - Bru­no La­pointe Le Jour­nal de Mon­tréal bru­no.la­pointe@que­be­cor­me­dia.com

«Di­sons que l’été a été bien rem­pli», lance Joëlle Lanc­tôt en riant. «Mais fi­na­le­ment, je pense que j’ai bien fait mon tra­vail», pour­suit-elle ti­mi­de­ment. Sa per­for­mance, sa­luée au­tant par le public que par la cri­tique, lui a d’ailleurs va­lu le prix Vic­tor (re­mis an­nuel­le­ment par le fes­ti­val Juste pour rire) de l’ar­tiste de l’an­née en juillet der­nier. Un hon­neur qu’elle par­tage ex ae­quo avec Jean­Fran­çois Pou­lin, in­ter­prète de Bert dans le même spec­tacle. «Je n’au­rais ja­mais pu pré­voir un tel suc­cès. Évi­dem­ment, j’étais consciente de l’im­mense po­ten­tiel du spec­tacle, mais on ne sait ja­mais ce qui peut se pas­ser. C’est tel­le­ment une grosse pro­duc­tion, une grosse ma­chine, qu’on au­rait pu se perdre dans tout ça et ne pas réus­sir à rendre toute l’âme du spec­tacle», ex­plique-t-elle.

DE RE­TOUR POUR LES FÊTES

Puis quelques jours avant la fin des spec­tacles, la nou­velle est ar­ri­vée; Ma­ry Pop­pins re­vien­dra pour la pé­riode des Fêtes. Voi­là qui a per­mis de fa­ci­li­ter la tran­si­tion et at­té­nuer le deuil. «Au cours de l’été, on se fai­sait de­man­der si on se­rait dis­po­nible pour le mois de dé­cembre. Mais tant que rien n’est si­gné, on ne peut être sûr de rien. De sa­voir qu’on al­lait tous re­ve­nir dans quelques mois a vrai­ment ai­dé à ré­duire le pin­ce­ment au coeur de la der­nière re­pré­sen­ta­tion», ex­plique-telle.

LES DEUX PIEDS SUR TERRE

On pour­rait dif­fi­ci­le­ment re­pro­cher à Joëlle Lanc­tôt d’avoir lais­sé le suc­cès lui mon­ter à la tête. Une fois la sé­rie de spec­tacles es­ti­vale ter­mi­née, la chan­teuse et co­mé­dienne est re­tour­née sur les bancs d’école pour pour­suivre ses études en psy­cho­lo­gie.

«Je trouve ça im­por­tant d’avoir des pro­jets à l’ex­té­rieur de ce do­maine. Ça me rap­pelle que, même si je ne suis pas Ma­ry Pop­pins en ce mo­ment, je suis quand même quel­qu’un. Et les op­por­tu­ni­tés dans ce mé­tier sont tel­le­ment rares, sur­tout pour les nou­veaux vi­sages», ex­plique-t-elle.

Une fois les spec­tacles de Ma­ry Pop­pins pré­vus du­rant les Fêtes ter­mi­nés, Joëlle Lanc­tôt ne de­vra peut-être pas aus­si­tôt dire au re­voir au per­son­nage; elle confirme que des dis­cus­sions sont en cours pour que le spec­tacle re­vive ailleurs (Qué­bec étant le pre­mier lieu sur la liste). Et Joëlle Lanc­tôt est prête à suivre Ma­ry Pop­pins où le vent l’em­porte.

«Je sais que dif­fé­rentes salles ai­me­raient nous ac­cueillir. Tant et aus­si long­temps que ce spec­tacle peut du­rer, je vais être vrai­ment contente. Et Qué­bec, l’été pro­chain avec Ma­ry Pop­pins se­rait un pro­jet très ex­ci­tant», avance-t-elle.

Ma­ry Pop­pins se­ra pré­sen­té du 8 au 30 dé­cembre pro­chain au Théâtre St-De­nis.

PHO­TO COURTOISIE LAU­RENCE LABAT

Après avoir in­car­né Ma­ry Pop­pins tout l’été, Joëlle Lanc­tôt se pré­pare à re­prendre du ser­vice du­rant le temps des Fêtes.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.