QUAND CÉ­LINE DION A CONQUIS LES AMÉ­RI­CAINS

Quand le film d’ani­ma­tion La Belle et la Bête prend l’af­fiche en no­vembre 1991, per­sonne ne se doute que la chan­son pro­pul­se­ra Cé­line Dion vers la gloire. À l’oc­ca­sion de la sor­tie de l’édi­tion DVD et Blu-ray du 25e an­ni­ver­saire du long-mé­trage culte, le

Le Journal de Montreal - Weekend - - WEEKEND - Isa­belle Hon­te­bey­rie

En 1991, Cé­line Dion a 23 ans. Elle a su faire sa place en fran­co­pho­nie, mais il lui reste à conqué­rir le mar­ché amé­ri­cain.

«Au sud de votre fron­tière, per­sonne ne sa­vait qui était Cé­line Dion», se sou­vient Don Hahn, pro­duc­teur de La Belle et la Bête lors d’un en­tre­tien té­lé­pho­nique la se­maine der­nière. Don Hahn se prend im­mé­dia­te­ment d’af­fec­tion pour la jeune chan­teuse. «C’était émou­vant de voir cette très jeune fille, ori­gi­naire du Ca­na­da, qui ne par­lait pas bien an­glais [in­ter­pré­ter ce duo avec Pea­bo Bry­son]. Dès que j’ai en­ten­du les pre­mières prises, j’ai réa­li­sé qu’elle avait la voix d’un ange. C’était ex­tra­or­di­naire!»

La jeune Cé­line ré­pète in­las­sa­ble­ment sous l’oeil d’un coach, s’exerce, re­fait les prises en­core et en­core. «Cé­line est un vé­ri­table mi­racle!» de confier Don Hahn. «Sa té­na­ci­té, sa mo­ti­va­tion… Nous ne sa­vions ab­so­lu­ment pas que cette chan­son au­rait un tel suc­cès, loin de là! Nous avons quand même tour­né un clip vi­déo et fait rou­ler la pièce à la ra­dio.»

«Et, qua­si­ment ins­tan­ta­né­ment, la chan­son La Belle et la Bête est de­ve­nue un suc­cès qui a pas­sé des se­maines en tête des pal­ma­rès! Là aus­si, in­dé­pen­dam­ment du film, c’est un pe­tit mi­racle. Et c’est ce qui a per­mis à Cé­line Dion de de­ve­nir la star qu’elle est au­jourd’hui aux État­sU­nis», de sou­li­gner le pro­duc­teur.

UNE ADAP­TA­TION DIF­FI­CILE

Mais La Belle et la Bête a été tout sauf fa­cile. Même Walt Disney, qui vou­lait en faire une adap­ta­tion de­puis les an­nées 1930 puis 1950, s’y est cas­sé les dents. «La ques­tion de­ve­nait donc de sa­voir si nous étions ca­pables de l’adap­ter. Un pre­mier brouillon du scé­na­rio (c’est d’ailleurs la pre­mière fois que les stu­dios em­bauchent une scé­na­riste dé­diée – Lin­da Wool­ver­ton – pour un film) est mon­tré au grand pa­tron des stu­dios, Jef­frey Kat­zen­berg, qui le re­fuse. Pre­nant exemple sur le suc­cès de La pe­tite si­rène, il de­mande des mo­di­fi­ca­tions ma­jeures, dont l’in­té­gra­tion de chan­sons… «L’ani­ma­tion est vrai­ment un sport d’équipe, tient à sou­li­gner Don Hahn. C’est grâce au fait que les bonnes per­sonnes ont été là au bon mo­ment que le film est de­ve­nu ce qu’il est de­ve­nu»… et qu’il a été le pre­mier film d’ani­ma­tion à être en no­mi­na­tion dans la ca­té­go­rie du meilleur film aux Os­cars! Par contre, Don Hahn est in­ca­pable de pré­dire ou de sen­tir le suc­cès ou l’échec d’un long-mé­trage. «Non, on ne sait ja­mais si ça va mar­cher ou pas. Je crois qu’on fait des films pour soi, pour sa fa­mille et pour les en­fants des voi­sins. C’est tout. On ne peut ja­mais an­ti­ci­per la ré­ac­tion du public, à la fois aux États-Unis et à l’étran­ger.»

UNE NOU­VELLE VER­SION EN 2017

Forts du suc­cès de Ma­lé­fique (éga­le­ment pro­duit par Don Hahn) et de Cen­drillon en prises de vue réelles, les stu­dios Disney ont dé­ci­dé de pré­sen­ter un tout nou­veau La Belle et la Bête l’an pro­chain. Réa­li­sé par Bill Con­don (Twi­light, mais aus­si Chi­ca­go), le long-mé­trage met en ve­dette Em­ma Wat­son dans le rôle de Belle et Dan Ste­vens dans ce­lui de la Bête.

«Nous avons conser­vé de nom­breux élé­ments du film d’ani­ma­tion. En choi­sis­sant Bill Con­don, nous avons pris un réa­li­sa­teur qui com­prend comment mo­der­ni­ser cette his­toire, comment la ra­con­ter en ti­rant par­ti des tech­no­lo­gies que nous n’avions pas il y a 25 ans. Mais je suis trop de­dans pour vous dire que ce nou­veau La Belle et la Bête s’ins­crit dans la li­gnée de Ma­lé­fique. Le long-mé­trage est splen­dide, pos­sède toutes les émo­tions du pre­mier… et bien plus en­core! La pire er­reur qu’au­rait pu faire Bill au­rait été de se conten­ter de ra­con­ter cette his­toire à nou­veau. Ul­ti­me­ment, c’est vous, le public, qui dé­ci­de­rez si nous avons réus­si.»

L’édi­tion du 25e an­ni­ver­saire de La Belle et la Bête est ac­tuel­le­ment dis­po­nible en nu­mé­rique HD et en Blu-ray.

LES 25 ANS DE LA BELLE ET LA BÊTE

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.