AVOIR UN EN­FANT, ÇA CHANGE TOUT

Jean-Fran­çois Breau et Ma­rie-Ève Jan­vier sont prêts à re­nouer avec leurs fans. Après une an­née riche en émo­tions, les nou­veaux pa­rents re­viennent sur disque avec La route in­fi­nie, une ode à leur fa­mille et au bon­heur qu’ils ont au­jourd’hui ap­pris à as­sume

Le Journal de Montreal - Weekend - - WEEKEND MUSIQUE - L’al­bum La route in­fi­nie est pré­sen­te­ment dis­po­nible. Jean-Fran­çois Breau et Ma­rie-Ève Jan­vier pro­cé­de­ront au lan­ce­ment lun­di à 19h au Club So­da. Bru­no La­pointe Le Jour­nal de Mon­tréal bru­no.la­pointe @que­be­cor­me­dia.com

Très tôt dans leur car­rière, Jean-Fran­çois Breau et Ma­rie-Ève Jan­vier sont de­ve­nus un des couples chou­chous du show-bu­si­ness qué­bé­cois. Et ce, même avant d’être amou­reux.

En ef­fet, dès les pre­mières re­pré­sen­ta­tions de la co­mé­die mu­si­cale Don Juan (où ils se sont ren­con­trés), ils in­car­naient de ma­nière im­pec­cable les cé­lèbres amants. Il peut par­fois être dif­fi­cile de vivre avec la pres­sion de main­te­nir cette image du «couple par­fait».

«C’est une éti­quette qu’on s’est fait po­ser dès les dé­buts. Au dé­part, on a sen­ti le be­soin de se jus­ti­fier, d’al­ler sur les pla­teaux de té­lé­vi­sion pour in­sis­ter qu’on avait nos dé­fauts; après tout, nous sommes un couple nor­mal, for­mé de deux per­sonnes nor­males qui ont leurs hauts et leurs bas. Mais au­jourd’hui, on n’a plus rien à prou­ver. On vit ce qu’on vit, on est confor­table dans notre bon­heur», confie Ma­rie-Ève Jan­vier.

Ce bon­heur, les deux chan­teurs tiennent tout de même à le par­ta­ger non seule­ment avec leurs proches, mais avec leurs fans. Preuve à l’ap­pui, leur tout der­nier al­bum,

La route in­fi­nie, ar­ri­vé dans les bacs hier. «On ne s’en échappe pas; quand on est un duo, les thèmes prin­ci­paux des chan­sons qui s’offrent à nous est la re­la­tion de couple et l’amour. Mais, au fond, ce sont des thèmes qui nous plaisent, des choses qu’on aime chan­ter», ex­plique Jean-Fran­çois Breau.

UNE CHAN­SON POUR LÉA

Sur La route in­fi­nie, on peut donc les en­tendre par­ler d’amour (évi­dem­ment), mais aus­si d’un évé­ne­ment mar­quant qui a cham­bou­lé leur vie l’hi­ver der­nier: la nais­sance de leur pre­mier en­fant, Léa. Les nou­veaux pa­rents ont te­nu à ce que leur der­nier opus com­prenne une pièce en l’hon­neur de leur fille au­jourd’hui âgée de six mois. C’est sous la plume de Mi­chel Ri­vard et Ève Dé­ziel que leur his­toire a trou­vé ses mots avec

C’est une fille, of­ferte en clô­ture d’al­bum.

«J’ai re­çu la chan­son alors que j’étais en­core en­ceinte, mais j’ai te­nu à at­tendre d’avoir ma fille avant d’en­re­gis­trer la chan­son. Je sen­tais des coups de pieds dans le ventre, mais je ne sa­vais pas en­core exac­te­ment ce que c’était d’être mère. Je l’ai fi­na­le­ment en­re­gis­trée avec ma fille qui dor­mait pas loin, en re­gar­dant Jean-Fran­çois s’en oc­cu­per. C’était un mo­ment vrai­ment ma­gique», se sou­vient Ma­rie-Ève Jan­vier.

DEUX AL­BUMS, UNE TOUR­NÉE

Dès le dé­but de l’an­née pro­chaine, Jean-Fran­çois Breau et Ma­rie-Ève Jan­vier comptent prendre la route pour pré­sen­ter les pièces de La route in­fi­nie à tra­vers la pro­vince. Ils en pro­fi­te­ront éga­le­ment pour of­frir sur scène les chan­sons de leur al­bum pré­cé­dent, Libre, qui n’avait pas fait l’ob­jet d’une tour­née. «Ça a tou­jours été le plan. En sor­tant

Libre, on sa­vait qu’un autre al­bum sui­vrait et qu’on pour­rait pré­sen­ter un amal­game des deux disques dans un même spec­tacle. Le pre­mier est tout en dou­ceur, tan­dis que La route in­fi­nie est beau­coup plus en­so­leillé, ins­pi­ré des uni­vers folk, coun­try et rock des an­nées 1970», ex­plique Jean-Fran­çois Breau.

C’est donc en nou­velle for­mule, soit en trio avec leur pou­pon, qu’ils sillon­ne­ront le Qué­bec pour la ma­jeure par­tie de 2017.

«Avoir un en­fant, ça change tout. C’est stres­sant... mais c’est aus­si très ex­ci­tant. L’im­por­tant, c’est de prendre la vie un jour à la fois», conclut Ma­rie-Ève Jan­vier.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.