« JE SUIS OÙ JE DOIS ÊTRE ET OÙ JE VEUX ÊTRE »

An­gèle Du­beau res­pire le bon­heur et ce n’est pas sans rai­son. La mu­si­cienne, qui cé­lé­bre­ra en 2017 ses 40 ans de car­rière, vient tout juste de lan­cer son 40e al­bum, un disque double in­ti­tu­lé Si­lence on joue Prise 2 sur le­quel elle re­vi­site des pièces qui

Le Journal de Montreal - Weekend - - MUSIQUE - Va­nes­sa Gui­mond

«C’est mon 40e al­bum, mes 40 ans de car­rière, mais aus­si les 20 ans de La Pie­tà et mes 30 ans de ma­riage. Ce ne sont que des beaux chiffres, a sou­li­gné An­gèle Du­beau lors d’une en­tre­vue ac­cor­dée au Jour­nal. Je me suis donc de­man­dé ce que je pou­vais faire pour sou­li­gner le tout. Si ça fait 40 ans que je sillonne la pla­nète, avec mon vio­lon, c’est parce que le pu­blic est là, fi­dèle. J’ai donc pen­sé à lui.» Ain­si, la mu­si­cienne qui a connu beau­coup de suc­cès avec son al­bum Si­lence on joue, pa­ru en 2012, a dé­ci­dé de ré­pondre aux nom­breuses de­mandes de ses ad­mi­ra­teurs et de lan­cer la suite de cet opus qui lui a va­lu un disque d’or. «Toutes les se­maines, on m’en fai­sait la de­mande. J’ai même re­çu des sug­ges­tions de chan­sons à re­prendre, de la part du pu­blic, a-t-elle ra­con­té. C’est parce que j’ai vou­lu faire un ca­deau aux gens que j’ai choi­si de pré­sen­ter un al­bum double. Je me suis dit: “Tiens, pour le même prix, ils au­ront deux al­bums”.»

RE­CHERCHE

Avant d’ar­rê­ter son choix sur les 27 pièces qui com­posent ses al­bums, l’un «sa­lé» et l’autre «su­cré», la mu­si­cienne dit avoir ef­fec­tué des re­cherches sur une pé­riode de deux ans. «Ce que je re­cher­chais, c’était une mu­sique qui me don­nait la chair de poule, qui m’in­ter­pel­lait, a-t-elle ex­pli­qué. Quand j’écou­tais, je pen­sais à une re­vi­site qui de­vait bien se prê­ter à mon vio­lon, mais aus­si à mon gros ins­tru­ment qu’est La Pie­tà. Si je suis in­ter­pel­lée, je sais que je peux être convain­cante, car je suis convain­cue. Tout part de là.» La mu­si­cienne, qui ne signe pas les ar­ran­ge­ments de ses chan­sons, faute de temps, a tout de même bro­dé le ca­ne­vas de toutes les pièces choi­sies avant de les re­mettre entre les mains de ses col­la­bo­ra­teurs.

«Ce qui est long, c’est vrai­ment le tra­vail de pré­pa­ra­tion, parce qu’en bonnes mu­si­ciennes clas­siques que nous sommes, nous ar­ri­vons pré­pa­rées en stu­dio. C’est ce qui nous a per­mis d’en­re­gis­trer les deux al­bums en quatre jours.»

COUPS DE COEUR

Lors­qu’on lui de­mande quels sont ses coups de coeur, sur ces disques qui, à eux deux, couvrent une gamme très large d’émo­tions, An­gèle Du­beau hé­site. «J’ai fait une belle dé­cou­verte avec la pièce ti­rée du film The Vil­lage, qui est pro­ba­ble­ment, avec celle de Star Wars, la plus longue du disque. Je ne connais­sais pas cette pièce, mais elle est écrite pour le vio­lon. C’est un vrai coup de coeur.» Bien qu’elle soit une mu­si­cienne clas­sique re­con­nue, la vio­lo­niste ne s’est pas em­pê­chée de re­prendre des pièces po­pu­la­ri­sées par des ar­tistes comme Cold­play (Pa­ra­dise, ti­rée du film Life of Pi) et Mi­chael Jack­son (Smooth Cri­mi­nal, ti­rée du film Moon­wal­ker) dans le cadre de ce pro­jet. «Je ne me gêne pas, car si ça vient m’in­ter­pel­ler, je sais que ça va in­ter­pel­ler d’autres per­sonnes, a-t-elle dit. Avec le temps, j’ai ap­pris à me faire confiance.»

AR­TISTE COM­BLÉE

An­gèle Du­beau a connu une car­rière ex­tra­or­di­naire, jus­qu’à pré­sent.

Par­mi les mo­ments qui l’ont mar­quée, celle qui a com­men­cé à jouer à l’âge de 4 ans (c’était il y a 50 ans, un autre an­ni­ver­saire!) men­tionne d’abord l’ob­ten­tion de sa maî­trise en mu­sique.

«J’avais 15 ans. C’est là que ma car­rière s’est réel­le­ment amor­cée. À par­tir de ce mo­ment, c’était mon nom qui était écrit sur les billets de concert, pas la ga­gnante de tel ou tel concours.»

La mu­si­cienne, qui a par la suite étu­dié à New York et en Rou­ma­nie, a voya­gé à tra­vers le monde du­rant 20 ans avant de fon­der La Pie­tà.

«Je suis une mu­si­cienne com­blée, car avoir un or­chestre, ça me per­met de bo­ni­fier toutes mes idées mu­si­cales. Je peux es­sayer de créer l’osmose, es­sayer de faire en sorte que l’éner­gie se mul­ti­plie, que tout de­vienne ex­po­nen­tiel», conclut-elle

Tous les dé­tails concer­nant An­gèle Du­beau se trouvent à l’adresse an­ge­le­du­beau.com.

Afin de sou­li­gner ses 40 ans de car­rière, An­gèle Du­beau a choi­si de faire un ca­deau à ses fans en leur of­frant la suite du po­pu­laire al­bum Si­lence on joue, pa­ru en 2012.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.