DU LU­DISME AU FAN­TAS­TIQUE

Alors qu’il signe la pièce Le Jo­ker, pré­sen­tée ac­tuel­le­ment au Théâtre de Quat’Sous, voi­là que l’écri­vain Lar­ry Trem­blay se re­trouve éga­le­ment au Théâtre La Li­corne, où la pièce Le garçon au vi­sage dis­pa­ru se­ra mise de l’avant. Par un lan­gage mé­ta­pho­ri­qu

Le Journal de Montreal - Weekend - - THÉÂTRE - Louise Bour­bon­nais Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

On nage en plein mys­tère dans cette his­toire abs­traite où Jé­ré­my, le jeune per­son­nage prin­ci­pal, perd son vi­sage. «Nous se­rons dans le mé­ta­pho­rique», confie la co­mé­dienne Ju­lie McC­le­mens qui per­son­ni­fie Adèle, la ma­man de Jé­ré­my.

Le conjoint d’Adèle est un père absent qui fait du tra­vail hu­ma­ni­taire en Afrique. Même s’il est tou­jours à l’autre bout du monde, Adèle ne se plaint pas de l’ab­sence de son ma­ri. «Elle a une très grande ad­mi­ra­tion pour son ma­ri», pré­cise la co­mé­dienne à pro­pos de son per­son­nage. Si Adèle voit le beau cô­té des choses dans son couple, il en va tout au­tre­ment pour son fils unique Jé­ré­my (David Stras­bourg) qui, lui, vit mal l’ab­sence de son père. Jé­ré­my consi­dère que son père s’oc­cupe d’étran­gers au dé­tri­ment de sa fa­mille. ÉVÉ­NE­MENT TRA­GIQUE

«Il va ar­ri­ver quelque chose de tra­gique au père de Jé­ré­my», an­nonce Ju­lie McC­le­mens qui aime beau­coup l’écri­ture de Lar­ry Trem­blay. Mais lorsque Jé­ré­my ap­pren­dra que son père a été pris en otage, il ver­ra sa vie bas­cu­ler. «Jé­ré­my perd son vi­sage», pour­suit la co­mé­dienne. «La mère re­trouve son fils sans oreilles, sans yeux et sans son nez.»

In­quiète, la mère ten­te­ra d’al­ler cher­cher de l’aide, mais en vain. Elle ira d’abord voir les po­li­ciers qui la pren­dront pour une folle, lui conseillant plu­tôt d’al­ler voir un psy­chiatre. «Même le psy­chiatre lui di­ra qu’il n’est pas en me­sure de l’ai­der», ajoute l’ac­trice. Elle ira jus­qu’à ré­cla­mer l’aide d’un prêtre, mais ce der­nier aus­si re­fu­se­ra de l’ai­der. «Per­sonne ne la croit et elle va fi­nir par se de­man­der si elle est folle», sou­ligne-t-elle. PHÉ­NO­MÈNE PA­RA­NOR­MAL Si la pièce se­ra tein­tée d’un phé­no­mène pa­ra­nor­mal, on ajoute qu’il y au­ra éga­le­ment beau­coup d’hu­mour. Quant à l’uni­vers fan­tas­tique, il se­ra aus­si pré­sent. Par­mi les autres per­son­nages, on re­trou­ve­ra la pe­tite amie de Jé­ré­my, Jes­si­ca (Alice Moreault), et Ch­ris­tian E. Roy, qui per­son­ni­fie­ra plu­sieurs per­son­nages, dont le prêtre, le psy­chiatre et le po­li­cier. Entre réa­li­té et sur­réa­lisme, les per­son­nages se trans­por­te­ront d’un en­droit à l’autre tout en ra­con­tant l’his­toire d’un ado­les­cent per­tur­bé. Une fois les re­pré­sen­ta­tions au Théâtre La Li­corne ter­mi­nées, la dis­tri­bu­tion par­ti­ra en tour­née en jan­vier et fé­vrier afin de pré­sen­ter cette créa­tion de Lar­ry Trem­blay en France.

Ju­lie McC­le­mens, dans le rôle d’Adèle, ten­te­ra de re­trou­ver le vi­sage de son garçon.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.