Une croi­sière par­mi les gla­ciers

Des icebergs à perte de vue. Des gla­ciers gi­gan­tesques. Des ours po­laires dans leur ha­bi­tat na­tu­rel. La croi­sière Arc­tic Sa­fa­ri, or­ga­ni­sée par la com­pa­gnie to­ron­toise Ad­ven­ture Canada, em­mène chaque an­née une cen­taine de chan­ceux dans les eaux et les terr

Le Journal de Montreal - Weekend - - SOMMAIRE - Hor­tense des Do­rides Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

«Mes­dames, Mes­sieurs, ours blanc à tri­bord.» Cette an­nonce de la chef d’ex­pé­di­tion était at­ten­due par tous. Nous sommes à bord de l’Ocean En­dea­vour de­puis six jours main­te­nant. Nous avons sillon­né les ma­gni­fiques fjords du Groen­land et tra­ver­sé le détroit de Da­vis. En ce sep­tième jour, nous ar­ri­vons en terre ca­na­dienne, sur les rives de l’île Sillem, non loin de l’île de Baf­fin, au Nu­na­vut. Et le voi­là, le pré­da­teur du Grand Nord, re­dou­té des phoques, sa gâ­te­rie pré­fé­rée, et des hu­mains.

Avec des ju­melles, les pas­sa­gers amas­sés sur le pont su­pé­rieur suivent le par­cours de l’ours le long de la rive. Le car­ni­vore plonge dans l’eau et nage sur des cen­taines de mètres. L’ours blanc est un nageur hors pair. D’ailleurs, son nom la­tin Ur­sus ma­ri­ti­mus, si­gni­fie «ours ma­rin». Nous lais­sons Na­nuq, son nom inuit, va­quer à ses oc­cu­pa­tions tan­dis que l’Ocean En­dea­vour conti­nue sa route.

Notre pre­mier ar­rêt sur la terre ferme ca­na­dienne est à Pond In­let, pe­tite com­mu­nau­té inuit de 1300 ha­bi­tants. Ici, au nord du 72e pa­ral­lèle et à plus de 2500 km de Mon­tréal, les routes sont faites en terre et la nour­ri­ture est ex­trê­me­ment dis­pen­dieuse.

Nous avons ren­dez-vous au centre com­mu­nau­taire pour une pré­sen­ta­tion cultu­relle faite par des lo­caux. Dé­mons­tra­tion de prouesses phy­siques, ré­ci­tal de chansons inuites et chants de gorge nous trans­portent au coeur de cette com­mu­nau­té aux liens fa­mi­liaux très forts. Sur scène, trois gé­né­ra­tions montrent avec fier­té leurs tra­di­tions an­ces­trales.

GRANDS EX­PLO­RA­TEURS

L’Ocean En­dea­vour pour­suit sa route vers l’île De­von et jette l’ancre dans la pe­tite baie de Dun­das Har­bour. Le per­son­nel d’Ad­ven­ture Canada saute dans des Zo­diacs et se rend sur la terre ferme pour s’as­su­rer qu’au­cun ours blanc ne se pro­mène dans les pa­rages. Ici, on ne ba­dine pas avec la sé­cu­ri­té. Si un ours blanc est re­pé­ré, l’ex­cur­sion se li­mi­te­ra à une pro­me­nade en ba­teau. Mal­chance pour ceux qui vou­laient mettre pied à terre, ma­man ourse et son pe­tit de l’an­née se pro­mènent non loin de notre in­té­rêt du jour: un an­cien poste de la Police mon­tée ca­na­dienne, éta­bli en 1924 pour ren­for­cer la sou­ve­rai­ne­té ca­na­dienne en Arc­tique.

Ces terres in­hos­pi­ta­lières, ba­layées par le vent et la neige et dans l’obs­cu­ri­té la plus to­tale en hi­ver, ont éga­le­ment été fou­lées par les an­cêtres des Inuits, les membres de la culture de Thu­lé, vers l’an 1000 de notre ère. Les fon­da­tions des mai­sons construites en pierre et en os de ba­leines sont vi­sibles sur l’île de De­von, au­jourd’hui com­plè­te­ment in­ha­bi­tée.

PLON­GÉE ARC­TIQUE

Le len­de­main, l’Ocean En­dea­vour jette l’ancre dans la grande baie de Cro­cker, rem­plie d’icebergs, non loin d’un im­mense gla­cier. Au pro­gramme de la jour­née: ran­don­née au plus proche du gla­cier, sui­vie d’une ex­cur­sion en Zo­diac, avec un saut dans les eaux gla­cées de l’Arc­tique ca­na­dien en guise de des­sert.

Pour la pre­mière fois au cours de cette ex­pé­di­tion, nous avons l’oc­ca­sion d’ob­ser­ver de très près un gla­cier. De temps à autre, nous en­ten­drons un cra­que­ment, comme un gron­de­ment de ton­nerre, qui an­nonce le dé­ta­che­ment d’un fu­tur ice­berg, de quoi don­ner quelques sueurs froides à notre conduc­teur de Zo­diac.

De re­tour sur le ba­teau, les pas­sa­gers se pré­parent pour leur plon­geon arc­tique, dans une eau à 4 °C. Une cin­quan­taine de na­geurs hé­roïques s’im­mergent com­plè­te­ment et nagent fré­né­ti­que­ment pen­dant une di­zaine de se­condes avant de se his­ser tant bien que mal, les muscles en­gour­dis par le froid, sur le na­vire.

Notre der­nière jour­née d’ex­pé­di­tion nous em­mène sur les traces du cé­lèbre ex­plo­ra­teur John Frank­lin, qui a ten­té en 1845 de tra­ver­ser le pas­sage du NordOuest.

Frank­lin et son équi­page sont res­tés tout un hi­ver sur l’île Bee­chey, avant de dis­pa­raître au coeur de l’Arc­tique. Pen­dant une dé­cen­nie, de nom­breuses ex­pé­di­tions ten­te­ront de per­cer le se­cret de leur disparition.

Sur cette île ro­cheuse dé­ser­tique et ba­layée par les vents, les vi­si­teurs peuvent ob­ser­ver les ves­tiges de leur pas­sage. D’abord, quatre tombes (trois hommes de Frank­lin et Tho­mas Mor­gan, un ma­rin d’une ex­pé­di­tion sui­vante) forment un pe­tit ci­me­tière, ex­po­sé à la vue de tous. Un peu plus loin, des restes de boîtes de conserve et de bâ­ti­ments ré­sistent tant bien que mal aux élé­ments.

Pour notre der­nière nuit, l’Ocean En­dea­vour jette l’ancre au large de Re­so­lute, notre des­ti­na­tion fi­nale. De­main, nous quit­te­rons le na­vire à bord de Zo­diacs, met­tant un terme à 12 jours d’ex­plo­ra­tion au coeur de l’Arc­tique et au voyage d’une vie.

Pro­me­nade et fjord d’Ilu­lis­sat, Groen­land

Mai­sons co­lo­rées de Si­si­miut, Groen­land

Fjord d’Ilu­lis­sat, Groen­land

Fjord Kar­rat, Groen­land

Gla­cier de Cro­cker Bay, Nu­na­vut

L’île Sillem, Nu­na­vut

Ar­ri­vée à Port In­let, Nu­na­vut

Dé­gus­ta­tion de nar­val, Groen­land

Port d’Ilu­lis­sat Groen­land

Dra­peau du Na­nu­vut en peau de phoque

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.