DES NU­MÉ­ROS FA­ÇON­NÉS par le pas­sé

Fort du suc­cès qu’il rem­porte aux quatre coins de la pla­nète, le col­lec­tif qué­bé­cois Les 7 doigts de la main est de re­tour à la TO­HU avec une toute nou­velle créa­tion: Ré­ver­sible. Mis en scène par Gysp­sy Sni­der, ce spec­tacle met­tra en ve­dette plu­sieurs fin

Le Journal de Montreal - Weekend - - SOMMAIRE - Va­nes­sa Gui­mond

Jé­ré­mi Lé­vesque est l’un des cinq acro­bates qui, avant même d’avoir com­plé­té sa for­ma­tion à l’École na­tio­nale de cirque de Mon­tréal, sa­vait qu’il pren­drait part à la créa­tion d’un spec­tacle des 7 doigts à qui l’on doit no­tam­ment les suc­cès Cui­sine et confes­sions et Traces. «J’ai su en dé­cembre 2015, du­rant ma der­nière an­née à l’École, que j’avais dé­cro­ché ce contrat. J’ai été chan­ceux. En plus, je suis en­tou­ré de quatre amis avec qui j’ai étu­dié, a-t-il ex­pli­qué. Les 7 doigts ont dé­jà une belle no­to­rié­té. C’est une com­pa­gnie qué­bé­coise, en plus, alors c’est cer­tain que ça fait plai­sir.»

Lors­qu’on lui de­mande de nous par­ler de Ré­ver­sible, l’ar­tiste, qui s’adonne dans le spec­tacle à des dis­ci­plines comme les an­neaux chi­nois, la ban­quine et la planche co­réenne, nous ex­plique que c’est plu­tôt dif­fi­cile à dé­crire.

«C’est un spec­tacle qui parle beau­coup de nous, de nos an­cêtres. Avant le dé­but de la créa­tion, Gys­py nous a de­man­dé de par­ler avec nos pa­rents et nos grands-pa­rents pour es­sayer de com­prendre les his­toires qui font en sorte que nous sommes qui nous sommes, au­jourd’hui (...) Le spec­tacle n’a pas un arc nar­ra­tif clair, qui va du point A au point B. On se penche plu­tôt sur des mo­ments qui ont mar­qué la vie de huit per­son­nages, qui sont tous ins­pi­rés de nous et de nos grands-pa­rents.»

L’HÉ­RI­TAGE

Lorsque nous lui avons de­man­dé où elle avait pui­sé son ins­pi­ra­tion pour cette nou­velle créa­tion, Gys­py Sni­der nous a d’abord par­lé de la scé­no­gra­phie de Ré-

ver­sible, qui se­ra mar­quée par la pré­sence de murs, de portes et de fe­nêtres mo­biles qui ser­vi­ront d’ou­tils acro­ba­tiques.

«Nous avons com­men­cé à tra­vailler avec des portes et des fe­nêtres dans cer­taines de nos créa­tions, comme In­ter­sec­tion et

Le mur­mure du co­que­li­cot, mais j’avais en­vie de pous­ser l’idée plus loin, a-t-elle ex­pli­qué. Cette fois-ci, les ar­tistes pour­ront grim­per sur les murs, les pous­ser et faire des sal­tos à tra­vers les fe­nêtres et les portes.»

Quant aux thèmes abor­dés dans le spec­tacle, la met­teure en scène dit s’être ins­pi­rée des ar­tistes (quatre hommes et quatre femmes) en al­lant au-de­là de ce qu’ils ont vé­cu jus­qu’à pré­sent, dans «leurs jeunes vies.»

«Je leur ai de­man­dé, il y a un an, de se ren­sei­gner sur la vie de leurs grands-pa­rents. Je leur ai don­né des de­voirs, a-t-elle ra­con­té. Le spec­tacle est donc une com­bi­nai­son de pe­tites his­toires qui, par­fois, se sont ré­vé­lées être as­sez hal­lu­ci­nantes.»

SUR­PRE­NANT

Par­mi les his­toires qui ont ins­pi­ré des nu­mé­ros, que l’on pro­met «sur­pre­nants», sur le plan acro­ba­tique, on compte celle d’une ar­tiste suisse (Emi Vau­they) qui a dé­cou­vert que sa grand-mère avait quit­té son pays d’ori­gine, le Ja­pon, par amour pour un étran­ger. «Sa grand-mère est tom­bée amou­reuse d’un Suisse alors que ce der­nier était en voyage là-bas. Comme elle était des­ti­née à un autre Ja­po­nais, elle a dé­ci­dé de quit­ter sa famille au beau mi­lieu de la nuit. C’est une histoire for­mi­dable», a men­tion­né la di­rec­trice artistique, qui dit avoir en­ten­du, éga­le­ment, quelques ré­cits liés à la Deuxième Guerre mon­diale. «Nous nous sommes ins­pi­rés d’une époque où il n’y avait pas de cel­lu­laire, mais où il y avait un dé­sir de vivre sim­ple­ment, de sur­vivre, de tra­vailler, de cher­cher l’amour et de fon­der des fa­milles, a-t-elle ajou­té, pré­ci­sant que dans notre monde ac­tuel, où tout a ten­dance à al­ler très vite, on peut fa­ci­le­ment se sen­tir dé­ra­ci­né. Les gens avaient une autre fa­çon de voir le monde.»

Ré­ver­sible, nou­velle créa­tion des 7 doigts de la main, se­ra pré­sen­tée à la TO­HU du 16 no­vembre au 30 dé­cembre. Plus d’in­for­ma­tions à l’adresse to­hu.ca.

LES 7 DOIGTS DE LA MAIN À LA TO­HU

Notre pho­to­graphe a pu as­sis­ter aux ré­pé­ti­tions de Ré­ver­sible qui se sont dé­rou­lées dans les lo­caux de Cir­cuit-Est, à Mon­tréal, à la fin oc­tobre.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.