LE WEEK-END CULTU­REL DE ...

Le Journal de Montreal - Weekend - - SOMMAIRE - NOR­MAND DANEAU Louise Bour­bon­nais Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

Quel est votre ré­cent coup de coeur lit­té­raire?

Le ro­man de l’au­teur fran­çais Mi­chel Houel­le­becq, La carte et le ter­ri­toire. Ça m’a je­té par terre! Il s’agit d’une bio­gra­phie fic­tive d’un ar­tiste vi­suel qui n’a ja­mais exis­té. C’est d’une grande pro­fon­deur et d’une grande qua­li­té lit­té­raire, une oeuvre qui a été ré­com­pen­sée par le prix Gon­court. Il par­vient à écrire dans les moindres dé­tails le pro­ces­sus de créa­tion d’oeuvres qui n’ont ja­mais exis­té. C’est un tour de force in­ouï. D’ailleurs, Houel­le­becq est un spé­cia­liste de l’his­toire de l’art. Au-de­là de ce­la, l’au­teur dé­crit, dans la der­nière par­tie du ro­man, ce que se­ra la France dans quelques dé­cen­nies. Sa ca­pa­ci­té d’ex­tra­po­la­tion est ver­ti­gi­neuse. Il m’a vrai­ment im­pres­sion­né!

Quelle est l’ex­po­si­tion qui sus­cite votre in­té­rêt?

Je compte al­ler voir l’ex­po­si­tion de Marc Cha­gall qui au­ra lieu au Mu­sée des beaux-arts de Mon­tréal. J’ai vu ses oeuvres qui ont été ex­po­sées un peu par­tout dans le monde, mais ce se­ra la pre­mière fois que je les ver­rai à Mon­tréal. Avec 400 oeuvres qui se­ront ex­po­sées, je vais très cer­tai­ne­ment dé­cou­vrir de nou­velles toiles. J’aime l’art en gé­né­ral, c’est pour moi une grande source d’ins­pi­ra­tion. J’adore les mu­sées et j’ap­pré­cie au­tant la pein­ture que la pho­to­gra­phie contem­po­raine. Quand je voyage, je m’or­ga­nise tou­jours pour vi­si­ter quelques mu­sées. Ça lave les yeux! L’ex­po­si­tion Cha­gall se tien­dra à Mon­tréal à comp­ter du 28 jan­vier.

Quelle est la sé­rie té­lé que vous ai­mez suivre?

Je consomme beau­coup de sé­ries té­lé au point où c’est dif­fi­cile de n’en nom­mer qu’une. J’aime beau­coup la sé­rie bri­tan­nique, Hap­py Val­ley qui est une sé­rie po­li­cière cam­pée en Grande-Bretagne. En ce mo­ment, je suis as­si­dû­ment la sé­rie amé­ri­caine Nar­cos, où l’on a réus­si à créer un hé­ros que l’on dé­teste. Mais j’ai aus­si été mar­qué par les sé­ries Twin Peaks et House of Cards qui sont re­mar­quables.

Quel est l’ar­tiste que vous avez ré­cem­ment ajou­té dans votre iPod?

J’aime beau­coup le groupe amé­ri­cain The Na­tio­nal, que j’ai ré­cem­ment té­lé­char­gé. J’aime par­ti­cu­liè­re­ment leur chan­son Green Gloves. Si­non, dans un tout autre re­gistre, j’ai un coup de coeur pour le chan­teur ca­na­dien The Weeknd. Mais j’aime aus­si un peu de tout. J’ap­pré­cie la mu­sique clas­sique et j’adore le jazz, par­ti­cu­liè­re­ment ce­lui des an­nées 1940 aux an­nées 1960. J’ai tou­jours ai­mé la pé­riode des Big Bands. En fait, je n’ai au­cun pré­ju­gé face aux dif­fé­rents styles mu­si­caux.

Avez-vous un men­tor dans le mé­tier?

Oui, Ro­bert Le­page avec qui j’ai tra­vaillé pen­dant plu­sieurs an­nées, à l’époque où je ter­mi­nais le Conser­va­toire. J’ai no­tam­ment eu un rôle dans son film Le confes­sion­nal et dans sa pièce de théâtre Les sept branches de la ri­vière Ota. J’ai ap­pris énor­mé­ment de lui et il m’a gran­de­ment in­fluen­cé au point de lais­ser en moi une trace in­dé­lé­bile. Il a été une fi­gure mar­quante. Au­jourd’hui en­core, j’uti­lise, comme scé­na­riste, cer­taines des mé­thodes de créa­tion qui lui sont propres. Quant à l’homme, ce que plu­sieurs ne savent pas à pro­pos de Ro­bert Le­page, c’est qu’il a un sens de l’hu­mour hal­lu­ci­nant. C’est sans doute la per­sonne la plus drôle que je connaisse.

Cha­gall Hap­py Val­ley House of Cards Ro­bert Le­page

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.