24 FILMS, HUIT JOURS, UNE PLA­TE­FORME

Vi­sion­ner trois courts-mé­trages par jour du­rant huit jours, voi­là l’ex­pé­rience pro­po­sée par Plein(s) Écran(s), pre­mier fes­ti­val de films se dé­rou­lant en­tiè­re­ment sur Fa­ce­book. Afin d’en ap­prendre da­van­tage sur l’évé­ne­ment, au terme du­quel un ju­ry re­met­tra

Le Journal de Montreal - Weekend - - WEEKEND - Toutes les in­for­ma­tions con­cer­nant le fes­ti­val Plein(s) Écran(s), qui au­ra lieu du 1er au 8 dé­cembre, se trouvent à l’adresse fa­ce­book.com/plein­se­crans/. Va­nes­sa Gui­mond

Pour­quoi avoir vou­lu pré­sen­ter votre fes­ti­val sur Fa­ce­book?

Pa­trice La­li­ber­té : Ça fait dix ans que nous évo­luons dans le mi­lieu du court­mé­trage. Nous avions en­vie de faire les choses dif­fé­rem­ment, d’uti­li­ser d’autres pla­te­formes (...) Il y a vrai­ment des la­cunes en ma­tière de pro­mo­tion, dans le mi­lieu du court-mé­trage. En met­tant le court-mé­trage à l’avant-plan sur Fa­ce­book, nous al­lons es­sayer de com­bler ces la­cunes-là.

Jean-Ch­ris­tophe La­mon­tagne : En tant que dis­tri­bu­teur, je re­marque qu’il y a aus­si des la­cunes sur le plan de la dif­fu­sion. Nous dis­tri­buons des films, mais les gens ne peuvent plus les voir, parce qu’on n’en voit pra­ti­que­ment plus à la té­lé. À une époque, on pré­sen­tait aus­si des courts avant des longs mé­trages dans les ci­né­mas. Au­jourd’hui, quand ça se pro­duit, ça de­vient qua­si­ment un évé­ne­ment. Les gens qui veulent voir des courts doivent donc se dé­pla­cer dans les fes­ti­vals, et ceux qui le font sont sou­vent des ini­tiés, des ci­né­philes, des ci­néastes ou des gens qui ha­bitent près du lieu où se dé­roule l’évé­ne­ment. En uti­li­sant Fa­ce­book, l’idée, c’était de faire tom­ber ces bar­rières géo­gra­phiques là. De quelle ma­nière Fa­ce­book vous ap­puie­ra-t-il du­rant le fes­ti­val?

Jean-Ch­ris­tophe : Pour chaque film dif­fu­sé, Fa­ce­book va créer une cam­pagne pu­bli­ci­taire per­son­na­li­sée. Pre­nons l’exemple d’Une for­ma­li­té, un film de Pierre-Marc Drouin et Si­mon La­mar­reLe­doux dans le­quel un tueur à gages, avant de tuer sa vic­time, va ar­gu­men­ter avec elle sur les dif­fé­rences entre Star Trek et Star Wars. Dans ce cas, nous pour­rons uti­li­ser des mots-clés comme «Je­di» et «Star Wars». Les per­sonnes qui au­ront dé­mon­tré un in­té­rêt pour ces mot­clés se­ront sus­cep­tibles de voir le film même s’ils n’ont pas li­ké la page du fes­ti­val. Comme Fa­ce­book tra­vaille sur­tout en fonc­tion des com­mu­nau­tés, ce se­ra sur­tout l’Amé­rique du Nord qui se­ra ci­blée (...) Nous avons hâte de voir l’im­pact que ça au­ra sur l’évé­ne­ment.

Elle pis son char de Loïc Darses, pré­sen­té le 4 dé­cembre

Star, film d’Émi­lie Man­ne­ring, se­ra pré­sen­té en ou­ver­ture du fes­ti­val, le 1er dé­cembre.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.