UNE BELLE RÉUS­SITE

Les prin­cesses de Dis­ney se suivent, mais ne se res­semblent pas. Fou­gueuse, té­mé­raire et aven­tu­rière, la jeune hé­roïne du nou­veau film d’ani­ma­tion Moa­na n’a ab­so­lu­ment rien à voir avec les prin­cesses tra­di­tion­nelles à la Blanche-Neige, la Cen­drillon ou La

Le Journal de Montreal - Weekend - - CINÉMA - Maxime De­mers Le Jour­nal de Mon­tréal maxime.de­mers @que­be­cor­me­dia.com

Alors que les jeunes hé­roïnes s’im­posent de plus en plus à Hol­ly­wood (Hun­ger Games, la sé­rie Di­ver­gence, le der­nier Star Wars), Dis­ney suit cette tendance avec cette at­ta­chante et ins­pi­rante Moa­na qui risque de char­mer et faire rê­ver bien des en­fants, par­ti­cu­liè­re­ment les pe­tites filles.

Moa­na est une jeune fille qui a gran­di sur une pe­tite île d’Océa­nie. Fille du chef de son peuple, elle rêve de de­ve­nir une na­vi­ga­trice, mais son père l’en em­pêche parce que l’océan est de­ve­nu très dan­ge­reux de­puis que le de­mi-dieu Maui a vo­lé le coeur de la déesse de la créa­tion, des cen­taines d’an­nées plus tôt.

Or, Moa­na ap­pren­dra par sa grand-mère qu’elle a été choi­sie par l’océan pour re­trou­ver Maui et al­ler re­por­ter le coeur à l’en­droit où il l’a vo­lé. Elle de­vra prendre son cou­rage à deux mains et af­fron­ter les mille et un dan­gers que com­porte une tra­ver­sée de l’océan.

RECETTE GA­GNANTE

Concoc­té par les réa­li­sa­teurs de La pe­tite si­rène, Alad­din et La prin­cesse et la grenouille, ce 137e long mé­trage d’ani­ma­tion pro­duit par Dis­ney s’avère une autre belle réus­site, un film fa­mi­lial de grande qua­li­té, exo­tique et amu­sant.

Su­perbe sur le plan vi­suel, le film met à pro­fit les cou­leurs et les pay­sages ma­gni­fiques du Pa­ci­fique. Dif­fi­cile de ne pas être émer­veillé par le sable blanc et le bleu tur­quoise de ces dé­cors pa­ra­di­siaques.

Si­non, Moa­na ré­ap­plique de fa­çon ef­fi­cace la recette ga­gnante de ce genre de pro­duc­tion de Dis­ney: on y re­trouve ce mé­lange bien do­sé d’ac­tion, d’hu­mour et de chan­sons pop in­ter­pré­tées sur des cho­ré­gra­phies in­ven­tives.

PAS UN CONTE DE FÉES

Le film évite aus­si plu­sieurs cli­chés du genre. Ain­si, au­cune trace de prince char­mant dans ce long mé­trage conçu da­van­tage comme un film d’aven­ture que comme un conte de fées.

L’hu­mour du film passe en grande par­tie par le cha­ris­ma­tique per­son­nage de Maui, un grand co­losse ar­ro­gant et nar­cis­sique qui fi­ni­ra par dé­mon­trer qu’il a un grand coeur.

Drôle, éner­gique et mo­queur, ce Maui n’a pas la langue dans sa poche et est à l’ori­gine de quelques gags mor­dants qui risquent de faire sou­rire da­van­tage les pa­rents que les en­fants. L’hu­mo­riste qué­bé­cois An­tho­ny Ka­va­nagh fait d’ailleurs un bou­lot for­mi­dable en prê­tant sa voix au per­son­nage dans la ver­sion fran­çaise du film pré­sen­tée au Qué­bec.

Pas de doute, avec ce très réus­si Moa­na, Dis­ney tient entre ses mains un autre suc­cès po­pu­laire et pos­si­ble­ment un nou­veau clas­sique fa­mi­lial.

Film d’ani­ma­tion de Ron Cle­ments et John Mus­ker Avec la voix d’An­tho­ny Ka­va­nagh. Moa­na

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.